Archives

Recommandé

Le courriel est sans contredit le média le plus facile à tester. Voici quelques exemples de tests que nous vous invitons à effectuer pour vous assurer de maximiser vos résultats en 2013. Attention, ne testez qu’un seul élément à la fois.

Objet du message

Tous les professionnels s’entendent pour dire que l’objet est l’élément déclencheur de vos résultats. C’est celui qui incite à la lecture et précise la teneur de votre message. Un petit changement à votre objet et vous améliorez grandement vos résultats.

Très facile à tester, copiez intégralement le contenu de votre message et tout simplement changez votre objet. Sélectionnez de façon aléatoire votre auditoire pour chacun de vos messages et faites vos déploiements. Quelques heures plus tard, consultez les résultats (ouvertures, clics et désabonnements) et choisissez lequel de vos messages vous enverrez au reste de votre échantillon. Attention, assurez-vous de n’envoyer qu’un seul message à chacun de vos contacts.

Moment de l’envoi

Votre cible définit le meilleur moment pour la joindre. Il y a certes des indications dans le marché mais selon le type de message, l’instant peut différer. Par exemple, la fin de semaine est un moment à privilégier pour envoyer des circulaires car les gens ont davantage de temps. Afin de valider si cette règle s’applique à vous, prenez un message et répartissez son envoi sur plusieurs moments dans la semaine. Débutez par la validation de la journée de votre envoi (20% à chaque jour du lundi au vendredi) ou bien l’heure (matin, midi, après-midi, soir, etc).

Il est préférable de faire le test sur le même message dans la mesure du possible. Cependant, il peut s’avérer difficile de cibler des contacts sur une grande période, exemple faire 20 groupes tests dans la semaine, 5 jours à 4 périodes. Nous vous suggérons alors de faire 4 tests à chaque semaine et à la fin de votre période de tests (5 semaines), de prendre les meilleurs résultats et de revalider avec un seul message afin de confirmer votre conclusion.

Appel à l’action (call to action)

C’est un point central de votre message. Un bon appel à l’action peut produire d’excellents résultats. Premièrement, décidez de l’objectif à atteindre : un meilleur taux de clic, plus de visites au site web, plus de conversions de clients, etc. Assurez-vous d’avoir tous les outils en place pour mesurer les résultats indépendants de chacun de vos appels à l’action. Par exemple, incluez le nom de la campagne dans l’URL pour recueillir l’information dans Google Analytics ou encore envoyez un rapport à l’équipe de ventes.

Exemple d’appel à l’action

Bouton - Appel à l'action

 

Vous devriez ne tester qu’un seul élément de votre appel à l’action à la fois afin de bien mesurer l’impact de vos modifications. Vous pouvez tester les mots, la couleur, l’emplacement ou tout autre caractéristique de votre bouton. Ces types de tests requièrent du temps. Donnez-vous le temps d’analyser les résultats (au moins 24h) avant de décider lequel de vos appels à l’action fonctionne le mieux. Une fois que vos tests sont complétés, faites un dernier relevé afin de vous assurer que les résultats sont constants.

Le courriel est sans contredit le média le plus facile à tester. Voici quelques exemples de tests que nous vous invitons à effectuer pour vous assurer de maximiser vos résultats en 2013. Attention, ne testez qu’un seul élément à la fois.

Objet du message

Tous les professionnels s’entendent pour dire que l’objet est l’élément déclencheur de vos résultats. C’est celui qui incite à la lecture et précise la teneur de votre message. Un petit changement à votre objet et vous améliorez grandement vos résultats.

Très facile à tester, copiez intégralement le contenu de votre message et tout simplement changez votre objet. Sélectionnez de façon aléatoire votre auditoire pour chacun de vos messages et faites vos déploiements. Quelques heures plus tard, consultez les résultats (ouvertures, clics et désabonnements) et choisissez lequel de vos messages vous enverrez au reste de votre échantillon. Attention, assurez-vous de n’envoyer qu’un seul message à chacun de vos contacts.

Moment de l’envoi

Votre cible définit le meilleur moment pour la joindre. Il y a certes des indications dans le marché mais selon le type de message, l’instant peut différer. Par exemple, la fin de semaine est un moment à privilégier pour envoyer des circulaires car les gens ont davantage de temps. Afin de valider si cette règle s’applique à vous, prenez un message et répartissez son envoi sur plusieurs moments dans la semaine. Débutez par la validation de la journée de votre envoi (20% à chaque jour du lundi au vendredi) ou bien l’heure (matin, midi, après-midi, soir, etc).

Il est préférable de faire le test sur le même message dans la mesure du possible. Cependant, il peut s’avérer difficile de cibler des contacts sur une grande période, exemple faire 20 groupes tests dans la semaine, 5 jours à 4 périodes. Nous vous suggérons alors de faire 4 tests à chaque semaine et à la fin de votre période de tests (5 semaines), de prendre les meilleurs résultats et de revalider avec un seul message afin de confirmer votre conclusion.

Appel à l’action (call to action)

C’est un point central de votre message. Un bon appel à l’action peut produire d’excellents résultats. Premièrement, décidez de l’objectif à atteindre : un meilleur taux de clic, plus de visites au site web, plus de conversions de clients, etc. Assurez-vous d’avoir tous les outils en place pour mesurer les résultats indépendants de chacun de vos appels à l’action. Par exemple, incluez le nom de la campagne dans l’URL pour recueillir l’information dans Google Analytics ou encore envoyez un rapport à l’équipe de ventes.

Exemple d’appel à l’action

Bouton - Appel à l'action

 

Vous devriez ne tester qu’un seul élément de votre appel à l’action à la fois afin de bien mesurer l’impact de vos modifications. Vous pouvez tester les mots, la couleur, l’emplacement ou tout autre caractéristique de votre bouton. Ces types de tests requièrent du temps. Donnez-vous le temps d’analyser les résultats (au moins 24h) avant de décider lequel de vos appels à l’action fonctionne le mieux. Une fois que vos tests sont complétés, faites un dernier relevé afin de vous assurer que les résultats sont constants.

Le courriel est sans contredit le média le plus facile à tester. Voici quelques exemples de tests que nous vous invitons à effectuer pour vous assurer de maximiser vos résultats en 2013. Attention, ne testez qu’un seul élément à la fois.

Objet du message

Tous les professionnels s’entendent pour dire que l’objet est l’élément déclencheur de vos résultats. C’est celui qui incite à la lecture et précise la teneur de votre message. Un petit changement à votre objet et vous améliorez grandement vos résultats.

Très facile à tester, copiez intégralement le contenu de votre message et tout simplement changez votre objet. Sélectionnez de façon aléatoire votre auditoire pour chacun de vos messages et faites vos déploiements. Quelques heures plus tard, consultez les résultats (ouvertures, clics et désabonnements) et choisissez lequel de vos messages vous enverrez au reste de votre échantillon. Attention, assurez-vous de n’envoyer qu’un seul message à chacun de vos contacts.

Moment de l’envoi

Votre cible définit le meilleur moment pour la joindre. Il y a certes des indications dans le marché mais selon le type de message, l’instant peut différer. Par exemple, la fin de semaine est un moment à privilégier pour envoyer des circulaires car les gens ont davantage de temps. Afin de valider si cette règle s’applique à vous, prenez un message et répartissez son envoi sur plusieurs moments dans la semaine. Débutez par la validation de la journée de votre envoi (20% à chaque jour du lundi au vendredi) ou bien l’heure (matin, midi, après-midi, soir, etc).

Il est préférable de faire le test sur le même message dans la mesure du possible. Cependant, il peut s’avérer difficile de cibler des contacts sur une grande période, exemple faire 20 groupes tests dans la semaine, 5 jours à 4 périodes. Nous vous suggérons alors de faire 4 tests à chaque semaine et à la fin de votre période de tests (5 semaines), de prendre les meilleurs résultats et de revalider avec un seul message afin de confirmer votre conclusion.

Appel à l’action (call to action)

C’est un point central de votre message. Un bon appel à l’action peut produire d’excellents résultats. Premièrement, décidez de l’objectif à atteindre : un meilleur taux de clic, plus de visites au site web, plus de conversions de clients, etc. Assurez-vous d’avoir tous les outils en place pour mesurer les résultats indépendants de chacun de vos appels à l’action. Par exemple, incluez le nom de la campagne dans l’URL pour recueillir l’information dans Google Analytics ou encore envoyez un rapport à l’équipe de ventes.

Exemple d’appel à l’action

Bouton - Appel à l'action

 

Vous devriez ne tester qu’un seul élément de votre appel à l’action à la fois afin de bien mesurer l’impact de vos modifications. Vous pouvez tester les mots, la couleur, l’emplacement ou tout autre caractéristique de votre bouton. Ces types de tests requièrent du temps. Donnez-vous le temps d’analyser les résultats (au moins 24h) avant de décider lequel de vos appels à l’action fonctionne le mieux. Une fois que vos tests sont complétés, faites un dernier relevé afin de vous assurer que les résultats sont constants.

Le courriel est sans contredit le média le plus facile à tester. Voici quelques exemples de tests que nous vous invitons à effectuer pour vous assurer de maximiser vos résultats en 2013. Attention, ne testez qu’un seul élément à la fois.

Objet du message

Tous les professionnels s’entendent pour dire que l’objet est l’élément déclencheur de vos résultats. C’est celui qui incite à la lecture et précise la teneur de votre message. Un petit changement à votre objet et vous améliorez grandement vos résultats.

Très facile à tester, copiez intégralement le contenu de votre message et tout simplement changez votre objet. Sélectionnez de façon aléatoire votre auditoire pour chacun de vos messages et faites vos déploiements. Quelques heures plus tard, consultez les résultats (ouvertures, clics et désabonnements) et choisissez lequel de vos messages vous enverrez au reste de votre échantillon. Attention, assurez-vous de n’envoyer qu’un seul message à chacun de vos contacts.

Moment de l’envoi

Votre cible définit le meilleur moment pour la joindre. Il y a certes des indications dans le marché mais selon le type de message, l’instant peut différer. Par exemple, la fin de semaine est un moment à privilégier pour envoyer des circulaires car les gens ont davantage de temps. Afin de valider si cette règle s’applique à vous, prenez un message et répartissez son envoi sur plusieurs moments dans la semaine. Débutez par la validation de la journée de votre envoi (20% à chaque jour du lundi au vendredi) ou bien l’heure (matin, midi, après-midi, soir, etc).

Il est préférable de faire le test sur le même message dans la mesure du possible. Cependant, il peut s’avérer difficile de cibler des contacts sur une grande période, exemple faire 20 groupes tests dans la semaine, 5 jours à 4 périodes. Nous vous suggérons alors de faire 4 tests à chaque semaine et à la fin de votre période de tests (5 semaines), de prendre les meilleurs résultats et de revalider avec un seul message afin de confirmer votre conclusion.

Appel à l’action (call to action)

C’est un point central de votre message. Un bon appel à l’action peut produire d’excellents résultats. Premièrement, décidez de l’objectif à atteindre : un meilleur taux de clic, plus de visites au site web, plus de conversions de clients, etc. Assurez-vous d’avoir tous les outils en place pour mesurer les résultats indépendants de chacun de vos appels à l’action. Par exemple, incluez le nom de la campagne dans l’URL pour recueillir l’information dans Google Analytics ou encore envoyez un rapport à l’équipe de ventes.

Exemple d’appel à l’action

Bouton - Appel à l'action

 

Vous devriez ne tester qu’un seul élément de votre appel à l’action à la fois afin de bien mesurer l’impact de vos modifications. Vous pouvez tester les mots, la couleur, l’emplacement ou tout autre caractéristique de votre bouton. Ces types de tests requièrent du temps. Donnez-vous le temps d’analyser les résultats (au moins 24h) avant de décider lequel de vos appels à l’action fonctionne le mieux. Une fois que vos tests sont complétés, faites un dernier relevé afin de vous assurer que les résultats sont constants.

Le courriel est sans contredit le média le plus facile à tester. Voici quelques exemples de tests que nous vous invitons à effectuer pour vous assurer de maximiser vos résultats en 2013. Attention, ne testez qu’un seul élément à la fois.

Objet du message

Tous les professionnels s’entendent pour dire que l’objet est l’élément déclencheur de vos résultats. C’est celui qui incite à la lecture et précise la teneur de votre message. Un petit changement à votre objet et vous améliorez grandement vos résultats.

Très facile à tester, copiez intégralement le contenu de votre message et tout simplement changez votre objet. Sélectionnez de façon aléatoire votre auditoire pour chacun de vos messages et faites vos déploiements. Quelques heures plus tard, consultez les résultats (ouvertures, clics et désabonnements) et choisissez lequel de vos messages vous enverrez au reste de votre échantillon. Attention, assurez-vous de n’envoyer qu’un seul message à chacun de vos contacts.

Moment de l’envoi

Votre cible définit le meilleur moment pour la joindre. Il y a certes des indications dans le marché mais selon le type de message, l’instant peut différer. Par exemple, la fin de semaine est un moment à privilégier pour envoyer des circulaires car les gens ont davantage de temps. Afin de valider si cette règle s’applique à vous, prenez un message et répartissez son envoi sur plusieurs moments dans la semaine. Débutez par la validation de la journée de votre envoi (20% à chaque jour du lundi au vendredi) ou bien l’heure (matin, midi, après-midi, soir, etc).

Il est préférable de faire le test sur le même message dans la mesure du possible. Cependant, il peut s’avérer difficile de cibler des contacts sur une grande période, exemple faire 20 groupes tests dans la semaine, 5 jours à 4 périodes. Nous vous suggérons alors de faire 4 tests à chaque semaine et à la fin de votre période de tests (5 semaines), de prendre les meilleurs résultats et de revalider avec un seul message afin de confirmer votre conclusion.

Appel à l’action (call to action)

C’est un point central de votre message. Un bon appel à l’action peut produire d’excellents résultats. Premièrement, décidez de l’objectif à atteindre : un meilleur taux de clic, plus de visites au site web, plus de conversions de clients, etc. Assurez-vous d’avoir tous les outils en place pour mesurer les résultats indépendants de chacun de vos appels à l’action. Par exemple, incluez le nom de la campagne dans l’URL pour recueillir l’information dans Google Analytics ou encore envoyez un rapport à l’équipe de ventes.

Exemple d’appel à l’action

Bouton - Appel à l'action

 

Vous devriez ne tester qu’un seul élément de votre appel à l’action à la fois afin de bien mesurer l’impact de vos modifications. Vous pouvez tester les mots, la couleur, l’emplacement ou tout autre caractéristique de votre bouton. Ces types de tests requièrent du temps. Donnez-vous le temps d’analyser les résultats (au moins 24h) avant de décider lequel de vos appels à l’action fonctionne le mieux. Une fois que vos tests sont complétés, faites un dernier relevé afin de vous assurer que les résultats sont constants.

Le courriel est sans contredit le média le plus facile à tester. Voici quelques exemples de tests que nous vous invitons à effectuer pour vous assurer de maximiser vos résultats en 2013. Attention, ne testez qu’un seul élément à la fois.

Objet du message

Tous les professionnels s’entendent pour dire que l’objet est l’élément déclencheur de vos résultats. C’est celui qui incite à la lecture et précise la teneur de votre message. Un petit changement à votre objet et vous améliorez grandement vos résultats.

Très facile à tester, copiez intégralement le contenu de votre message et tout simplement changez votre objet. Sélectionnez de façon aléatoire votre auditoire pour chacun de vos messages et faites vos déploiements. Quelques heures plus tard, consultez les résultats (ouvertures, clics et désabonnements) et choisissez lequel de vos messages vous enverrez au reste de votre échantillon. Attention, assurez-vous de n’envoyer qu’un seul message à chacun de vos contacts.

Moment de l’envoi

Votre cible définit le meilleur moment pour la joindre. Il y a certes des indications dans le marché mais selon le type de message, l’instant peut différer. Par exemple, la fin de semaine est un moment à privilégier pour envoyer des circulaires car les gens ont davantage de temps. Afin de valider si cette règle s’applique à vous, prenez un message et répartissez son envoi sur plusieurs moments dans la semaine. Débutez par la validation de la journée de votre envoi (20% à chaque jour du lundi au vendredi) ou bien l’heure (matin, midi, après-midi, soir, etc).

Il est préférable de faire le test sur le même message dans la mesure du possible. Cependant, il peut s’avérer difficile de cibler des contacts sur une grande période, exemple faire 20 groupes tests dans la semaine, 5 jours à 4 périodes. Nous vous suggérons alors de faire 4 tests à chaque semaine et à la fin de votre période de tests (5 semaines), de prendre les meilleurs résultats et de revalider avec un seul message afin de confirmer votre conclusion.

Appel à l’action (call to action)

C’est un point central de votre message. Un bon appel à l’action peut produire d’excellents résultats. Premièrement, décidez de l’objectif à atteindre : un meilleur taux de clic, plus de visites au site web, plus de conversions de clients, etc. Assurez-vous d’avoir tous les outils en place pour mesurer les résultats indépendants de chacun de vos appels à l’action. Par exemple, incluez le nom de la campagne dans l’URL pour recueillir l’information dans Google Analytics ou encore envoyez un rapport à l’équipe de ventes.

Exemple d’appel à l’action

Bouton - Appel à l'action

 

Vous devriez ne tester qu’un seul élément de votre appel à l’action à la fois afin de bien mesurer l’impact de vos modifications. Vous pouvez tester les mots, la couleur, l’emplacement ou tout autre caractéristique de votre bouton. Ces types de tests requièrent du temps. Donnez-vous le temps d’analyser les résultats (au moins 24h) avant de décider lequel de vos appels à l’action fonctionne le mieux. Une fois que vos tests sont complétés, faites un dernier relevé afin de vous assurer que les résultats sont constants.

Le courriel est sans contredit le média le plus facile à tester. Voici quelques exemples de tests que nous vous invitons à effectuer pour vous assurer de maximiser vos résultats en 2013. Attention, ne testez qu’un seul élément à la fois.

Objet du message

Tous les professionnels s’entendent pour dire que l’objet est l’élément déclencheur de vos résultats. C’est celui qui incite à la lecture et précise la teneur de votre message. Un petit changement à votre objet et vous améliorez grandement vos résultats.

Très facile à tester, copiez intégralement le contenu de votre message et tout simplement changez votre objet. Sélectionnez de façon aléatoire votre auditoire pour chacun de vos messages et faites vos déploiements. Quelques heures plus tard, consultez les résultats (ouvertures, clics et désabonnements) et choisissez lequel de vos messages vous enverrez au reste de votre échantillon. Attention, assurez-vous de n’envoyer qu’un seul message à chacun de vos contacts.

Moment de l’envoi

Votre cible définit le meilleur moment pour la joindre. Il y a certes des indications dans le marché mais selon le type de message, l’instant peut différer. Par exemple, la fin de semaine est un moment à privilégier pour envoyer des circulaires car les gens ont davantage de temps. Afin de valider si cette règle s’applique à vous, prenez un message et répartissez son envoi sur plusieurs moments dans la semaine. Débutez par la validation de la journée de votre envoi (20% à chaque jour du lundi au vendredi) ou bien l’heure (matin, midi, après-midi, soir, etc).

Il est préférable de faire le test sur le même message dans la mesure du possible. Cependant, il peut s’avérer difficile de cibler des contacts sur une grande période, exemple faire 20 groupes tests dans la semaine, 5 jours à 4 périodes. Nous vous suggérons alors de faire 4 tests à chaque semaine et à la fin de votre période de tests (5 semaines), de prendre les meilleurs résultats et de revalider avec un seul message afin de confirmer votre conclusion.

Appel à l’action (call to action)

C’est un point central de votre message. Un bon appel à l’action peut produire d’excellents résultats. Premièrement, décidez de l’objectif à atteindre : un meilleur taux de clic, plus de visites au site web, plus de conversions de clients, etc. Assurez-vous d’avoir tous les outils en place pour mesurer les résultats indépendants de chacun de vos appels à l’action. Par exemple, incluez le nom de la campagne dans l’URL pour recueillir l’information dans Google Analytics ou encore envoyez un rapport à l’équipe de ventes.

Exemple d’appel à l’action

Bouton - Appel à l'action

 

Vous devriez ne tester qu’un seul élément de votre appel à l’action à la fois afin de bien mesurer l’impact de vos modifications. Vous pouvez tester les mots, la couleur, l’emplacement ou tout autre caractéristique de votre bouton. Ces types de tests requièrent du temps. Donnez-vous le temps d’analyser les résultats (au moins 24h) avant de décider lequel de vos appels à l’action fonctionne le mieux. Une fois que vos tests sont complétés, faites un dernier relevé afin de vous assurer que les résultats sont constants.

Le courriel est sans contredit le média le plus facile à tester. Voici quelques exemples de tests que nous vous invitons à effectuer pour vous assurer de maximiser vos résultats en 2013. Attention, ne testez qu’un seul élément à la fois.

Objet du message

Tous les professionnels s’entendent pour dire que l’objet est l’élément déclencheur de vos résultats. C’est celui qui incite à la lecture et précise la teneur de votre message. Un petit changement à votre objet et vous améliorez grandement vos résultats.

Très facile à tester, copiez intégralement le contenu de votre message et tout simplement changez votre objet. Sélectionnez de façon aléatoire votre auditoire pour chacun de vos messages et faites vos déploiements. Quelques heures plus tard, consultez les résultats (ouvertures, clics et désabonnements) et choisissez lequel de vos messages vous enverrez au reste de votre échantillon. Attention, assurez-vous de n’envoyer qu’un seul message à chacun de vos contacts.

Moment de l’envoi

Votre cible définit le meilleur moment pour la joindre. Il y a certes des indications dans le marché mais selon le type de message, l’instant peut différer. Par exemple, la fin de semaine est un moment à privilégier pour envoyer des circulaires car les gens ont davantage de temps. Afin de valider si cette règle s’applique à vous, prenez un message et répartissez son envoi sur plusieurs moments dans la semaine. Débutez par la validation de la journée de votre envoi (20% à chaque jour du lundi au vendredi) ou bien l’heure (matin, midi, après-midi, soir, etc).

Il est préférable de faire le test sur le même message dans la mesure du possible. Cependant, il peut s’avérer difficile de cibler des contacts sur une grande période, exemple faire 20 groupes tests dans la semaine, 5 jours à 4 périodes. Nous vous suggérons alors de faire 4 tests à chaque semaine et à la fin de votre période de tests (5 semaines), de prendre les meilleurs résultats et de revalider avec un seul message afin de confirmer votre conclusion.

Appel à l’action (call to action)

C’est un point central de votre message. Un bon appel à l’action peut produire d’excellents résultats. Premièrement, décidez de l’objectif à atteindre : un meilleur taux de clic, plus de visites au site web, plus de conversions de clients, etc. Assurez-vous d’avoir tous les outils en place pour mesurer les résultats indépendants de chacun de vos appels à l’action. Par exemple, incluez le nom de la campagne dans l’URL pour recueillir l’information dans Google Analytics ou encore envoyez un rapport à l’équipe de ventes.

Exemple d’appel à l’action

Bouton - Appel à l'action

 

Vous devriez ne tester qu’un seul élément de votre appel à l’action à la fois afin de bien mesurer l’impact de vos modifications. Vous pouvez tester les mots, la couleur, l’emplacement ou tout autre caractéristique de votre bouton. Ces types de tests requièrent du temps. Donnez-vous le temps d’analyser les résultats (au moins 24h) avant de décider lequel de vos appels à l’action fonctionne le mieux. Une fois que vos tests sont complétés, faites un dernier relevé afin de vous assurer que les résultats sont constants.

Le courriel est sans contredit le média le plus facile à tester. Voici quelques exemples de tests que nous vous invitons à effectuer pour vous assurer de maximiser vos résultats en 2013. Attention, ne testez qu’un seul élément à la fois.

Objet du message

Tous les professionnels s’entendent pour dire que l’objet est l’élément déclencheur de vos résultats. C’est celui qui incite à la lecture et précise la teneur de votre message. Un petit changement à votre objet et vous améliorez grandement vos résultats.

Très facile à tester, copiez intégralement le contenu de votre message et tout simplement changez votre objet. Sélectionnez de façon aléatoire votre auditoire pour chacun de vos messages et faites vos déploiements. Quelques heures plus tard, consultez les résultats (ouvertures, clics et désabonnements) et choisissez lequel de vos messages vous enverrez au reste de votre échantillon. Attention, assurez-vous de n’envoyer qu’un seul message à chacun de vos contacts.

Moment de l’envoi

Votre cible définit le meilleur moment pour la joindre. Il y a certes des indications dans le marché mais selon le type de message, l’instant peut différer. Par exemple, la fin de semaine est un moment à privilégier pour envoyer des circulaires car les gens ont davantage de temps. Afin de valider si cette règle s’applique à vous, prenez un message et répartissez son envoi sur plusieurs moments dans la semaine. Débutez par la validation de la journée de votre envoi (20% à chaque jour du lundi au vendredi) ou bien l’heure (matin, midi, après-midi, soir, etc).

Il est préférable de faire le test sur le même message dans la mesure du possible. Cependant, il peut s’avérer difficile de cibler des contacts sur une grande période, exemple faire 20 groupes tests dans la semaine, 5 jours à 4 périodes. Nous vous suggérons alors de faire 4 tests à chaque semaine et à la fin de votre période de tests (5 semaines), de prendre les meilleurs résultats et de revalider avec un seul message afin de confirmer votre conclusion.

Appel à l’action (call to action)

C’est un point central de votre message. Un bon appel à l’action peut produire d’excellents résultats. Premièrement, décidez de l’objectif à atteindre : un meilleur taux de clic, plus de visites au site web, plus de conversions de clients, etc. Assurez-vous d’avoir tous les outils en place pour mesurer les résultats indépendants de chacun de vos appels à l’action. Par exemple, incluez le nom de la campagne dans l’URL pour recueillir l’information dans Google Analytics ou encore envoyez un rapport à l’équipe de ventes.

Exemple d’appel à l’action

Bouton - Appel à l'action

 

Vous devriez ne tester qu’un seul élément de votre appel à l’action à la fois afin de bien mesurer l’impact de vos modifications. Vous pouvez tester les mots, la couleur, l’emplacement ou tout autre caractéristique de votre bouton. Ces types de tests requièrent du temps. Donnez-vous le temps d’analyser les résultats (au moins 24h) avant de décider lequel de vos appels à l’action fonctionne le mieux. Une fois que vos tests sont complétés, faites un dernier relevé afin de vous assurer que les résultats sont constants.

Le courriel est sans contredit le média le plus facile à tester. Voici quelques exemples de tests que nous vous invitons à effectuer pour vous assurer de maximiser vos résultats en 2013. Attention, ne testez qu’un seul élément à la fois.

Objet du message

Tous les professionnels s’entendent pour dire que l’objet est l’élément déclencheur de vos résultats. C’est celui qui incite à la lecture et précise la teneur de votre message. Un petit changement à votre objet et vous améliorez grandement vos résultats.

Très facile à tester, copiez intégralement le contenu de votre message et tout simplement changez votre objet. Sélectionnez de façon aléatoire votre auditoire pour chacun de vos messages et faites vos déploiements. Quelques heures plus tard, consultez les résultats (ouvertures, clics et désabonnements) et choisissez lequel de vos messages vous enverrez au reste de votre échantillon. Attention, assurez-vous de n’envoyer qu’un seul message à chacun de vos contacts.

Moment de l’envoi

Votre cible définit le meilleur moment pour la joindre. Il y a certes des indications dans le marché mais selon le type de message, l’instant peut différer. Par exemple, la fin de semaine est un moment à privilégier pour envoyer des circulaires car les gens ont davantage de temps. Afin de valider si cette règle s’applique à vous, prenez un message et répartissez son envoi sur plusieurs moments dans la semaine. Débutez par la validation de la journée de votre envoi (20% à chaque jour du lundi au vendredi) ou bien l’heure (matin, midi, après-midi, soir, etc).

Il est préférable de faire le test sur le même message dans la mesure du possible. Cependant, il peut s’avérer difficile de cibler des contacts sur une grande période, exemple faire 20 groupes tests dans la semaine, 5 jours à 4 périodes. Nous vous suggérons alors de faire 4 tests à chaque semaine et à la fin de votre période de tests (5 semaines), de prendre les meilleurs résultats et de revalider avec un seul message afin de confirmer votre conclusion.

Appel à l’action (call to action)

C’est un point central de votre message. Un bon appel à l’action peut produire d’excellents résultats. Premièrement, décidez de l’objectif à atteindre : un meilleur taux de clic, plus de visites au site web, plus de conversions de clients, etc. Assurez-vous d’avoir tous les outils en place pour mesurer les résultats indépendants de chacun de vos appels à l’action. Par exemple, incluez le nom de la campagne dans l’URL pour recueillir l’information dans Google Analytics ou encore envoyez un rapport à l’équipe de ventes.

Exemple d’appel à l’action

Bouton - Appel à l'action

 

Vous devriez ne tester qu’un seul élément de votre appel à l’action à la fois afin de bien mesurer l’impact de vos modifications. Vous pouvez tester les mots, la couleur, l’emplacement ou tout autre caractéristique de votre bouton. Ces types de tests requièrent du temps. Donnez-vous le temps d’analyser les résultats (au moins 24h) avant de décider lequel de vos appels à l’action fonctionne le mieux. Une fois que vos tests sont complétés, faites un dernier relevé afin de vous assurer que les résultats sont constants.