Archives

Recommandé

Est-ce que le marketing personnalisé est devenu une science? Qui du marketing ou des technologies est vraiment responsable de la « culture de données »?

Lorsqu’on parle de personnalisation, les spécialistes du marketing et des technologies deviennent des partenaires à part égale. Leurs entreprises réclament d’eux des systèmes orientés vers la « culture de données ». Elles désirent devenir plus pertinentes dans leurs communications, utiliser des données de toutes sortes, les analyser et personnaliser la relation d’affaires. L’objectif ultime : augmenter les ventes.

Voici 3 preuves que les technologies jouent un rôle de plus en plus important dans le monde du marketing.

 

Quand les TI achètent le marketing

Depuis 3 ans, nous suivons les vagues d’acquisition des entreprises de marketing par courriel. Le marché évolue et les joueurs changent. Ces entreprises dites « marketing » ont été acquises par des firmes technologiques:

  • Oracle a mis la main sur Eloqua et Responsys
  • Salesforce a misé sur Exact Target
  • et ce mois-ci, IBM a fait l’acquisition de Silverpop

 

Des structures de plus en plus complexes

Dans la « culture de données », nous sommes bien loin du fichier Excel contenant toutes les données clients. En effet, lorsque nous abordons le marketing personnalisé, la seule limite est la qualité et la quantité de données disponibles. La finalité revient donc toujours à la même : optimiser la base de données. On parle de bases de données, de tables relationnelles, d’APIs, etc. Ce sont des termes généralement davantage associés aux technologies, mais que le marketing ne peut désormais plus ignorer.

 

La sécurité, un élément important

Nous avons beaucoup parlé de l’importance de créer une structure pour se conformer à la Loi canadienne anti-pourriel. Mais saviez-vous qui s’occupe de l’implantation dans les entreprises? Pour la très grande majorité des entreprises avec laquelle nous interagissons, les décideurs sont des vice-présidents technologie, des vice-présidents infrastructure ou des directeurs de l’information, accompagnés d’un conseiller légal. Qui à votre avis s’occupe des aspects de sécurité des données? De la sécurisation des transferts de données? Est-ce une responsabilité marketing ou TI?

Bien que le rôle des technologies soit indéniable dans le marketing personnalisé d’aujourd’hui, il ne faut pas oublier le besoin marketing à la base et s’assurer que les deux mondes puissent travailler de concert. Espérons aussi que les universités et les écoles de formation s’adapteront pour offrir des formations plus spécifiques pour répondre à toutes les offres d’emploi de spécialiste en base de données marketing.

Restez à l’affût pour prendre part à l’évolution du marketing technologique!

Est-ce que le marketing personnalisé est devenu une science? Qui du marketing ou des technologies est vraiment responsable de la « culture de données »?

Lorsqu’on parle de personnalisation, les spécialistes du marketing et des technologies deviennent des partenaires à part égale. Leurs entreprises réclament d’eux des systèmes orientés vers la « culture de données ». Elles désirent devenir plus pertinentes dans leurs communications, utiliser des données de toutes sortes, les analyser et personnaliser la relation d’affaires. L’objectif ultime : augmenter les ventes.

Voici 3 preuves que les technologies jouent un rôle de plus en plus important dans le monde du marketing.

 

Quand les TI achètent le marketing

Depuis 3 ans, nous suivons les vagues d’acquisition des entreprises de marketing par courriel. Le marché évolue et les joueurs changent. Ces entreprises dites « marketing » ont été acquises par des firmes technologiques:

  • Oracle a mis la main sur Eloqua et Responsys
  • Salesforce a misé sur Exact Target
  • et ce mois-ci, IBM a fait l’acquisition de Silverpop

 

Des structures de plus en plus complexes

Dans la « culture de données », nous sommes bien loin du fichier Excel contenant toutes les données clients. En effet, lorsque nous abordons le marketing personnalisé, la seule limite est la qualité et la quantité de données disponibles. La finalité revient donc toujours à la même : optimiser la base de données. On parle de bases de données, de tables relationnelles, d’APIs, etc. Ce sont des termes généralement davantage associés aux technologies, mais que le marketing ne peut désormais plus ignorer.

 

La sécurité, un élément important

Nous avons beaucoup parlé de l’importance de créer une structure pour se conformer à la Loi canadienne anti-pourriel. Mais saviez-vous qui s’occupe de l’implantation dans les entreprises? Pour la très grande majorité des entreprises avec laquelle nous interagissons, les décideurs sont des vice-présidents technologie, des vice-présidents infrastructure ou des directeurs de l’information, accompagnés d’un conseiller légal. Qui à votre avis s’occupe des aspects de sécurité des données? De la sécurisation des transferts de données? Est-ce une responsabilité marketing ou TI?

Bien que le rôle des technologies soit indéniable dans le marketing personnalisé d’aujourd’hui, il ne faut pas oublier le besoin marketing à la base et s’assurer que les deux mondes puissent travailler de concert. Espérons aussi que les universités et les écoles de formation s’adapteront pour offrir des formations plus spécifiques pour répondre à toutes les offres d’emploi de spécialiste en base de données marketing.

Restez à l’affût pour prendre part à l’évolution du marketing technologique!

Est-ce que le marketing personnalisé est devenu une science? Qui du marketing ou des technologies est vraiment responsable de la « culture de données »?

Lorsqu’on parle de personnalisation, les spécialistes du marketing et des technologies deviennent des partenaires à part égale. Leurs entreprises réclament d’eux des systèmes orientés vers la « culture de données ». Elles désirent devenir plus pertinentes dans leurs communications, utiliser des données de toutes sortes, les analyser et personnaliser la relation d’affaires. L’objectif ultime : augmenter les ventes.

Voici 3 preuves que les technologies jouent un rôle de plus en plus important dans le monde du marketing.

 

Quand les TI achètent le marketing

Depuis 3 ans, nous suivons les vagues d’acquisition des entreprises de marketing par courriel. Le marché évolue et les joueurs changent. Ces entreprises dites « marketing » ont été acquises par des firmes technologiques:

  • Oracle a mis la main sur Eloqua et Responsys
  • Salesforce a misé sur Exact Target
  • et ce mois-ci, IBM a fait l’acquisition de Silverpop

 

Des structures de plus en plus complexes

Dans la « culture de données », nous sommes bien loin du fichier Excel contenant toutes les données clients. En effet, lorsque nous abordons le marketing personnalisé, la seule limite est la qualité et la quantité de données disponibles. La finalité revient donc toujours à la même : optimiser la base de données. On parle de bases de données, de tables relationnelles, d’APIs, etc. Ce sont des termes généralement davantage associés aux technologies, mais que le marketing ne peut désormais plus ignorer.

 

La sécurité, un élément important

Nous avons beaucoup parlé de l’importance de créer une structure pour se conformer à la Loi canadienne anti-pourriel. Mais saviez-vous qui s’occupe de l’implantation dans les entreprises? Pour la très grande majorité des entreprises avec laquelle nous interagissons, les décideurs sont des vice-présidents technologie, des vice-présidents infrastructure ou des directeurs de l’information, accompagnés d’un conseiller légal. Qui à votre avis s’occupe des aspects de sécurité des données? De la sécurisation des transferts de données? Est-ce une responsabilité marketing ou TI?

Bien que le rôle des technologies soit indéniable dans le marketing personnalisé d’aujourd’hui, il ne faut pas oublier le besoin marketing à la base et s’assurer que les deux mondes puissent travailler de concert. Espérons aussi que les universités et les écoles de formation s’adapteront pour offrir des formations plus spécifiques pour répondre à toutes les offres d’emploi de spécialiste en base de données marketing.

Restez à l’affût pour prendre part à l’évolution du marketing technologique!

Est-ce que le marketing personnalisé est devenu une science? Qui du marketing ou des technologies est vraiment responsable de la « culture de données »?

Lorsqu’on parle de personnalisation, les spécialistes du marketing et des technologies deviennent des partenaires à part égale. Leurs entreprises réclament d’eux des systèmes orientés vers la « culture de données ». Elles désirent devenir plus pertinentes dans leurs communications, utiliser des données de toutes sortes, les analyser et personnaliser la relation d’affaires. L’objectif ultime : augmenter les ventes.

Voici 3 preuves que les technologies jouent un rôle de plus en plus important dans le monde du marketing.

 

Quand les TI achètent le marketing

Depuis 3 ans, nous suivons les vagues d’acquisition des entreprises de marketing par courriel. Le marché évolue et les joueurs changent. Ces entreprises dites « marketing » ont été acquises par des firmes technologiques:

  • Oracle a mis la main sur Eloqua et Responsys
  • Salesforce a misé sur Exact Target
  • et ce mois-ci, IBM a fait l’acquisition de Silverpop

 

Des structures de plus en plus complexes

Dans la « culture de données », nous sommes bien loin du fichier Excel contenant toutes les données clients. En effet, lorsque nous abordons le marketing personnalisé, la seule limite est la qualité et la quantité de données disponibles. La finalité revient donc toujours à la même : optimiser la base de données. On parle de bases de données, de tables relationnelles, d’APIs, etc. Ce sont des termes généralement davantage associés aux technologies, mais que le marketing ne peut désormais plus ignorer.

 

La sécurité, un élément important

Nous avons beaucoup parlé de l’importance de créer une structure pour se conformer à la Loi canadienne anti-pourriel. Mais saviez-vous qui s’occupe de l’implantation dans les entreprises? Pour la très grande majorité des entreprises avec laquelle nous interagissons, les décideurs sont des vice-présidents technologie, des vice-présidents infrastructure ou des directeurs de l’information, accompagnés d’un conseiller légal. Qui à votre avis s’occupe des aspects de sécurité des données? De la sécurisation des transferts de données? Est-ce une responsabilité marketing ou TI?

Bien que le rôle des technologies soit indéniable dans le marketing personnalisé d’aujourd’hui, il ne faut pas oublier le besoin marketing à la base et s’assurer que les deux mondes puissent travailler de concert. Espérons aussi que les universités et les écoles de formation s’adapteront pour offrir des formations plus spécifiques pour répondre à toutes les offres d’emploi de spécialiste en base de données marketing.

Restez à l’affût pour prendre part à l’évolution du marketing technologique!

Est-ce que le marketing personnalisé est devenu une science? Qui du marketing ou des technologies est vraiment responsable de la « culture de données »?

Lorsqu’on parle de personnalisation, les spécialistes du marketing et des technologies deviennent des partenaires à part égale. Leurs entreprises réclament d’eux des systèmes orientés vers la « culture de données ». Elles désirent devenir plus pertinentes dans leurs communications, utiliser des données de toutes sortes, les analyser et personnaliser la relation d’affaires. L’objectif ultime : augmenter les ventes.

Voici 3 preuves que les technologies jouent un rôle de plus en plus important dans le monde du marketing.

 

Quand les TI achètent le marketing

Depuis 3 ans, nous suivons les vagues d’acquisition des entreprises de marketing par courriel. Le marché évolue et les joueurs changent. Ces entreprises dites « marketing » ont été acquises par des firmes technologiques:

  • Oracle a mis la main sur Eloqua et Responsys
  • Salesforce a misé sur Exact Target
  • et ce mois-ci, IBM a fait l’acquisition de Silverpop

 

Des structures de plus en plus complexes

Dans la « culture de données », nous sommes bien loin du fichier Excel contenant toutes les données clients. En effet, lorsque nous abordons le marketing personnalisé, la seule limite est la qualité et la quantité de données disponibles. La finalité revient donc toujours à la même : optimiser la base de données. On parle de bases de données, de tables relationnelles, d’APIs, etc. Ce sont des termes généralement davantage associés aux technologies, mais que le marketing ne peut désormais plus ignorer.

 

La sécurité, un élément important

Nous avons beaucoup parlé de l’importance de créer une structure pour se conformer à la Loi canadienne anti-pourriel. Mais saviez-vous qui s’occupe de l’implantation dans les entreprises? Pour la très grande majorité des entreprises avec laquelle nous interagissons, les décideurs sont des vice-présidents technologie, des vice-présidents infrastructure ou des directeurs de l’information, accompagnés d’un conseiller légal. Qui à votre avis s’occupe des aspects de sécurité des données? De la sécurisation des transferts de données? Est-ce une responsabilité marketing ou TI?

Bien que le rôle des technologies soit indéniable dans le marketing personnalisé d’aujourd’hui, il ne faut pas oublier le besoin marketing à la base et s’assurer que les deux mondes puissent travailler de concert. Espérons aussi que les universités et les écoles de formation s’adapteront pour offrir des formations plus spécifiques pour répondre à toutes les offres d’emploi de spécialiste en base de données marketing.

Restez à l’affût pour prendre part à l’évolution du marketing technologique!

Est-ce que le marketing personnalisé est devenu une science? Qui du marketing ou des technologies est vraiment responsable de la « culture de données »?

Lorsqu’on parle de personnalisation, les spécialistes du marketing et des technologies deviennent des partenaires à part égale. Leurs entreprises réclament d’eux des systèmes orientés vers la « culture de données ». Elles désirent devenir plus pertinentes dans leurs communications, utiliser des données de toutes sortes, les analyser et personnaliser la relation d’affaires. L’objectif ultime : augmenter les ventes.

Voici 3 preuves que les technologies jouent un rôle de plus en plus important dans le monde du marketing.

 

Quand les TI achètent le marketing

Depuis 3 ans, nous suivons les vagues d’acquisition des entreprises de marketing par courriel. Le marché évolue et les joueurs changent. Ces entreprises dites « marketing » ont été acquises par des firmes technologiques:

  • Oracle a mis la main sur Eloqua et Responsys
  • Salesforce a misé sur Exact Target
  • et ce mois-ci, IBM a fait l’acquisition de Silverpop

 

Des structures de plus en plus complexes

Dans la « culture de données », nous sommes bien loin du fichier Excel contenant toutes les données clients. En effet, lorsque nous abordons le marketing personnalisé, la seule limite est la qualité et la quantité de données disponibles. La finalité revient donc toujours à la même : optimiser la base de données. On parle de bases de données, de tables relationnelles, d’APIs, etc. Ce sont des termes généralement davantage associés aux technologies, mais que le marketing ne peut désormais plus ignorer.

 

La sécurité, un élément important

Nous avons beaucoup parlé de l’importance de créer une structure pour se conformer à la Loi canadienne anti-pourriel. Mais saviez-vous qui s’occupe de l’implantation dans les entreprises? Pour la très grande majorité des entreprises avec laquelle nous interagissons, les décideurs sont des vice-présidents technologie, des vice-présidents infrastructure ou des directeurs de l’information, accompagnés d’un conseiller légal. Qui à votre avis s’occupe des aspects de sécurité des données? De la sécurisation des transferts de données? Est-ce une responsabilité marketing ou TI?

Bien que le rôle des technologies soit indéniable dans le marketing personnalisé d’aujourd’hui, il ne faut pas oublier le besoin marketing à la base et s’assurer que les deux mondes puissent travailler de concert. Espérons aussi que les universités et les écoles de formation s’adapteront pour offrir des formations plus spécifiques pour répondre à toutes les offres d’emploi de spécialiste en base de données marketing.

Restez à l’affût pour prendre part à l’évolution du marketing technologique!

Est-ce que le marketing personnalisé est devenu une science? Qui du marketing ou des technologies est vraiment responsable de la « culture de données »?

Lorsqu’on parle de personnalisation, les spécialistes du marketing et des technologies deviennent des partenaires à part égale. Leurs entreprises réclament d’eux des systèmes orientés vers la « culture de données ». Elles désirent devenir plus pertinentes dans leurs communications, utiliser des données de toutes sortes, les analyser et personnaliser la relation d’affaires. L’objectif ultime : augmenter les ventes.

Voici 3 preuves que les technologies jouent un rôle de plus en plus important dans le monde du marketing.

 

Quand les TI achètent le marketing

Depuis 3 ans, nous suivons les vagues d’acquisition des entreprises de marketing par courriel. Le marché évolue et les joueurs changent. Ces entreprises dites « marketing » ont été acquises par des firmes technologiques:

  • Oracle a mis la main sur Eloqua et Responsys
  • Salesforce a misé sur Exact Target
  • et ce mois-ci, IBM a fait l’acquisition de Silverpop

 

Des structures de plus en plus complexes

Dans la « culture de données », nous sommes bien loin du fichier Excel contenant toutes les données clients. En effet, lorsque nous abordons le marketing personnalisé, la seule limite est la qualité et la quantité de données disponibles. La finalité revient donc toujours à la même : optimiser la base de données. On parle de bases de données, de tables relationnelles, d’APIs, etc. Ce sont des termes généralement davantage associés aux technologies, mais que le marketing ne peut désormais plus ignorer.

 

La sécurité, un élément important

Nous avons beaucoup parlé de l’importance de créer une structure pour se conformer à la Loi canadienne anti-pourriel. Mais saviez-vous qui s’occupe de l’implantation dans les entreprises? Pour la très grande majorité des entreprises avec laquelle nous interagissons, les décideurs sont des vice-présidents technologie, des vice-présidents infrastructure ou des directeurs de l’information, accompagnés d’un conseiller légal. Qui à votre avis s’occupe des aspects de sécurité des données? De la sécurisation des transferts de données? Est-ce une responsabilité marketing ou TI?

Bien que le rôle des technologies soit indéniable dans le marketing personnalisé d’aujourd’hui, il ne faut pas oublier le besoin marketing à la base et s’assurer que les deux mondes puissent travailler de concert. Espérons aussi que les universités et les écoles de formation s’adapteront pour offrir des formations plus spécifiques pour répondre à toutes les offres d’emploi de spécialiste en base de données marketing.

Restez à l’affût pour prendre part à l’évolution du marketing technologique!

Est-ce que le marketing personnalisé est devenu une science? Qui du marketing ou des technologies est vraiment responsable de la « culture de données »?

Lorsqu’on parle de personnalisation, les spécialistes du marketing et des technologies deviennent des partenaires à part égale. Leurs entreprises réclament d’eux des systèmes orientés vers la « culture de données ». Elles désirent devenir plus pertinentes dans leurs communications, utiliser des données de toutes sortes, les analyser et personnaliser la relation d’affaires. L’objectif ultime : augmenter les ventes.

Voici 3 preuves que les technologies jouent un rôle de plus en plus important dans le monde du marketing.

 

Quand les TI achètent le marketing

Depuis 3 ans, nous suivons les vagues d’acquisition des entreprises de marketing par courriel. Le marché évolue et les joueurs changent. Ces entreprises dites « marketing » ont été acquises par des firmes technologiques:

  • Oracle a mis la main sur Eloqua et Responsys
  • Salesforce a misé sur Exact Target
  • et ce mois-ci, IBM a fait l’acquisition de Silverpop

 

Des structures de plus en plus complexes

Dans la « culture de données », nous sommes bien loin du fichier Excel contenant toutes les données clients. En effet, lorsque nous abordons le marketing personnalisé, la seule limite est la qualité et la quantité de données disponibles. La finalité revient donc toujours à la même : optimiser la base de données. On parle de bases de données, de tables relationnelles, d’APIs, etc. Ce sont des termes généralement davantage associés aux technologies, mais que le marketing ne peut désormais plus ignorer.

 

La sécurité, un élément important

Nous avons beaucoup parlé de l’importance de créer une structure pour se conformer à la Loi canadienne anti-pourriel. Mais saviez-vous qui s’occupe de l’implantation dans les entreprises? Pour la très grande majorité des entreprises avec laquelle nous interagissons, les décideurs sont des vice-présidents technologie, des vice-présidents infrastructure ou des directeurs de l’information, accompagnés d’un conseiller légal. Qui à votre avis s’occupe des aspects de sécurité des données? De la sécurisation des transferts de données? Est-ce une responsabilité marketing ou TI?

Bien que le rôle des technologies soit indéniable dans le marketing personnalisé d’aujourd’hui, il ne faut pas oublier le besoin marketing à la base et s’assurer que les deux mondes puissent travailler de concert. Espérons aussi que les universités et les écoles de formation s’adapteront pour offrir des formations plus spécifiques pour répondre à toutes les offres d’emploi de spécialiste en base de données marketing.

Restez à l’affût pour prendre part à l’évolution du marketing technologique!

Est-ce que le marketing personnalisé est devenu une science? Qui du marketing ou des technologies est vraiment responsable de la « culture de données »?

Lorsqu’on parle de personnalisation, les spécialistes du marketing et des technologies deviennent des partenaires à part égale. Leurs entreprises réclament d’eux des systèmes orientés vers la « culture de données ». Elles désirent devenir plus pertinentes dans leurs communications, utiliser des données de toutes sortes, les analyser et personnaliser la relation d’affaires. L’objectif ultime : augmenter les ventes.

Voici 3 preuves que les technologies jouent un rôle de plus en plus important dans le monde du marketing.

 

Quand les TI achètent le marketing

Depuis 3 ans, nous suivons les vagues d’acquisition des entreprises de marketing par courriel. Le marché évolue et les joueurs changent. Ces entreprises dites « marketing » ont été acquises par des firmes technologiques:

  • Oracle a mis la main sur Eloqua et Responsys
  • Salesforce a misé sur Exact Target
  • et ce mois-ci, IBM a fait l’acquisition de Silverpop

 

Des structures de plus en plus complexes

Dans la « culture de données », nous sommes bien loin du fichier Excel contenant toutes les données clients. En effet, lorsque nous abordons le marketing personnalisé, la seule limite est la qualité et la quantité de données disponibles. La finalité revient donc toujours à la même : optimiser la base de données. On parle de bases de données, de tables relationnelles, d’APIs, etc. Ce sont des termes généralement davantage associés aux technologies, mais que le marketing ne peut désormais plus ignorer.

 

La sécurité, un élément important

Nous avons beaucoup parlé de l’importance de créer une structure pour se conformer à la Loi canadienne anti-pourriel. Mais saviez-vous qui s’occupe de l’implantation dans les entreprises? Pour la très grande majorité des entreprises avec laquelle nous interagissons, les décideurs sont des vice-présidents technologie, des vice-présidents infrastructure ou des directeurs de l’information, accompagnés d’un conseiller légal. Qui à votre avis s’occupe des aspects de sécurité des données? De la sécurisation des transferts de données? Est-ce une responsabilité marketing ou TI?

Bien que le rôle des technologies soit indéniable dans le marketing personnalisé d’aujourd’hui, il ne faut pas oublier le besoin marketing à la base et s’assurer que les deux mondes puissent travailler de concert. Espérons aussi que les universités et les écoles de formation s’adapteront pour offrir des formations plus spécifiques pour répondre à toutes les offres d’emploi de spécialiste en base de données marketing.

Restez à l’affût pour prendre part à l’évolution du marketing technologique!

Est-ce que le marketing personnalisé est devenu une science? Qui du marketing ou des technologies est vraiment responsable de la « culture de données »?

Lorsqu’on parle de personnalisation, les spécialistes du marketing et des technologies deviennent des partenaires à part égale. Leurs entreprises réclament d’eux des systèmes orientés vers la « culture de données ». Elles désirent devenir plus pertinentes dans leurs communications, utiliser des données de toutes sortes, les analyser et personnaliser la relation d’affaires. L’objectif ultime : augmenter les ventes.

Voici 3 preuves que les technologies jouent un rôle de plus en plus important dans le monde du marketing.

 

Quand les TI achètent le marketing

Depuis 3 ans, nous suivons les vagues d’acquisition des entreprises de marketing par courriel. Le marché évolue et les joueurs changent. Ces entreprises dites « marketing » ont été acquises par des firmes technologiques:

  • Oracle a mis la main sur Eloqua et Responsys
  • Salesforce a misé sur Exact Target
  • et ce mois-ci, IBM a fait l’acquisition de Silverpop

 

Des structures de plus en plus complexes

Dans la « culture de données », nous sommes bien loin du fichier Excel contenant toutes les données clients. En effet, lorsque nous abordons le marketing personnalisé, la seule limite est la qualité et la quantité de données disponibles. La finalité revient donc toujours à la même : optimiser la base de données. On parle de bases de données, de tables relationnelles, d’APIs, etc. Ce sont des termes généralement davantage associés aux technologies, mais que le marketing ne peut désormais plus ignorer.

 

La sécurité, un élément important

Nous avons beaucoup parlé de l’importance de créer une structure pour se conformer à la Loi canadienne anti-pourriel. Mais saviez-vous qui s’occupe de l’implantation dans les entreprises? Pour la très grande majorité des entreprises avec laquelle nous interagissons, les décideurs sont des vice-présidents technologie, des vice-présidents infrastructure ou des directeurs de l’information, accompagnés d’un conseiller légal. Qui à votre avis s’occupe des aspects de sécurité des données? De la sécurisation des transferts de données? Est-ce une responsabilité marketing ou TI?

Bien que le rôle des technologies soit indéniable dans le marketing personnalisé d’aujourd’hui, il ne faut pas oublier le besoin marketing à la base et s’assurer que les deux mondes puissent travailler de concert. Espérons aussi que les universités et les écoles de formation s’adapteront pour offrir des formations plus spécifiques pour répondre à toutes les offres d’emploi de spécialiste en base de données marketing.

Restez à l’affût pour prendre part à l’évolution du marketing technologique!