Archives

Recommandé

Dans une réalité où les entreprises se doivent d’adopter une stratégie omnicanale, et où de nombreux canaux sont déjà saturés, il devient nécessaire de penser à de nouvelles manières d’atteindre de nouvelles personnes. Les Web push notifications deviennent alors une excellente alternative pour connecter avec vos contacts directement, puisque c’est un nouveau canal qui est loin d’être saturé. Il est aussi très rare de voir des canaux émergents qui fournissent des résultats percutants, et ce dès leur lancement, comme c’est le cas des Web push notifications.

Elles sont apparues en 2015 sur Chrome, et bien qu’elles soient maintenant disponibles sur plusieurs navigateurs, elles continuent d’impressionner les marketeurs. Certaines entreprises affirment avoir un taux d’inscription 10x plus efficace que tout autre canal!

Vous ne vous en servez pas? Découvrez-les ici, puisque vous devriez les installer rapidement.

 

Qu’est-ce qu’une Web push notification?

Une Web push est un court message d’alerte envoyé en temps-réel lorsque vos abonnés utilisent un navigateur web. Ils doivent d’abord activer celle-ci sur ce même navigateur pour pouvoir les recevoir. Vous avez surement déjà vu l’alerte d’opt-in comme le présente l’image ci-dessous. En cliquant sur ‘’allow’’, vous souscrivez à la liste de contacts d’une entreprise, et lui permettez de vous envoyer des messages push.

C’est un moyen beaucoup plus simple et sans ambiguïté pour obtenir un consentement qu’un formulaire classique utilisé pour les autres canaux. Cela constitue un obstacle de moins à l’abonnement, ce qui explique que le taux d’abonnement est plus élevé que la plupart des autres canaux.

Le principal avantage des Web push notifications vient du fait que le destinataire n’a pas besoin d’avoir une page de navigateur ouverte pour recevoir les alertes. En retenant que les navigateurs sont installés à la fois sur un mobile et un ordinateur, la personne inscrite les reçoit partout! Vous ne manquez ainsi aucune opportunité d’atteindre vos abonnés. Ainsi, le taux de clic d’une campagne de Web push est souvent très élevé et vous vous assurez d’un trafic récurrent, ce qui contribue à un meilleur ROI.

Il faut aussi spécifier la différence entre les Web notifications et les Web push notifications. Même si les deux fonctionnent sur les navigateurs internet, les notifications Web ne fonctionnent que si le visiteur est sur le site Web. Au contraire, les web push notifications fonctionnent même quand le visiteur navigue sur un autre site Web et se fait en temps réel.

 

Ce qui compose une Web push notifications

Décortiquons maintenant les éléments qui composent une Web push notification.

Web push notification

1. Le titre est l’élément le plus important de votre message. Le nombre de caractères étant limité, prenez le temps d’écrire un titre court et accrocheur qui incite les gens à cliquer directement. Créer un sentiment d’urgence est un bon moyen de le faire.

2. Le message correspond à votre proposition de valeur. Il devrait donc être complémentaire à votre titre et expliquer les bénéfices de cliquer sur la notification. Le texte doit être court, convainquant et direct. Il doit aussi refléter le contenu de la page d’atterrissage vers lequel vous dirigez votre contact.

3. Vous devriez également toujours ajouter le logo de votre entreprise dans vos Web push notifications pour créer un rappel identitaire dans l’esprit des contacts.

4. Insérer une image dans votre Web push notification rend votre message plus attirant. Même si elle est optionnelle, celle-ci contribue à obtenir un meilleur taux de clic. De plus, elle vous permet de vous distinguer des concurrents. La taille d’image suggérée pour les Web push notifications est de 360 x 240 px.

Par contre, faites attention à ne pas mettre une image simplement parce que vous avez l’option. Elle doit supporter votre message et apporter de la valeur à votre communication. Intégrer une mauvaise image peut rendre l’utilisateur confus et dans certains cas, cela peut diriger l’attention ailleurs que sur le message.

5. Finalement, vous devez indiquer clairement à l’utilisateur ce qu’il doit faire. C’est pourquoi ajouter un appel à l’action à la fin de votre message est important. Le but est toujours de faire cliquer donc choisissez un CTA accrocheur et qui donne le goût d’en savoir plus. Dirigez vos contacts vers une page de destination pertinente et en lien avec votre campagne. Ainsi, vous ne laisserez échapper aucune opportunité.

Petit truc bonus : Utiliser des emojis dans vos Web push notifications rend la chose plus personnelle. Selon une étude, insérer des émojis dans votre message augmenterait le taux de conversion de 85%!

 

Conseils et astuces pour utiliser efficacement les Web push notifications

Tout d’abord, segmentez et personnalisez vos messages en fonction des besoins et des comportements des visiteurs. Ne gaspillez pas une web push sur quelque chose de non pertinent ou simplement pour pousser tout type d’information. N’oubliez pas qu’il existe différents types de notifications Web: celles transactionnelles, éducatives, promotionnelles et celle en lien avec le cycle client.

Comme mentionné plus haut, le timing est primordial. Gardez à l’esprit les routines de vos clients. Par exemple, si vous ciblez des professionnels de la finance, les Web push envoyées à l’ouverture de la bourse passeront définitivement inaperçues.

Finalement, faites attention au texte et aux images. La plupart des navigateurs ont une limite de caractères sur les Web push qui oscillent autour de 41 à 120 caractères. Cela signifie que vous devez frapper comme un coup de poing, et ce avec le moins de mots possible.

 

Types et contenus

Il existe 3 types de Web push notification:

1. Les notifications basées sur les alertes

Elles sont générées par l’entreprise pour informer les contacts d’une nouvelle activité. Ce peut être un nouvel article de blogue, une nouvelle vente flash, une offre exclusive, etc.

2. Les notifications basées sur un déclencheur

Elles sont déclenchées par une action exécutée par le contact. Par exemple, un article abandonné dans un panier d’achat, une visite sur un article en particulier… Pour le premier, le contact pourrait recevoir une notification lui annoncant une chute de prix pour un article du panier. Plusieurs options sont possibles.

3. Les notifications basées sur la segmentation

Ces notifications sont envoyées selon un groupe ayant des caractéristiques semblables comme le sexe, l’âge, la situation géographique, les habitudes d’achats, etc. Cette forme de notification étant très ciblée, elle peut augmenter considérablement votre taux de clic.

 

Au niveau du contenu, les Web push notifications s’adaptent à différents objectifs marketing d’une organisation. Elles permettent de réengager un contact, partager des rabais, faire part d’une nouvelle importante, et bien plus (voir image ci-bas pour un exemple). Elles accompagnent aussi très bien les autres moyens de distributions des différents contenus d’une organisation (courriels, médias sociaux, SMS, etc.).

En fait, les web push notifications sont parfaites pour:

  • Des messages courts urgents
  • Ajouter un nouveau canal à votre stratégie omnicanal
  • Envoyer des messages de réengagement
  • Encourager vos nouveaux prospects à finir votre processus d’onboarding
  • Les entreprises qui n’ont pas d’application mobile

Elles s’intègrent aussi très bien dans différents contextes:

  • Alerte des dernières nouvelles
  • Campagne d’abandon de panier d’achat
  • Nouvel article de blogue
  • Notification d’événements
  • Rappel de rendez-vous

En bref, ces petites fenêtres contextuelles et opportunes constituent un excellent moyen de communiquer avec les prospects, les abonnés et les clients existants!

 

C’est pour le B2B ou le B2C?

J’ai l’impression que les Web push notifications sont perçues comme une tactique marketing propre au B2C. Pourtant, ce n’est pas le cas! Elles peuvent profiter à toutes organisations, suffit que celles-ci identifient le quand et le quoi.

Tout d’abord, il faut mentionner l’importance de la fréquence au niveau des Web push. Plusieurs études publiées en ligne démontrent qu’elle est LA chose la plus importante à surveiller. En effet, le ‘’soft spot’’ au niveau des envois n’est pas facile à trouver. Contrairement aux courriels, ou encore aux notifications mobiles, les personnes ne sont pas prêtes à recevoir des alertes tous les jours. Encore moins si elles sont envoyées plus d’une fois par jour! Cependant, une alerte placée à un moment opportun dans le parcours client peut être très payante.

Il faut aussi soigner le contenu. Des informations à très petites valeurs ajoutées pour l’individu ne valent pas la peine d’être envoyées en Web push. Gardez-les pour vos médias sociaux ou encore votre infolettre.

Ainsi, pour le B2B, des informations en lien avec les webinaires, le contenu Web, les événements en personnes, l’arrivée de nouveaux produits (et bien plus!) peuvent être mises de l’avant. Elles sont définitivement intéressantes pour le client. Par contre, éviter des alertes touchant à des nouvelles plus générales, comme l’annonce d’un nouveau compte d’envergure ou encore le fait d’avoir gagné un prix dans votre industrie. Bien qu’elles soient importantes pour votre entreprise, elles n’affecteront pas les comportements de la personne qui les reçoit.

Du côté du B2C, les alertes de rabais, de nouveaux produits, ou de la mise en vente de plusieurs produits sont définitivement intéressantes. Par contre, à défaut des envois de courriels, là aussi il faut jouer de parcimonie. N’abusez pas du privilège d’être en relation avec ces personnes.

Voici une image qui vous démontre le positionnement des Web push notifications dans votre stratégie omnicanal, pour vous aider à y voir plus clair:

Positionnement

 

Pourquoi utiliser les Web push notifications?

1. Facile à programmer

En fait, elles nécessitent qu’un petit snippet de code qui doit être connecté à l’URL d’un site Web. À titre d’exemple, Dialog Insight offre l’installation des Web push notifications de cette façon. Il est possible de les tester puis de les modifier au gré des campagnes et des besoins des organisations.

Au-delà de cela, c’est un outil facile à utiliser qui se prend bien en parallèle à d’autres outils marketing. Par exemple, vous faites une campagne d’upselling en marketing B2B pour l’un de vos forfaits haut de gamme. Vous pourriez créer une alerte sur un contenu vantant les avantages de ce dernier. Elle pourra s’insérer dans la séquence d’automatisation créée pour cette campagne, qui naviguera les courriels, les publications et votre webinaire, par exemple.

 

2. Gestion facile des permissions

Nous vivons à une ère où les gens sont de plus en plus réticents à fournir leurs informations. Un numéro de téléphone en magasin? Non. Votre courriel sur une page Web? Pas trop souvent. Cela fait d’ailleurs partie des difficultés d’un marketeur. Jusqu’où pouvons-nous aller?

Ce qui est intéressant des Web push notifications, c’est qu’elles ne sont pas intrusives dans la demande d’information. Premièrement, la personne peut accepter ou refuser directement sur l’alerte. De plus, aucune adresse courriel n’est requise, ce qui permet de contacter des visiteurs anonymes qui sont habituellement timides au fait de donner cette information. C’est d’ailleurs ce qui explique que les Web push notifications ont un meilleur taux d’abonnement que la majorité des canaux.

Il ne faut pas non plus penser que parce qu’ils sont inconnus, ils ne sont pas avantageux à avoir. Au contraire, avec un bon outil de marketing, il est possible de monter des campagnes d’acquisition pouvant les faire passer dans le funnel marketing, puis de vente. C’est d’ailleurs le cas de notre outil, qui pourrait vous permettre d’augmenter le nombre d’inscrits tout en haut de l’entonnoir de conversion.

 

3. Communication au moment opportun

Les alertes de type Web push notifications agissent de façon stratégique dans les communications. Une fois bien programmées, elles apparaissent selon les comportements de navigation, l’emplacement du visiteur, ou encore selon une position dans l’entonnoir. Le tout, en temps réel. C’est d’ailleurs ce qui rend un outil comme Dialog Insight aussi ingénieux dans la planification communicationnelle.

 

Quel est l’impact sur mon SEO?

Depuis l’apparition des Web push notifications, plusieurs marketeurs se demandent si l’utilisation des Web push notifications a un impact négatif sur leur SEO… Eh bien la réponse est non. Et si elles sont bien faites, elles peuvent même avoir un impact positif sur votre référencement.

Premièrement, le fait que les Web push génère un traffic récurrent peut vous aider de ce côté. Bien sûr, vous devez diriger vos utilisateurs sur votre site Web et avoir déjà une stratégie SEO en place.

C’est également le cas avec plusieurs autres métriques. En gros, si votre Web push notification est bien faite, que vous envoyez du contenu de qualité, vous aurez un faible taux de rebond, les gens resteront plus longtemps sur votre site Web et ils visiteront plus de pages. Ce sont tous des éléments qui peuvent aider à votre SEO en général.

Ensuite, la mise en place de Web push sur votre site Web demande que celui-ci soit en https. Les sites qui utilisent cette mesure de sécurité de site Web sont priorisés par rapport aux autres dans le classement SEO, ce qui vous avantage également de ce côté.

On peut donc dire que les Web push peuvent aider votre référencement, à condition qu’elles soient bien exécutées.

 

Conclusion

En conclusion, c’est vrai, les Web push notifications deviennent de plus en plus populaires auprès des spécialistes du marketing numérique! Elles sont un mécanisme de distribution optimal en ce qui a trait aux communications.

Lorsqu’elles sont utilisées de manière stratégique, en prenant compte des données internes, des comportements du client, puis des besoins de l’organisation, elles peuvent être très positives pour tous les partis.

Puisque Dialog Insight gère, depuis le 18 septembre, tout ce qu’il faut en rapport au Web push notifications, je vous invite à visiter notre aide en ligne pour en savoir plus!

 

Vous désirez exploiter un nouveau canal très efficace?

Ce livre blanc vous fait découvrir les Web push notifications et vous donne les meilleurs conseils pour bien les optimiser et obtenir de meilleurs résultats!

Télécharger la ressource

Dans une réalité où les entreprises se doivent d’adopter une stratégie omnicanale, et où de nombreux canaux sont déjà saturés, il devient nécessaire de penser à de nouvelles manières d’atteindre de nouvelles personnes. Les Web push notifications deviennent alors une excellente alternative pour connecter avec vos contacts directement, puisque c’est un nouveau canal qui est loin d’être saturé. Il est aussi très rare de voir des canaux émergents qui fournissent des résultats percutants, et ce dès leur lancement, comme c’est le cas des Web push notifications.

Elles sont apparues en 2015 sur Chrome, et bien qu’elles soient maintenant disponibles sur plusieurs navigateurs, elles continuent d’impressionner les marketeurs. Certaines entreprises affirment avoir un taux d’inscription 10x plus efficace que tout autre canal!

Vous ne vous en servez pas? Découvrez-les ici, puisque vous devriez les installer rapidement.

 

Qu’est-ce qu’une Web push notification?

Une Web push est un court message d’alerte envoyé en temps-réel lorsque vos abonnés utilisent un navigateur web. Ils doivent d’abord activer celle-ci sur ce même navigateur pour pouvoir les recevoir. Vous avez surement déjà vu l’alerte d’opt-in comme le présente l’image ci-dessous. En cliquant sur ‘’allow’’, vous souscrivez à la liste de contacts d’une entreprise, et lui permettez de vous envoyer des messages push.

C’est un moyen beaucoup plus simple et sans ambiguïté pour obtenir un consentement qu’un formulaire classique utilisé pour les autres canaux. Cela constitue un obstacle de moins à l’abonnement, ce qui explique que le taux d’abonnement est plus élevé que la plupart des autres canaux.

Le principal avantage des Web push notifications vient du fait que le destinataire n’a pas besoin d’avoir une page de navigateur ouverte pour recevoir les alertes. En retenant que les navigateurs sont installés à la fois sur un mobile et un ordinateur, la personne inscrite les reçoit partout! Vous ne manquez ainsi aucune opportunité d’atteindre vos abonnés. Ainsi, le taux de clic d’une campagne de Web push est souvent très élevé et vous vous assurez d’un trafic récurrent, ce qui contribue à un meilleur ROI.

Il faut aussi spécifier la différence entre les Web notifications et les Web push notifications. Même si les deux fonctionnent sur les navigateurs internet, les notifications Web ne fonctionnent que si le visiteur est sur le site Web. Au contraire, les web push notifications fonctionnent même quand le visiteur navigue sur un autre site Web et se fait en temps réel.

 

Ce qui compose une Web push notifications

Décortiquons maintenant les éléments qui composent une Web push notification.

Web push notification

1. Le titre est l’élément le plus important de votre message. Le nombre de caractères étant limité, prenez le temps d’écrire un titre court et accrocheur qui incite les gens à cliquer directement. Créer un sentiment d’urgence est un bon moyen de le faire.

2. Le message correspond à votre proposition de valeur. Il devrait donc être complémentaire à votre titre et expliquer les bénéfices de cliquer sur la notification. Le texte doit être court, convainquant et direct. Il doit aussi refléter le contenu de la page d’atterrissage vers lequel vous dirigez votre contact.

3. Vous devriez également toujours ajouter le logo de votre entreprise dans vos Web push notifications pour créer un rappel identitaire dans l’esprit des contacts.

4. Insérer une image dans votre Web push notification rend votre message plus attirant. Même si elle est optionnelle, celle-ci contribue à obtenir un meilleur taux de clic. De plus, elle vous permet de vous distinguer des concurrents. La taille d’image suggérée pour les Web push notifications est de 360 x 240 px.

Par contre, faites attention à ne pas mettre une image simplement parce que vous avez l’option. Elle doit supporter votre message et apporter de la valeur à votre communication. Intégrer une mauvaise image peut rendre l’utilisateur confus et dans certains cas, cela peut diriger l’attention ailleurs que sur le message.

5. Finalement, vous devez indiquer clairement à l’utilisateur ce qu’il doit faire. C’est pourquoi ajouter un appel à l’action à la fin de votre message est important. Le but est toujours de faire cliquer donc choisissez un CTA accrocheur et qui donne le goût d’en savoir plus. Dirigez vos contacts vers une page de destination pertinente et en lien avec votre campagne. Ainsi, vous ne laisserez échapper aucune opportunité.

Petit truc bonus : Utiliser des emojis dans vos Web push notifications rend la chose plus personnelle. Selon une étude, insérer des émojis dans votre message augmenterait le taux de conversion de 85%!

 

Conseils et astuces pour utiliser efficacement les Web push notifications

Tout d’abord, segmentez et personnalisez vos messages en fonction des besoins et des comportements des visiteurs. Ne gaspillez pas une web push sur quelque chose de non pertinent ou simplement pour pousser tout type d’information. N’oubliez pas qu’il existe différents types de notifications Web: celles transactionnelles, éducatives, promotionnelles et celle en lien avec le cycle client.

Comme mentionné plus haut, le timing est primordial. Gardez à l’esprit les routines de vos clients. Par exemple, si vous ciblez des professionnels de la finance, les Web push envoyées à l’ouverture de la bourse passeront définitivement inaperçues.

Finalement, faites attention au texte et aux images. La plupart des navigateurs ont une limite de caractères sur les Web push qui oscillent autour de 41 à 120 caractères. Cela signifie que vous devez frapper comme un coup de poing, et ce avec le moins de mots possible.

 

Types et contenus

Il existe 3 types de Web push notification:

1. Les notifications basées sur les alertes

Elles sont générées par l’entreprise pour informer les contacts d’une nouvelle activité. Ce peut être un nouvel article de blogue, une nouvelle vente flash, une offre exclusive, etc.

2. Les notifications basées sur un déclencheur

Elles sont déclenchées par une action exécutée par le contact. Par exemple, un article abandonné dans un panier d’achat, une visite sur un article en particulier… Pour le premier, le contact pourrait recevoir une notification lui annoncant une chute de prix pour un article du panier. Plusieurs options sont possibles.

3. Les notifications basées sur la segmentation

Ces notifications sont envoyées selon un groupe ayant des caractéristiques semblables comme le sexe, l’âge, la situation géographique, les habitudes d’achats, etc. Cette forme de notification étant très ciblée, elle peut augmenter considérablement votre taux de clic.

 

Au niveau du contenu, les Web push notifications s’adaptent à différents objectifs marketing d’une organisation. Elles permettent de réengager un contact, partager des rabais, faire part d’une nouvelle importante, et bien plus (voir image ci-bas pour un exemple). Elles accompagnent aussi très bien les autres moyens de distributions des différents contenus d’une organisation (courriels, médias sociaux, SMS, etc.).

En fait, les web push notifications sont parfaites pour:

  • Des messages courts urgents
  • Ajouter un nouveau canal à votre stratégie omnicanal
  • Envoyer des messages de réengagement
  • Encourager vos nouveaux prospects à finir votre processus d’onboarding
  • Les entreprises qui n’ont pas d’application mobile

Elles s’intègrent aussi très bien dans différents contextes:

  • Alerte des dernières nouvelles
  • Campagne d’abandon de panier d’achat
  • Nouvel article de blogue
  • Notification d’événements
  • Rappel de rendez-vous

En bref, ces petites fenêtres contextuelles et opportunes constituent un excellent moyen de communiquer avec les prospects, les abonnés et les clients existants!

 

C’est pour le B2B ou le B2C?

J’ai l’impression que les Web push notifications sont perçues comme une tactique marketing propre au B2C. Pourtant, ce n’est pas le cas! Elles peuvent profiter à toutes organisations, suffit que celles-ci identifient le quand et le quoi.

Tout d’abord, il faut mentionner l’importance de la fréquence au niveau des Web push. Plusieurs études publiées en ligne démontrent qu’elle est LA chose la plus importante à surveiller. En effet, le ‘’soft spot’’ au niveau des envois n’est pas facile à trouver. Contrairement aux courriels, ou encore aux notifications mobiles, les personnes ne sont pas prêtes à recevoir des alertes tous les jours. Encore moins si elles sont envoyées plus d’une fois par jour! Cependant, une alerte placée à un moment opportun dans le parcours client peut être très payante.

Il faut aussi soigner le contenu. Des informations à très petites valeurs ajoutées pour l’individu ne valent pas la peine d’être envoyées en Web push. Gardez-les pour vos médias sociaux ou encore votre infolettre.

Ainsi, pour le B2B, des informations en lien avec les webinaires, le contenu Web, les événements en personnes, l’arrivée de nouveaux produits (et bien plus!) peuvent être mises de l’avant. Elles sont définitivement intéressantes pour le client. Par contre, éviter des alertes touchant à des nouvelles plus générales, comme l’annonce d’un nouveau compte d’envergure ou encore le fait d’avoir gagné un prix dans votre industrie. Bien qu’elles soient importantes pour votre entreprise, elles n’affecteront pas les comportements de la personne qui les reçoit.

Du côté du B2C, les alertes de rabais, de nouveaux produits, ou de la mise en vente de plusieurs produits sont définitivement intéressantes. Par contre, à défaut des envois de courriels, là aussi il faut jouer de parcimonie. N’abusez pas du privilège d’être en relation avec ces personnes.

Voici une image qui vous démontre le positionnement des Web push notifications dans votre stratégie omnicanal, pour vous aider à y voir plus clair:

Positionnement

 

Pourquoi utiliser les Web push notifications?

1. Facile à programmer

En fait, elles nécessitent qu’un petit snippet de code qui doit être connecté à l’URL d’un site Web. À titre d’exemple, Dialog Insight offre l’installation des Web push notifications de cette façon. Il est possible de les tester puis de les modifier au gré des campagnes et des besoins des organisations.

Au-delà de cela, c’est un outil facile à utiliser qui se prend bien en parallèle à d’autres outils marketing. Par exemple, vous faites une campagne d’upselling en marketing B2B pour l’un de vos forfaits haut de gamme. Vous pourriez créer une alerte sur un contenu vantant les avantages de ce dernier. Elle pourra s’insérer dans la séquence d’automatisation créée pour cette campagne, qui naviguera les courriels, les publications et votre webinaire, par exemple.

 

2. Gestion facile des permissions

Nous vivons à une ère où les gens sont de plus en plus réticents à fournir leurs informations. Un numéro de téléphone en magasin? Non. Votre courriel sur une page Web? Pas trop souvent. Cela fait d’ailleurs partie des difficultés d’un marketeur. Jusqu’où pouvons-nous aller?

Ce qui est intéressant des Web push notifications, c’est qu’elles ne sont pas intrusives dans la demande d’information. Premièrement, la personne peut accepter ou refuser directement sur l’alerte. De plus, aucune adresse courriel n’est requise, ce qui permet de contacter des visiteurs anonymes qui sont habituellement timides au fait de donner cette information. C’est d’ailleurs ce qui explique que les Web push notifications ont un meilleur taux d’abonnement que la majorité des canaux.

Il ne faut pas non plus penser que parce qu’ils sont inconnus, ils ne sont pas avantageux à avoir. Au contraire, avec un bon outil de marketing, il est possible de monter des campagnes d’acquisition pouvant les faire passer dans le funnel marketing, puis de vente. C’est d’ailleurs le cas de notre outil, qui pourrait vous permettre d’augmenter le nombre d’inscrits tout en haut de l’entonnoir de conversion.

 

3. Communication au moment opportun

Les alertes de type Web push notifications agissent de façon stratégique dans les communications. Une fois bien programmées, elles apparaissent selon les comportements de navigation, l’emplacement du visiteur, ou encore selon une position dans l’entonnoir. Le tout, en temps réel. C’est d’ailleurs ce qui rend un outil comme Dialog Insight aussi ingénieux dans la planification communicationnelle.

 

Quel est l’impact sur mon SEO?

Depuis l’apparition des Web push notifications, plusieurs marketeurs se demandent si l’utilisation des Web push notifications a un impact négatif sur leur SEO… Eh bien la réponse est non. Et si elles sont bien faites, elles peuvent même avoir un impact positif sur votre référencement.

Premièrement, le fait que les Web push génère un traffic récurrent peut vous aider de ce côté. Bien sûr, vous devez diriger vos utilisateurs sur votre site Web et avoir déjà une stratégie SEO en place.

C’est également le cas avec plusieurs autres métriques. En gros, si votre Web push notification est bien faite, que vous envoyez du contenu de qualité, vous aurez un faible taux de rebond, les gens resteront plus longtemps sur votre site Web et ils visiteront plus de pages. Ce sont tous des éléments qui peuvent aider à votre SEO en général.

Ensuite, la mise en place de Web push sur votre site Web demande que celui-ci soit en https. Les sites qui utilisent cette mesure de sécurité de site Web sont priorisés par rapport aux autres dans le classement SEO, ce qui vous avantage également de ce côté.

On peut donc dire que les Web push peuvent aider votre référencement, à condition qu’elles soient bien exécutées.

 

Conclusion

En conclusion, c’est vrai, les Web push notifications deviennent de plus en plus populaires auprès des spécialistes du marketing numérique! Elles sont un mécanisme de distribution optimal en ce qui a trait aux communications.

Lorsqu’elles sont utilisées de manière stratégique, en prenant compte des données internes, des comportements du client, puis des besoins de l’organisation, elles peuvent être très positives pour tous les partis.

Puisque Dialog Insight gère, depuis le 18 septembre, tout ce qu’il faut en rapport au Web push notifications, je vous invite à visiter notre aide en ligne pour en savoir plus!

 

Vous désirez exploiter un nouveau canal très efficace?

Ce livre blanc vous fait découvrir les Web push notifications et vous donne les meilleurs conseils pour bien les optimiser et obtenir de meilleurs résultats!

Télécharger la ressource

Dans une réalité où les entreprises se doivent d’adopter une stratégie omnicanale, et où de nombreux canaux sont déjà saturés, il devient nécessaire de penser à de nouvelles manières d’atteindre de nouvelles personnes. Les Web push notifications deviennent alors une excellente alternative pour connecter avec vos contacts directement, puisque c’est un nouveau canal qui est loin d’être saturé. Il est aussi très rare de voir des canaux émergents qui fournissent des résultats percutants, et ce dès leur lancement, comme c’est le cas des Web push notifications.

Elles sont apparues en 2015 sur Chrome, et bien qu’elles soient maintenant disponibles sur plusieurs navigateurs, elles continuent d’impressionner les marketeurs. Certaines entreprises affirment avoir un taux d’inscription 10x plus efficace que tout autre canal!

Vous ne vous en servez pas? Découvrez-les ici, puisque vous devriez les installer rapidement.

 

Qu’est-ce qu’une Web push notification?

Une Web push est un court message d’alerte envoyé en temps-réel lorsque vos abonnés utilisent un navigateur web. Ils doivent d’abord activer celle-ci sur ce même navigateur pour pouvoir les recevoir. Vous avez surement déjà vu l’alerte d’opt-in comme le présente l’image ci-dessous. En cliquant sur ‘’allow’’, vous souscrivez à la liste de contacts d’une entreprise, et lui permettez de vous envoyer des messages push.

C’est un moyen beaucoup plus simple et sans ambiguïté pour obtenir un consentement qu’un formulaire classique utilisé pour les autres canaux. Cela constitue un obstacle de moins à l’abonnement, ce qui explique que le taux d’abonnement est plus élevé que la plupart des autres canaux.

Le principal avantage des Web push notifications vient du fait que le destinataire n’a pas besoin d’avoir une page de navigateur ouverte pour recevoir les alertes. En retenant que les navigateurs sont installés à la fois sur un mobile et un ordinateur, la personne inscrite les reçoit partout! Vous ne manquez ainsi aucune opportunité d’atteindre vos abonnés. Ainsi, le taux de clic d’une campagne de Web push est souvent très élevé et vous vous assurez d’un trafic récurrent, ce qui contribue à un meilleur ROI.

Il faut aussi spécifier la différence entre les Web notifications et les Web push notifications. Même si les deux fonctionnent sur les navigateurs internet, les notifications Web ne fonctionnent que si le visiteur est sur le site Web. Au contraire, les web push notifications fonctionnent même quand le visiteur navigue sur un autre site Web et se fait en temps réel.

 

Ce qui compose une Web push notifications

Décortiquons maintenant les éléments qui composent une Web push notification.

Web push notification

1. Le titre est l’élément le plus important de votre message. Le nombre de caractères étant limité, prenez le temps d’écrire un titre court et accrocheur qui incite les gens à cliquer directement. Créer un sentiment d’urgence est un bon moyen de le faire.

2. Le message correspond à votre proposition de valeur. Il devrait donc être complémentaire à votre titre et expliquer les bénéfices de cliquer sur la notification. Le texte doit être court, convainquant et direct. Il doit aussi refléter le contenu de la page d’atterrissage vers lequel vous dirigez votre contact.

3. Vous devriez également toujours ajouter le logo de votre entreprise dans vos Web push notifications pour créer un rappel identitaire dans l’esprit des contacts.

4. Insérer une image dans votre Web push notification rend votre message plus attirant. Même si elle est optionnelle, celle-ci contribue à obtenir un meilleur taux de clic. De plus, elle vous permet de vous distinguer des concurrents. La taille d’image suggérée pour les Web push notifications est de 360 x 240 px.

Par contre, faites attention à ne pas mettre une image simplement parce que vous avez l’option. Elle doit supporter votre message et apporter de la valeur à votre communication. Intégrer une mauvaise image peut rendre l’utilisateur confus et dans certains cas, cela peut diriger l’attention ailleurs que sur le message.

5. Finalement, vous devez indiquer clairement à l’utilisateur ce qu’il doit faire. C’est pourquoi ajouter un appel à l’action à la fin de votre message est important. Le but est toujours de faire cliquer donc choisissez un CTA accrocheur et qui donne le goût d’en savoir plus. Dirigez vos contacts vers une page de destination pertinente et en lien avec votre campagne. Ainsi, vous ne laisserez échapper aucune opportunité.

Petit truc bonus : Utiliser des emojis dans vos Web push notifications rend la chose plus personnelle. Selon une étude, insérer des émojis dans votre message augmenterait le taux de conversion de 85%!

 

Conseils et astuces pour utiliser efficacement les Web push notifications

Tout d’abord, segmentez et personnalisez vos messages en fonction des besoins et des comportements des visiteurs. Ne gaspillez pas une web push sur quelque chose de non pertinent ou simplement pour pousser tout type d’information. N’oubliez pas qu’il existe différents types de notifications Web: celles transactionnelles, éducatives, promotionnelles et celle en lien avec le cycle client.

Comme mentionné plus haut, le timing est primordial. Gardez à l’esprit les routines de vos clients. Par exemple, si vous ciblez des professionnels de la finance, les Web push envoyées à l’ouverture de la bourse passeront définitivement inaperçues.

Finalement, faites attention au texte et aux images. La plupart des navigateurs ont une limite de caractères sur les Web push qui oscillent autour de 41 à 120 caractères. Cela signifie que vous devez frapper comme un coup de poing, et ce avec le moins de mots possible.

 

Types et contenus

Il existe 3 types de Web push notification:

1. Les notifications basées sur les alertes

Elles sont générées par l’entreprise pour informer les contacts d’une nouvelle activité. Ce peut être un nouvel article de blogue, une nouvelle vente flash, une offre exclusive, etc.

2. Les notifications basées sur un déclencheur

Elles sont déclenchées par une action exécutée par le contact. Par exemple, un article abandonné dans un panier d’achat, une visite sur un article en particulier… Pour le premier, le contact pourrait recevoir une notification lui annoncant une chute de prix pour un article du panier. Plusieurs options sont possibles.

3. Les notifications basées sur la segmentation

Ces notifications sont envoyées selon un groupe ayant des caractéristiques semblables comme le sexe, l’âge, la situation géographique, les habitudes d’achats, etc. Cette forme de notification étant très ciblée, elle peut augmenter considérablement votre taux de clic.

 

Au niveau du contenu, les Web push notifications s’adaptent à différents objectifs marketing d’une organisation. Elles permettent de réengager un contact, partager des rabais, faire part d’une nouvelle importante, et bien plus (voir image ci-bas pour un exemple). Elles accompagnent aussi très bien les autres moyens de distributions des différents contenus d’une organisation (courriels, médias sociaux, SMS, etc.).

En fait, les web push notifications sont parfaites pour:

  • Des messages courts urgents
  • Ajouter un nouveau canal à votre stratégie omnicanal
  • Envoyer des messages de réengagement
  • Encourager vos nouveaux prospects à finir votre processus d’onboarding
  • Les entreprises qui n’ont pas d’application mobile

Elles s’intègrent aussi très bien dans différents contextes:

  • Alerte des dernières nouvelles
  • Campagne d’abandon de panier d’achat
  • Nouvel article de blogue
  • Notification d’événements
  • Rappel de rendez-vous

En bref, ces petites fenêtres contextuelles et opportunes constituent un excellent moyen de communiquer avec les prospects, les abonnés et les clients existants!

 

C’est pour le B2B ou le B2C?

J’ai l’impression que les Web push notifications sont perçues comme une tactique marketing propre au B2C. Pourtant, ce n’est pas le cas! Elles peuvent profiter à toutes organisations, suffit que celles-ci identifient le quand et le quoi.

Tout d’abord, il faut mentionner l’importance de la fréquence au niveau des Web push. Plusieurs études publiées en ligne démontrent qu’elle est LA chose la plus importante à surveiller. En effet, le ‘’soft spot’’ au niveau des envois n’est pas facile à trouver. Contrairement aux courriels, ou encore aux notifications mobiles, les personnes ne sont pas prêtes à recevoir des alertes tous les jours. Encore moins si elles sont envoyées plus d’une fois par jour! Cependant, une alerte placée à un moment opportun dans le parcours client peut être très payante.

Il faut aussi soigner le contenu. Des informations à très petites valeurs ajoutées pour l’individu ne valent pas la peine d’être envoyées en Web push. Gardez-les pour vos médias sociaux ou encore votre infolettre.

Ainsi, pour le B2B, des informations en lien avec les webinaires, le contenu Web, les événements en personnes, l’arrivée de nouveaux produits (et bien plus!) peuvent être mises de l’avant. Elles sont définitivement intéressantes pour le client. Par contre, éviter des alertes touchant à des nouvelles plus générales, comme l’annonce d’un nouveau compte d’envergure ou encore le fait d’avoir gagné un prix dans votre industrie. Bien qu’elles soient importantes pour votre entreprise, elles n’affecteront pas les comportements de la personne qui les reçoit.

Du côté du B2C, les alertes de rabais, de nouveaux produits, ou de la mise en vente de plusieurs produits sont définitivement intéressantes. Par contre, à défaut des envois de courriels, là aussi il faut jouer de parcimonie. N’abusez pas du privilège d’être en relation avec ces personnes.

Voici une image qui vous démontre le positionnement des Web push notifications dans votre stratégie omnicanal, pour vous aider à y voir plus clair:

Positionnement

 

Pourquoi utiliser les Web push notifications?

1. Facile à programmer

En fait, elles nécessitent qu’un petit snippet de code qui doit être connecté à l’URL d’un site Web. À titre d’exemple, Dialog Insight offre l’installation des Web push notifications de cette façon. Il est possible de les tester puis de les modifier au gré des campagnes et des besoins des organisations.

Au-delà de cela, c’est un outil facile à utiliser qui se prend bien en parallèle à d’autres outils marketing. Par exemple, vous faites une campagne d’upselling en marketing B2B pour l’un de vos forfaits haut de gamme. Vous pourriez créer une alerte sur un contenu vantant les avantages de ce dernier. Elle pourra s’insérer dans la séquence d’automatisation créée pour cette campagne, qui naviguera les courriels, les publications et votre webinaire, par exemple.

 

2. Gestion facile des permissions

Nous vivons à une ère où les gens sont de plus en plus réticents à fournir leurs informations. Un numéro de téléphone en magasin? Non. Votre courriel sur une page Web? Pas trop souvent. Cela fait d’ailleurs partie des difficultés d’un marketeur. Jusqu’où pouvons-nous aller?

Ce qui est intéressant des Web push notifications, c’est qu’elles ne sont pas intrusives dans la demande d’information. Premièrement, la personne peut accepter ou refuser directement sur l’alerte. De plus, aucune adresse courriel n’est requise, ce qui permet de contacter des visiteurs anonymes qui sont habituellement timides au fait de donner cette information. C’est d’ailleurs ce qui explique que les Web push notifications ont un meilleur taux d’abonnement que la majorité des canaux.

Il ne faut pas non plus penser que parce qu’ils sont inconnus, ils ne sont pas avantageux à avoir. Au contraire, avec un bon outil de marketing, il est possible de monter des campagnes d’acquisition pouvant les faire passer dans le funnel marketing, puis de vente. C’est d’ailleurs le cas de notre outil, qui pourrait vous permettre d’augmenter le nombre d’inscrits tout en haut de l’entonnoir de conversion.

 

3. Communication au moment opportun

Les alertes de type Web push notifications agissent de façon stratégique dans les communications. Une fois bien programmées, elles apparaissent selon les comportements de navigation, l’emplacement du visiteur, ou encore selon une position dans l’entonnoir. Le tout, en temps réel. C’est d’ailleurs ce qui rend un outil comme Dialog Insight aussi ingénieux dans la planification communicationnelle.

 

Quel est l’impact sur mon SEO?

Depuis l’apparition des Web push notifications, plusieurs marketeurs se demandent si l’utilisation des Web push notifications a un impact négatif sur leur SEO… Eh bien la réponse est non. Et si elles sont bien faites, elles peuvent même avoir un impact positif sur votre référencement.

Premièrement, le fait que les Web push génère un traffic récurrent peut vous aider de ce côté. Bien sûr, vous devez diriger vos utilisateurs sur votre site Web et avoir déjà une stratégie SEO en place.

C’est également le cas avec plusieurs autres métriques. En gros, si votre Web push notification est bien faite, que vous envoyez du contenu de qualité, vous aurez un faible taux de rebond, les gens resteront plus longtemps sur votre site Web et ils visiteront plus de pages. Ce sont tous des éléments qui peuvent aider à votre SEO en général.

Ensuite, la mise en place de Web push sur votre site Web demande que celui-ci soit en https. Les sites qui utilisent cette mesure de sécurité de site Web sont priorisés par rapport aux autres dans le classement SEO, ce qui vous avantage également de ce côté.

On peut donc dire que les Web push peuvent aider votre référencement, à condition qu’elles soient bien exécutées.

 

Conclusion

En conclusion, c’est vrai, les Web push notifications deviennent de plus en plus populaires auprès des spécialistes du marketing numérique! Elles sont un mécanisme de distribution optimal en ce qui a trait aux communications.

Lorsqu’elles sont utilisées de manière stratégique, en prenant compte des données internes, des comportements du client, puis des besoins de l’organisation, elles peuvent être très positives pour tous les partis.

Puisque Dialog Insight gère, depuis le 18 septembre, tout ce qu’il faut en rapport au Web push notifications, je vous invite à visiter notre aide en ligne pour en savoir plus!

 

Vous désirez exploiter un nouveau canal très efficace?

Ce livre blanc vous fait découvrir les Web push notifications et vous donne les meilleurs conseils pour bien les optimiser et obtenir de meilleurs résultats!

Télécharger la ressource

Dans une réalité où les entreprises se doivent d’adopter une stratégie omnicanale, et où de nombreux canaux sont déjà saturés, il devient nécessaire de penser à de nouvelles manières d’atteindre de nouvelles personnes. Les Web push notifications deviennent alors une excellente alternative pour connecter avec vos contacts directement, puisque c’est un nouveau canal qui est loin d’être saturé. Il est aussi très rare de voir des canaux émergents qui fournissent des résultats percutants, et ce dès leur lancement, comme c’est le cas des Web push notifications.

Elles sont apparues en 2015 sur Chrome, et bien qu’elles soient maintenant disponibles sur plusieurs navigateurs, elles continuent d’impressionner les marketeurs. Certaines entreprises affirment avoir un taux d’inscription 10x plus efficace que tout autre canal!

Vous ne vous en servez pas? Découvrez-les ici, puisque vous devriez les installer rapidement.

 

Qu’est-ce qu’une Web push notification?

Une Web push est un court message d’alerte envoyé en temps-réel lorsque vos abonnés utilisent un navigateur web. Ils doivent d’abord activer celle-ci sur ce même navigateur pour pouvoir les recevoir. Vous avez surement déjà vu l’alerte d’opt-in comme le présente l’image ci-dessous. En cliquant sur ‘’allow’’, vous souscrivez à la liste de contacts d’une entreprise, et lui permettez de vous envoyer des messages push.

C’est un moyen beaucoup plus simple et sans ambiguïté pour obtenir un consentement qu’un formulaire classique utilisé pour les autres canaux. Cela constitue un obstacle de moins à l’abonnement, ce qui explique que le taux d’abonnement est plus élevé que la plupart des autres canaux.

Le principal avantage des Web push notifications vient du fait que le destinataire n’a pas besoin d’avoir une page de navigateur ouverte pour recevoir les alertes. En retenant que les navigateurs sont installés à la fois sur un mobile et un ordinateur, la personne inscrite les reçoit partout! Vous ne manquez ainsi aucune opportunité d’atteindre vos abonnés. Ainsi, le taux de clic d’une campagne de Web push est souvent très élevé et vous vous assurez d’un trafic récurrent, ce qui contribue à un meilleur ROI.

Il faut aussi spécifier la différence entre les Web notifications et les Web push notifications. Même si les deux fonctionnent sur les navigateurs internet, les notifications Web ne fonctionnent que si le visiteur est sur le site Web. Au contraire, les web push notifications fonctionnent même quand le visiteur navigue sur un autre site Web et se fait en temps réel.

 

Ce qui compose une Web push notifications

Décortiquons maintenant les éléments qui composent une Web push notification.

Web push notification

1. Le titre est l’élément le plus important de votre message. Le nombre de caractères étant limité, prenez le temps d’écrire un titre court et accrocheur qui incite les gens à cliquer directement. Créer un sentiment d’urgence est un bon moyen de le faire.

2. Le message correspond à votre proposition de valeur. Il devrait donc être complémentaire à votre titre et expliquer les bénéfices de cliquer sur la notification. Le texte doit être court, convainquant et direct. Il doit aussi refléter le contenu de la page d’atterrissage vers lequel vous dirigez votre contact.

3. Vous devriez également toujours ajouter le logo de votre entreprise dans vos Web push notifications pour créer un rappel identitaire dans l’esprit des contacts.

4. Insérer une image dans votre Web push notification rend votre message plus attirant. Même si elle est optionnelle, celle-ci contribue à obtenir un meilleur taux de clic. De plus, elle vous permet de vous distinguer des concurrents. La taille d’image suggérée pour les Web push notifications est de 360 x 240 px.

Par contre, faites attention à ne pas mettre une image simplement parce que vous avez l’option. Elle doit supporter votre message et apporter de la valeur à votre communication. Intégrer une mauvaise image peut rendre l’utilisateur confus et dans certains cas, cela peut diriger l’attention ailleurs que sur le message.

5. Finalement, vous devez indiquer clairement à l’utilisateur ce qu’il doit faire. C’est pourquoi ajouter un appel à l’action à la fin de votre message est important. Le but est toujours de faire cliquer donc choisissez un CTA accrocheur et qui donne le goût d’en savoir plus. Dirigez vos contacts vers une page de destination pertinente et en lien avec votre campagne. Ainsi, vous ne laisserez échapper aucune opportunité.

Petit truc bonus : Utiliser des emojis dans vos Web push notifications rend la chose plus personnelle. Selon une étude, insérer des émojis dans votre message augmenterait le taux de conversion de 85%!

 

Conseils et astuces pour utiliser efficacement les Web push notifications

Tout d’abord, segmentez et personnalisez vos messages en fonction des besoins et des comportements des visiteurs. Ne gaspillez pas une web push sur quelque chose de non pertinent ou simplement pour pousser tout type d’information. N’oubliez pas qu’il existe différents types de notifications Web: celles transactionnelles, éducatives, promotionnelles et celle en lien avec le cycle client.

Comme mentionné plus haut, le timing est primordial. Gardez à l’esprit les routines de vos clients. Par exemple, si vous ciblez des professionnels de la finance, les Web push envoyées à l’ouverture de la bourse passeront définitivement inaperçues.

Finalement, faites attention au texte et aux images. La plupart des navigateurs ont une limite de caractères sur les Web push qui oscillent autour de 41 à 120 caractères. Cela signifie que vous devez frapper comme un coup de poing, et ce avec le moins de mots possible.

 

Types et contenus

Il existe 3 types de Web push notification:

1. Les notifications basées sur les alertes

Elles sont générées par l’entreprise pour informer les contacts d’une nouvelle activité. Ce peut être un nouvel article de blogue, une nouvelle vente flash, une offre exclusive, etc.

2. Les notifications basées sur un déclencheur

Elles sont déclenchées par une action exécutée par le contact. Par exemple, un article abandonné dans un panier d’achat, une visite sur un article en particulier… Pour le premier, le contact pourrait recevoir une notification lui annoncant une chute de prix pour un article du panier. Plusieurs options sont possibles.

3. Les notifications basées sur la segmentation

Ces notifications sont envoyées selon un groupe ayant des caractéristiques semblables comme le sexe, l’âge, la situation géographique, les habitudes d’achats, etc. Cette forme de notification étant très ciblée, elle peut augmenter considérablement votre taux de clic.

 

Au niveau du contenu, les Web push notifications s’adaptent à différents objectifs marketing d’une organisation. Elles permettent de réengager un contact, partager des rabais, faire part d’une nouvelle importante, et bien plus (voir image ci-bas pour un exemple). Elles accompagnent aussi très bien les autres moyens de distributions des différents contenus d’une organisation (courriels, médias sociaux, SMS, etc.).

En fait, les web push notifications sont parfaites pour:

  • Des messages courts urgents
  • Ajouter un nouveau canal à votre stratégie omnicanal
  • Envoyer des messages de réengagement
  • Encourager vos nouveaux prospects à finir votre processus d’onboarding
  • Les entreprises qui n’ont pas d’application mobile

Elles s’intègrent aussi très bien dans différents contextes:

  • Alerte des dernières nouvelles
  • Campagne d’abandon de panier d’achat
  • Nouvel article de blogue
  • Notification d’événements
  • Rappel de rendez-vous

En bref, ces petites fenêtres contextuelles et opportunes constituent un excellent moyen de communiquer avec les prospects, les abonnés et les clients existants!

 

C’est pour le B2B ou le B2C?

J’ai l’impression que les Web push notifications sont perçues comme une tactique marketing propre au B2C. Pourtant, ce n’est pas le cas! Elles peuvent profiter à toutes organisations, suffit que celles-ci identifient le quand et le quoi.

Tout d’abord, il faut mentionner l’importance de la fréquence au niveau des Web push. Plusieurs études publiées en ligne démontrent qu’elle est LA chose la plus importante à surveiller. En effet, le ‘’soft spot’’ au niveau des envois n’est pas facile à trouver. Contrairement aux courriels, ou encore aux notifications mobiles, les personnes ne sont pas prêtes à recevoir des alertes tous les jours. Encore moins si elles sont envoyées plus d’une fois par jour! Cependant, une alerte placée à un moment opportun dans le parcours client peut être très payante.

Il faut aussi soigner le contenu. Des informations à très petites valeurs ajoutées pour l’individu ne valent pas la peine d’être envoyées en Web push. Gardez-les pour vos médias sociaux ou encore votre infolettre.

Ainsi, pour le B2B, des informations en lien avec les webinaires, le contenu Web, les événements en personnes, l’arrivée de nouveaux produits (et bien plus!) peuvent être mises de l’avant. Elles sont définitivement intéressantes pour le client. Par contre, éviter des alertes touchant à des nouvelles plus générales, comme l’annonce d’un nouveau compte d’envergure ou encore le fait d’avoir gagné un prix dans votre industrie. Bien qu’elles soient importantes pour votre entreprise, elles n’affecteront pas les comportements de la personne qui les reçoit.

Du côté du B2C, les alertes de rabais, de nouveaux produits, ou de la mise en vente de plusieurs produits sont définitivement intéressantes. Par contre, à défaut des envois de courriels, là aussi il faut jouer de parcimonie. N’abusez pas du privilège d’être en relation avec ces personnes.

Voici une image qui vous démontre le positionnement des Web push notifications dans votre stratégie omnicanal, pour vous aider à y voir plus clair:

Positionnement

 

Pourquoi utiliser les Web push notifications?

1. Facile à programmer

En fait, elles nécessitent qu’un petit snippet de code qui doit être connecté à l’URL d’un site Web. À titre d’exemple, Dialog Insight offre l’installation des Web push notifications de cette façon. Il est possible de les tester puis de les modifier au gré des campagnes et des besoins des organisations.

Au-delà de cela, c’est un outil facile à utiliser qui se prend bien en parallèle à d’autres outils marketing. Par exemple, vous faites une campagne d’upselling en marketing B2B pour l’un de vos forfaits haut de gamme. Vous pourriez créer une alerte sur un contenu vantant les avantages de ce dernier. Elle pourra s’insérer dans la séquence d’automatisation créée pour cette campagne, qui naviguera les courriels, les publications et votre webinaire, par exemple.

 

2. Gestion facile des permissions

Nous vivons à une ère où les gens sont de plus en plus réticents à fournir leurs informations. Un numéro de téléphone en magasin? Non. Votre courriel sur une page Web? Pas trop souvent. Cela fait d’ailleurs partie des difficultés d’un marketeur. Jusqu’où pouvons-nous aller?

Ce qui est intéressant des Web push notifications, c’est qu’elles ne sont pas intrusives dans la demande d’information. Premièrement, la personne peut accepter ou refuser directement sur l’alerte. De plus, aucune adresse courriel n’est requise, ce qui permet de contacter des visiteurs anonymes qui sont habituellement timides au fait de donner cette information. C’est d’ailleurs ce qui explique que les Web push notifications ont un meilleur taux d’abonnement que la majorité des canaux.

Il ne faut pas non plus penser que parce qu’ils sont inconnus, ils ne sont pas avantageux à avoir. Au contraire, avec un bon outil de marketing, il est possible de monter des campagnes d’acquisition pouvant les faire passer dans le funnel marketing, puis de vente. C’est d’ailleurs le cas de notre outil, qui pourrait vous permettre d’augmenter le nombre d’inscrits tout en haut de l’entonnoir de conversion.

 

3. Communication au moment opportun

Les alertes de type Web push notifications agissent de façon stratégique dans les communications. Une fois bien programmées, elles apparaissent selon les comportements de navigation, l’emplacement du visiteur, ou encore selon une position dans l’entonnoir. Le tout, en temps réel. C’est d’ailleurs ce qui rend un outil comme Dialog Insight aussi ingénieux dans la planification communicationnelle.

 

Quel est l’impact sur mon SEO?

Depuis l’apparition des Web push notifications, plusieurs marketeurs se demandent si l’utilisation des Web push notifications a un impact négatif sur leur SEO… Eh bien la réponse est non. Et si elles sont bien faites, elles peuvent même avoir un impact positif sur votre référencement.

Premièrement, le fait que les Web push génère un traffic récurrent peut vous aider de ce côté. Bien sûr, vous devez diriger vos utilisateurs sur votre site Web et avoir déjà une stratégie SEO en place.

C’est également le cas avec plusieurs autres métriques. En gros, si votre Web push notification est bien faite, que vous envoyez du contenu de qualité, vous aurez un faible taux de rebond, les gens resteront plus longtemps sur votre site Web et ils visiteront plus de pages. Ce sont tous des éléments qui peuvent aider à votre SEO en général.

Ensuite, la mise en place de Web push sur votre site Web demande que celui-ci soit en https. Les sites qui utilisent cette mesure de sécurité de site Web sont priorisés par rapport aux autres dans le classement SEO, ce qui vous avantage également de ce côté.

On peut donc dire que les Web push peuvent aider votre référencement, à condition qu’elles soient bien exécutées.

 

Conclusion

En conclusion, c’est vrai, les Web push notifications deviennent de plus en plus populaires auprès des spécialistes du marketing numérique! Elles sont un mécanisme de distribution optimal en ce qui a trait aux communications.

Lorsqu’elles sont utilisées de manière stratégique, en prenant compte des données internes, des comportements du client, puis des besoins de l’organisation, elles peuvent être très positives pour tous les partis.

Puisque Dialog Insight gère, depuis le 18 septembre, tout ce qu’il faut en rapport au Web push notifications, je vous invite à visiter notre aide en ligne pour en savoir plus!

 

Vous désirez exploiter un nouveau canal très efficace?

Ce livre blanc vous fait découvrir les Web push notifications et vous donne les meilleurs conseils pour bien les optimiser et obtenir de meilleurs résultats!

Télécharger la ressource

Dans une réalité où les entreprises se doivent d’adopter une stratégie omnicanale, et où de nombreux canaux sont déjà saturés, il devient nécessaire de penser à de nouvelles manières d’atteindre de nouvelles personnes. Les Web push notifications deviennent alors une excellente alternative pour connecter avec vos contacts directement, puisque c’est un nouveau canal qui est loin d’être saturé. Il est aussi très rare de voir des canaux émergents qui fournissent des résultats percutants, et ce dès leur lancement, comme c’est le cas des Web push notifications.

Elles sont apparues en 2015 sur Chrome, et bien qu’elles soient maintenant disponibles sur plusieurs navigateurs, elles continuent d’impressionner les marketeurs. Certaines entreprises affirment avoir un taux d’inscription 10x plus efficace que tout autre canal!

Vous ne vous en servez pas? Découvrez-les ici, puisque vous devriez les installer rapidement.

 

Qu’est-ce qu’une Web push notification?

Une Web push est un court message d’alerte envoyé en temps-réel lorsque vos abonnés utilisent un navigateur web. Ils doivent d’abord activer celle-ci sur ce même navigateur pour pouvoir les recevoir. Vous avez surement déjà vu l’alerte d’opt-in comme le présente l’image ci-dessous. En cliquant sur ‘’allow’’, vous souscrivez à la liste de contacts d’une entreprise, et lui permettez de vous envoyer des messages push.

C’est un moyen beaucoup plus simple et sans ambiguïté pour obtenir un consentement qu’un formulaire classique utilisé pour les autres canaux. Cela constitue un obstacle de moins à l’abonnement, ce qui explique que le taux d’abonnement est plus élevé que la plupart des autres canaux.

Le principal avantage des Web push notifications vient du fait que le destinataire n’a pas besoin d’avoir une page de navigateur ouverte pour recevoir les alertes. En retenant que les navigateurs sont installés à la fois sur un mobile et un ordinateur, la personne inscrite les reçoit partout! Vous ne manquez ainsi aucune opportunité d’atteindre vos abonnés. Ainsi, le taux de clic d’une campagne de Web push est souvent très élevé et vous vous assurez d’un trafic récurrent, ce qui contribue à un meilleur ROI.

Il faut aussi spécifier la différence entre les Web notifications et les Web push notifications. Même si les deux fonctionnent sur les navigateurs internet, les notifications Web ne fonctionnent que si le visiteur est sur le site Web. Au contraire, les web push notifications fonctionnent même quand le visiteur navigue sur un autre site Web et se fait en temps réel.

 

Ce qui compose une Web push notifications

Décortiquons maintenant les éléments qui composent une Web push notification.

Web push notification

1. Le titre est l’élément le plus important de votre message. Le nombre de caractères étant limité, prenez le temps d’écrire un titre court et accrocheur qui incite les gens à cliquer directement. Créer un sentiment d’urgence est un bon moyen de le faire.

2. Le message correspond à votre proposition de valeur. Il devrait donc être complémentaire à votre titre et expliquer les bénéfices de cliquer sur la notification. Le texte doit être court, convainquant et direct. Il doit aussi refléter le contenu de la page d’atterrissage vers lequel vous dirigez votre contact.

3. Vous devriez également toujours ajouter le logo de votre entreprise dans vos Web push notifications pour créer un rappel identitaire dans l’esprit des contacts.

4. Insérer une image dans votre Web push notification rend votre message plus attirant. Même si elle est optionnelle, celle-ci contribue à obtenir un meilleur taux de clic. De plus, elle vous permet de vous distinguer des concurrents. La taille d’image suggérée pour les Web push notifications est de 360 x 240 px.

Par contre, faites attention à ne pas mettre une image simplement parce que vous avez l’option. Elle doit supporter votre message et apporter de la valeur à votre communication. Intégrer une mauvaise image peut rendre l’utilisateur confus et dans certains cas, cela peut diriger l’attention ailleurs que sur le message.

5. Finalement, vous devez indiquer clairement à l’utilisateur ce qu’il doit faire. C’est pourquoi ajouter un appel à l’action à la fin de votre message est important. Le but est toujours de faire cliquer donc choisissez un CTA accrocheur et qui donne le goût d’en savoir plus. Dirigez vos contacts vers une page de destination pertinente et en lien avec votre campagne. Ainsi, vous ne laisserez échapper aucune opportunité.

Petit truc bonus : Utiliser des emojis dans vos Web push notifications rend la chose plus personnelle. Selon une étude, insérer des émojis dans votre message augmenterait le taux de conversion de 85%!

 

Conseils et astuces pour utiliser efficacement les Web push notifications

Tout d’abord, segmentez et personnalisez vos messages en fonction des besoins et des comportements des visiteurs. Ne gaspillez pas une web push sur quelque chose de non pertinent ou simplement pour pousser tout type d’information. N’oubliez pas qu’il existe différents types de notifications Web: celles transactionnelles, éducatives, promotionnelles et celle en lien avec le cycle client.

Comme mentionné plus haut, le timing est primordial. Gardez à l’esprit les routines de vos clients. Par exemple, si vous ciblez des professionnels de la finance, les Web push envoyées à l’ouverture de la bourse passeront définitivement inaperçues.

Finalement, faites attention au texte et aux images. La plupart des navigateurs ont une limite de caractères sur les Web push qui oscillent autour de 41 à 120 caractères. Cela signifie que vous devez frapper comme un coup de poing, et ce avec le moins de mots possible.

 

Types et contenus

Il existe 3 types de Web push notification:

1. Les notifications basées sur les alertes

Elles sont générées par l’entreprise pour informer les contacts d’une nouvelle activité. Ce peut être un nouvel article de blogue, une nouvelle vente flash, une offre exclusive, etc.

2. Les notifications basées sur un déclencheur

Elles sont déclenchées par une action exécutée par le contact. Par exemple, un article abandonné dans un panier d’achat, une visite sur un article en particulier… Pour le premier, le contact pourrait recevoir une notification lui annoncant une chute de prix pour un article du panier. Plusieurs options sont possibles.

3. Les notifications basées sur la segmentation

Ces notifications sont envoyées selon un groupe ayant des caractéristiques semblables comme le sexe, l’âge, la situation géographique, les habitudes d’achats, etc. Cette forme de notification étant très ciblée, elle peut augmenter considérablement votre taux de clic.

 

Au niveau du contenu, les Web push notifications s’adaptent à différents objectifs marketing d’une organisation. Elles permettent de réengager un contact, partager des rabais, faire part d’une nouvelle importante, et bien plus (voir image ci-bas pour un exemple). Elles accompagnent aussi très bien les autres moyens de distributions des différents contenus d’une organisation (courriels, médias sociaux, SMS, etc.).

En fait, les web push notifications sont parfaites pour:

  • Des messages courts urgents
  • Ajouter un nouveau canal à votre stratégie omnicanal
  • Envoyer des messages de réengagement
  • Encourager vos nouveaux prospects à finir votre processus d’onboarding
  • Les entreprises qui n’ont pas d’application mobile

Elles s’intègrent aussi très bien dans différents contextes:

  • Alerte des dernières nouvelles
  • Campagne d’abandon de panier d’achat
  • Nouvel article de blogue
  • Notification d’événements
  • Rappel de rendez-vous

En bref, ces petites fenêtres contextuelles et opportunes constituent un excellent moyen de communiquer avec les prospects, les abonnés et les clients existants!

 

C’est pour le B2B ou le B2C?

J’ai l’impression que les Web push notifications sont perçues comme une tactique marketing propre au B2C. Pourtant, ce n’est pas le cas! Elles peuvent profiter à toutes organisations, suffit que celles-ci identifient le quand et le quoi.

Tout d’abord, il faut mentionner l’importance de la fréquence au niveau des Web push. Plusieurs études publiées en ligne démontrent qu’elle est LA chose la plus importante à surveiller. En effet, le ‘’soft spot’’ au niveau des envois n’est pas facile à trouver. Contrairement aux courriels, ou encore aux notifications mobiles, les personnes ne sont pas prêtes à recevoir des alertes tous les jours. Encore moins si elles sont envoyées plus d’une fois par jour! Cependant, une alerte placée à un moment opportun dans le parcours client peut être très payante.

Il faut aussi soigner le contenu. Des informations à très petites valeurs ajoutées pour l’individu ne valent pas la peine d’être envoyées en Web push. Gardez-les pour vos médias sociaux ou encore votre infolettre.

Ainsi, pour le B2B, des informations en lien avec les webinaires, le contenu Web, les événements en personnes, l’arrivée de nouveaux produits (et bien plus!) peuvent être mises de l’avant. Elles sont définitivement intéressantes pour le client. Par contre, éviter des alertes touchant à des nouvelles plus générales, comme l’annonce d’un nouveau compte d’envergure ou encore le fait d’avoir gagné un prix dans votre industrie. Bien qu’elles soient importantes pour votre entreprise, elles n’affecteront pas les comportements de la personne qui les reçoit.

Du côté du B2C, les alertes de rabais, de nouveaux produits, ou de la mise en vente de plusieurs produits sont définitivement intéressantes. Par contre, à défaut des envois de courriels, là aussi il faut jouer de parcimonie. N’abusez pas du privilège d’être en relation avec ces personnes.

Voici une image qui vous démontre le positionnement des Web push notifications dans votre stratégie omnicanal, pour vous aider à y voir plus clair:

Positionnement

 

Pourquoi utiliser les Web push notifications?

1. Facile à programmer

En fait, elles nécessitent qu’un petit snippet de code qui doit être connecté à l’URL d’un site Web. À titre d’exemple, Dialog Insight offre l’installation des Web push notifications de cette façon. Il est possible de les tester puis de les modifier au gré des campagnes et des besoins des organisations.

Au-delà de cela, c’est un outil facile à utiliser qui se prend bien en parallèle à d’autres outils marketing. Par exemple, vous faites une campagne d’upselling en marketing B2B pour l’un de vos forfaits haut de gamme. Vous pourriez créer une alerte sur un contenu vantant les avantages de ce dernier. Elle pourra s’insérer dans la séquence d’automatisation créée pour cette campagne, qui naviguera les courriels, les publications et votre webinaire, par exemple.

 

2. Gestion facile des permissions

Nous vivons à une ère où les gens sont de plus en plus réticents à fournir leurs informations. Un numéro de téléphone en magasin? Non. Votre courriel sur une page Web? Pas trop souvent. Cela fait d’ailleurs partie des difficultés d’un marketeur. Jusqu’où pouvons-nous aller?

Ce qui est intéressant des Web push notifications, c’est qu’elles ne sont pas intrusives dans la demande d’information. Premièrement, la personne peut accepter ou refuser directement sur l’alerte. De plus, aucune adresse courriel n’est requise, ce qui permet de contacter des visiteurs anonymes qui sont habituellement timides au fait de donner cette information. C’est d’ailleurs ce qui explique que les Web push notifications ont un meilleur taux d’abonnement que la majorité des canaux.

Il ne faut pas non plus penser que parce qu’ils sont inconnus, ils ne sont pas avantageux à avoir. Au contraire, avec un bon outil de marketing, il est possible de monter des campagnes d’acquisition pouvant les faire passer dans le funnel marketing, puis de vente. C’est d’ailleurs le cas de notre outil, qui pourrait vous permettre d’augmenter le nombre d’inscrits tout en haut de l’entonnoir de conversion.

 

3. Communication au moment opportun

Les alertes de type Web push notifications agissent de façon stratégique dans les communications. Une fois bien programmées, elles apparaissent selon les comportements de navigation, l’emplacement du visiteur, ou encore selon une position dans l’entonnoir. Le tout, en temps réel. C’est d’ailleurs ce qui rend un outil comme Dialog Insight aussi ingénieux dans la planification communicationnelle.

 

Quel est l’impact sur mon SEO?

Depuis l’apparition des Web push notifications, plusieurs marketeurs se demandent si l’utilisation des Web push notifications a un impact négatif sur leur SEO… Eh bien la réponse est non. Et si elles sont bien faites, elles peuvent même avoir un impact positif sur votre référencement.

Premièrement, le fait que les Web push génère un traffic récurrent peut vous aider de ce côté. Bien sûr, vous devez diriger vos utilisateurs sur votre site Web et avoir déjà une stratégie SEO en place.

C’est également le cas avec plusieurs autres métriques. En gros, si votre Web push notification est bien faite, que vous envoyez du contenu de qualité, vous aurez un faible taux de rebond, les gens resteront plus longtemps sur votre site Web et ils visiteront plus de pages. Ce sont tous des éléments qui peuvent aider à votre SEO en général.

Ensuite, la mise en place de Web push sur votre site Web demande que celui-ci soit en https. Les sites qui utilisent cette mesure de sécurité de site Web sont priorisés par rapport aux autres dans le classement SEO, ce qui vous avantage également de ce côté.

On peut donc dire que les Web push peuvent aider votre référencement, à condition qu’elles soient bien exécutées.

 

Conclusion

En conclusion, c’est vrai, les Web push notifications deviennent de plus en plus populaires auprès des spécialistes du marketing numérique! Elles sont un mécanisme de distribution optimal en ce qui a trait aux communications.

Lorsqu’elles sont utilisées de manière stratégique, en prenant compte des données internes, des comportements du client, puis des besoins de l’organisation, elles peuvent être très positives pour tous les partis.

Puisque Dialog Insight gère, depuis le 18 septembre, tout ce qu’il faut en rapport au Web push notifications, je vous invite à visiter notre aide en ligne pour en savoir plus!

 

Vous désirez exploiter un nouveau canal très efficace?

Ce livre blanc vous fait découvrir les Web push notifications et vous donne les meilleurs conseils pour bien les optimiser et obtenir de meilleurs résultats!

Télécharger la ressource

Dans une réalité où les entreprises se doivent d’adopter une stratégie omnicanale, et où de nombreux canaux sont déjà saturés, il devient nécessaire de penser à de nouvelles manières d’atteindre de nouvelles personnes. Les Web push notifications deviennent alors une excellente alternative pour connecter avec vos contacts directement, puisque c’est un nouveau canal qui est loin d’être saturé. Il est aussi très rare de voir des canaux émergents qui fournissent des résultats percutants, et ce dès leur lancement, comme c’est le cas des Web push notifications.

Elles sont apparues en 2015 sur Chrome, et bien qu’elles soient maintenant disponibles sur plusieurs navigateurs, elles continuent d’impressionner les marketeurs. Certaines entreprises affirment avoir un taux d’inscription 10x plus efficace que tout autre canal!

Vous ne vous en servez pas? Découvrez-les ici, puisque vous devriez les installer rapidement.

 

Qu’est-ce qu’une Web push notification?

Une Web push est un court message d’alerte envoyé en temps-réel lorsque vos abonnés utilisent un navigateur web. Ils doivent d’abord activer celle-ci sur ce même navigateur pour pouvoir les recevoir. Vous avez surement déjà vu l’alerte d’opt-in comme le présente l’image ci-dessous. En cliquant sur ‘’allow’’, vous souscrivez à la liste de contacts d’une entreprise, et lui permettez de vous envoyer des messages push.

C’est un moyen beaucoup plus simple et sans ambiguïté pour obtenir un consentement qu’un formulaire classique utilisé pour les autres canaux. Cela constitue un obstacle de moins à l’abonnement, ce qui explique que le taux d’abonnement est plus élevé que la plupart des autres canaux.

Le principal avantage des Web push notifications vient du fait que le destinataire n’a pas besoin d’avoir une page de navigateur ouverte pour recevoir les alertes. En retenant que les navigateurs sont installés à la fois sur un mobile et un ordinateur, la personne inscrite les reçoit partout! Vous ne manquez ainsi aucune opportunité d’atteindre vos abonnés. Ainsi, le taux de clic d’une campagne de Web push est souvent très élevé et vous vous assurez d’un trafic récurrent, ce qui contribue à un meilleur ROI.

Il faut aussi spécifier la différence entre les Web notifications et les Web push notifications. Même si les deux fonctionnent sur les navigateurs internet, les notifications Web ne fonctionnent que si le visiteur est sur le site Web. Au contraire, les web push notifications fonctionnent même quand le visiteur navigue sur un autre site Web et se fait en temps réel.

 

Ce qui compose une Web push notifications

Décortiquons maintenant les éléments qui composent une Web push notification.

Web push notification

1. Le titre est l’élément le plus important de votre message. Le nombre de caractères étant limité, prenez le temps d’écrire un titre court et accrocheur qui incite les gens à cliquer directement. Créer un sentiment d’urgence est un bon moyen de le faire.

2. Le message correspond à votre proposition de valeur. Il devrait donc être complémentaire à votre titre et expliquer les bénéfices de cliquer sur la notification. Le texte doit être court, convainquant et direct. Il doit aussi refléter le contenu de la page d’atterrissage vers lequel vous dirigez votre contact.

3. Vous devriez également toujours ajouter le logo de votre entreprise dans vos Web push notifications pour créer un rappel identitaire dans l’esprit des contacts.

4. Insérer une image dans votre Web push notification rend votre message plus attirant. Même si elle est optionnelle, celle-ci contribue à obtenir un meilleur taux de clic. De plus, elle vous permet de vous distinguer des concurrents. La taille d’image suggérée pour les Web push notifications est de 360 x 240 px.

Par contre, faites attention à ne pas mettre une image simplement parce que vous avez l’option. Elle doit supporter votre message et apporter de la valeur à votre communication. Intégrer une mauvaise image peut rendre l’utilisateur confus et dans certains cas, cela peut diriger l’attention ailleurs que sur le message.

5. Finalement, vous devez indiquer clairement à l’utilisateur ce qu’il doit faire. C’est pourquoi ajouter un appel à l’action à la fin de votre message est important. Le but est toujours de faire cliquer donc choisissez un CTA accrocheur et qui donne le goût d’en savoir plus. Dirigez vos contacts vers une page de destination pertinente et en lien avec votre campagne. Ainsi, vous ne laisserez échapper aucune opportunité.

Petit truc bonus : Utiliser des emojis dans vos Web push notifications rend la chose plus personnelle. Selon une étude, insérer des émojis dans votre message augmenterait le taux de conversion de 85%!

 

Conseils et astuces pour utiliser efficacement les Web push notifications

Tout d’abord, segmentez et personnalisez vos messages en fonction des besoins et des comportements des visiteurs. Ne gaspillez pas une web push sur quelque chose de non pertinent ou simplement pour pousser tout type d’information. N’oubliez pas qu’il existe différents types de notifications Web: celles transactionnelles, éducatives, promotionnelles et celle en lien avec le cycle client.

Comme mentionné plus haut, le timing est primordial. Gardez à l’esprit les routines de vos clients. Par exemple, si vous ciblez des professionnels de la finance, les Web push envoyées à l’ouverture de la bourse passeront définitivement inaperçues.

Finalement, faites attention au texte et aux images. La plupart des navigateurs ont une limite de caractères sur les Web push qui oscillent autour de 41 à 120 caractères. Cela signifie que vous devez frapper comme un coup de poing, et ce avec le moins de mots possible.

 

Types et contenus

Il existe 3 types de Web push notification:

1. Les notifications basées sur les alertes

Elles sont générées par l’entreprise pour informer les contacts d’une nouvelle activité. Ce peut être un nouvel article de blogue, une nouvelle vente flash, une offre exclusive, etc.

2. Les notifications basées sur un déclencheur

Elles sont déclenchées par une action exécutée par le contact. Par exemple, un article abandonné dans un panier d’achat, une visite sur un article en particulier… Pour le premier, le contact pourrait recevoir une notification lui annoncant une chute de prix pour un article du panier. Plusieurs options sont possibles.

3. Les notifications basées sur la segmentation

Ces notifications sont envoyées selon un groupe ayant des caractéristiques semblables comme le sexe, l’âge, la situation géographique, les habitudes d’achats, etc. Cette forme de notification étant très ciblée, elle peut augmenter considérablement votre taux de clic.

 

Au niveau du contenu, les Web push notifications s’adaptent à différents objectifs marketing d’une organisation. Elles permettent de réengager un contact, partager des rabais, faire part d’une nouvelle importante, et bien plus (voir image ci-bas pour un exemple). Elles accompagnent aussi très bien les autres moyens de distributions des différents contenus d’une organisation (courriels, médias sociaux, SMS, etc.).

En fait, les web push notifications sont parfaites pour:

  • Des messages courts urgents
  • Ajouter un nouveau canal à votre stratégie omnicanal
  • Envoyer des messages de réengagement
  • Encourager vos nouveaux prospects à finir votre processus d’onboarding
  • Les entreprises qui n’ont pas d’application mobile

Elles s’intègrent aussi très bien dans différents contextes:

  • Alerte des dernières nouvelles
  • Campagne d’abandon de panier d’achat
  • Nouvel article de blogue
  • Notification d’événements
  • Rappel de rendez-vous

En bref, ces petites fenêtres contextuelles et opportunes constituent un excellent moyen de communiquer avec les prospects, les abonnés et les clients existants!

 

C’est pour le B2B ou le B2C?

J’ai l’impression que les Web push notifications sont perçues comme une tactique marketing propre au B2C. Pourtant, ce n’est pas le cas! Elles peuvent profiter à toutes organisations, suffit que celles-ci identifient le quand et le quoi.

Tout d’abord, il faut mentionner l’importance de la fréquence au niveau des Web push. Plusieurs études publiées en ligne démontrent qu’elle est LA chose la plus importante à surveiller. En effet, le ‘’soft spot’’ au niveau des envois n’est pas facile à trouver. Contrairement aux courriels, ou encore aux notifications mobiles, les personnes ne sont pas prêtes à recevoir des alertes tous les jours. Encore moins si elles sont envoyées plus d’une fois par jour! Cependant, une alerte placée à un moment opportun dans le parcours client peut être très payante.

Il faut aussi soigner le contenu. Des informations à très petites valeurs ajoutées pour l’individu ne valent pas la peine d’être envoyées en Web push. Gardez-les pour vos médias sociaux ou encore votre infolettre.

Ainsi, pour le B2B, des informations en lien avec les webinaires, le contenu Web, les événements en personnes, l’arrivée de nouveaux produits (et bien plus!) peuvent être mises de l’avant. Elles sont définitivement intéressantes pour le client. Par contre, éviter des alertes touchant à des nouvelles plus générales, comme l’annonce d’un nouveau compte d’envergure ou encore le fait d’avoir gagné un prix dans votre industrie. Bien qu’elles soient importantes pour votre entreprise, elles n’affecteront pas les comportements de la personne qui les reçoit.

Du côté du B2C, les alertes de rabais, de nouveaux produits, ou de la mise en vente de plusieurs produits sont définitivement intéressantes. Par contre, à défaut des envois de courriels, là aussi il faut jouer de parcimonie. N’abusez pas du privilège d’être en relation avec ces personnes.

Voici une image qui vous démontre le positionnement des Web push notifications dans votre stratégie omnicanal, pour vous aider à y voir plus clair:

Positionnement

 

Pourquoi utiliser les Web push notifications?

1. Facile à programmer

En fait, elles nécessitent qu’un petit snippet de code qui doit être connecté à l’URL d’un site Web. À titre d’exemple, Dialog Insight offre l’installation des Web push notifications de cette façon. Il est possible de les tester puis de les modifier au gré des campagnes et des besoins des organisations.

Au-delà de cela, c’est un outil facile à utiliser qui se prend bien en parallèle à d’autres outils marketing. Par exemple, vous faites une campagne d’upselling en marketing B2B pour l’un de vos forfaits haut de gamme. Vous pourriez créer une alerte sur un contenu vantant les avantages de ce dernier. Elle pourra s’insérer dans la séquence d’automatisation créée pour cette campagne, qui naviguera les courriels, les publications et votre webinaire, par exemple.

 

2. Gestion facile des permissions

Nous vivons à une ère où les gens sont de plus en plus réticents à fournir leurs informations. Un numéro de téléphone en magasin? Non. Votre courriel sur une page Web? Pas trop souvent. Cela fait d’ailleurs partie des difficultés d’un marketeur. Jusqu’où pouvons-nous aller?

Ce qui est intéressant des Web push notifications, c’est qu’elles ne sont pas intrusives dans la demande d’information. Premièrement, la personne peut accepter ou refuser directement sur l’alerte. De plus, aucune adresse courriel n’est requise, ce qui permet de contacter des visiteurs anonymes qui sont habituellement timides au fait de donner cette information. C’est d’ailleurs ce qui explique que les Web push notifications ont un meilleur taux d’abonnement que la majorité des canaux.

Il ne faut pas non plus penser que parce qu’ils sont inconnus, ils ne sont pas avantageux à avoir. Au contraire, avec un bon outil de marketing, il est possible de monter des campagnes d’acquisition pouvant les faire passer dans le funnel marketing, puis de vente. C’est d’ailleurs le cas de notre outil, qui pourrait vous permettre d’augmenter le nombre d’inscrits tout en haut de l’entonnoir de conversion.

 

3. Communication au moment opportun

Les alertes de type Web push notifications agissent de façon stratégique dans les communications. Une fois bien programmées, elles apparaissent selon les comportements de navigation, l’emplacement du visiteur, ou encore selon une position dans l’entonnoir. Le tout, en temps réel. C’est d’ailleurs ce qui rend un outil comme Dialog Insight aussi ingénieux dans la planification communicationnelle.

 

Quel est l’impact sur mon SEO?

Depuis l’apparition des Web push notifications, plusieurs marketeurs se demandent si l’utilisation des Web push notifications a un impact négatif sur leur SEO… Eh bien la réponse est non. Et si elles sont bien faites, elles peuvent même avoir un impact positif sur votre référencement.

Premièrement, le fait que les Web push génère un traffic récurrent peut vous aider de ce côté. Bien sûr, vous devez diriger vos utilisateurs sur votre site Web et avoir déjà une stratégie SEO en place.

C’est également le cas avec plusieurs autres métriques. En gros, si votre Web push notification est bien faite, que vous envoyez du contenu de qualité, vous aurez un faible taux de rebond, les gens resteront plus longtemps sur votre site Web et ils visiteront plus de pages. Ce sont tous des éléments qui peuvent aider à votre SEO en général.

Ensuite, la mise en place de Web push sur votre site Web demande que celui-ci soit en https. Les sites qui utilisent cette mesure de sécurité de site Web sont priorisés par rapport aux autres dans le classement SEO, ce qui vous avantage également de ce côté.

On peut donc dire que les Web push peuvent aider votre référencement, à condition qu’elles soient bien exécutées.

 

Conclusion

En conclusion, c’est vrai, les Web push notifications deviennent de plus en plus populaires auprès des spécialistes du marketing numérique! Elles sont un mécanisme de distribution optimal en ce qui a trait aux communications.

Lorsqu’elles sont utilisées de manière stratégique, en prenant compte des données internes, des comportements du client, puis des besoins de l’organisation, elles peuvent être très positives pour tous les partis.

Puisque Dialog Insight gère, depuis le 18 septembre, tout ce qu’il faut en rapport au Web push notifications, je vous invite à visiter notre aide en ligne pour en savoir plus!

 

Vous désirez exploiter un nouveau canal très efficace?

Ce livre blanc vous fait découvrir les Web push notifications et vous donne les meilleurs conseils pour bien les optimiser et obtenir de meilleurs résultats!

Télécharger la ressource

Dans une réalité où les entreprises se doivent d’adopter une stratégie omnicanale, et où de nombreux canaux sont déjà saturés, il devient nécessaire de penser à de nouvelles manières d’atteindre de nouvelles personnes. Les Web push notifications deviennent alors une excellente alternative pour connecter avec vos contacts directement, puisque c’est un nouveau canal qui est loin d’être saturé. Il est aussi très rare de voir des canaux émergents qui fournissent des résultats percutants, et ce dès leur lancement, comme c’est le cas des Web push notifications.

Elles sont apparues en 2015 sur Chrome, et bien qu’elles soient maintenant disponibles sur plusieurs navigateurs, elles continuent d’impressionner les marketeurs. Certaines entreprises affirment avoir un taux d’inscription 10x plus efficace que tout autre canal!

Vous ne vous en servez pas? Découvrez-les ici, puisque vous devriez les installer rapidement.

 

Qu’est-ce qu’une Web push notification?

Une Web push est un court message d’alerte envoyé en temps-réel lorsque vos abonnés utilisent un navigateur web. Ils doivent d’abord activer celle-ci sur ce même navigateur pour pouvoir les recevoir. Vous avez surement déjà vu l’alerte d’opt-in comme le présente l’image ci-dessous. En cliquant sur ‘’allow’’, vous souscrivez à la liste de contacts d’une entreprise, et lui permettez de vous envoyer des messages push.

C’est un moyen beaucoup plus simple et sans ambiguïté pour obtenir un consentement qu’un formulaire classique utilisé pour les autres canaux. Cela constitue un obstacle de moins à l’abonnement, ce qui explique que le taux d’abonnement est plus élevé que la plupart des autres canaux.

Le principal avantage des Web push notifications vient du fait que le destinataire n’a pas besoin d’avoir une page de navigateur ouverte pour recevoir les alertes. En retenant que les navigateurs sont installés à la fois sur un mobile et un ordinateur, la personne inscrite les reçoit partout! Vous ne manquez ainsi aucune opportunité d’atteindre vos abonnés. Ainsi, le taux de clic d’une campagne de Web push est souvent très élevé et vous vous assurez d’un trafic récurrent, ce qui contribue à un meilleur ROI.

Il faut aussi spécifier la différence entre les Web notifications et les Web push notifications. Même si les deux fonctionnent sur les navigateurs internet, les notifications Web ne fonctionnent que si le visiteur est sur le site Web. Au contraire, les web push notifications fonctionnent même quand le visiteur navigue sur un autre site Web et se fait en temps réel.

 

Ce qui compose une Web push notifications

Décortiquons maintenant les éléments qui composent une Web push notification.

Web push notification

1. Le titre est l’élément le plus important de votre message. Le nombre de caractères étant limité, prenez le temps d’écrire un titre court et accrocheur qui incite les gens à cliquer directement. Créer un sentiment d’urgence est un bon moyen de le faire.

2. Le message correspond à votre proposition de valeur. Il devrait donc être complémentaire à votre titre et expliquer les bénéfices de cliquer sur la notification. Le texte doit être court, convainquant et direct. Il doit aussi refléter le contenu de la page d’atterrissage vers lequel vous dirigez votre contact.

3. Vous devriez également toujours ajouter le logo de votre entreprise dans vos Web push notifications pour créer un rappel identitaire dans l’esprit des contacts.

4. Insérer une image dans votre Web push notification rend votre message plus attirant. Même si elle est optionnelle, celle-ci contribue à obtenir un meilleur taux de clic. De plus, elle vous permet de vous distinguer des concurrents. La taille d’image suggérée pour les Web push notifications est de 360 x 240 px.

Par contre, faites attention à ne pas mettre une image simplement parce que vous avez l’option. Elle doit supporter votre message et apporter de la valeur à votre communication. Intégrer une mauvaise image peut rendre l’utilisateur confus et dans certains cas, cela peut diriger l’attention ailleurs que sur le message.

5. Finalement, vous devez indiquer clairement à l’utilisateur ce qu’il doit faire. C’est pourquoi ajouter un appel à l’action à la fin de votre message est important. Le but est toujours de faire cliquer donc choisissez un CTA accrocheur et qui donne le goût d’en savoir plus. Dirigez vos contacts vers une page de destination pertinente et en lien avec votre campagne. Ainsi, vous ne laisserez échapper aucune opportunité.

Petit truc bonus : Utiliser des emojis dans vos Web push notifications rend la chose plus personnelle. Selon une étude, insérer des émojis dans votre message augmenterait le taux de conversion de 85%!

 

Conseils et astuces pour utiliser efficacement les Web push notifications

Tout d’abord, segmentez et personnalisez vos messages en fonction des besoins et des comportements des visiteurs. Ne gaspillez pas une web push sur quelque chose de non pertinent ou simplement pour pousser tout type d’information. N’oubliez pas qu’il existe différents types de notifications Web: celles transactionnelles, éducatives, promotionnelles et celle en lien avec le cycle client.

Comme mentionné plus haut, le timing est primordial. Gardez à l’esprit les routines de vos clients. Par exemple, si vous ciblez des professionnels de la finance, les Web push envoyées à l’ouverture de la bourse passeront définitivement inaperçues.

Finalement, faites attention au texte et aux images. La plupart des navigateurs ont une limite de caractères sur les Web push qui oscillent autour de 41 à 120 caractères. Cela signifie que vous devez frapper comme un coup de poing, et ce avec le moins de mots possible.

 

Types et contenus

Il existe 3 types de Web push notification:

1. Les notifications basées sur les alertes

Elles sont générées par l’entreprise pour informer les contacts d’une nouvelle activité. Ce peut être un nouvel article de blogue, une nouvelle vente flash, une offre exclusive, etc.

2. Les notifications basées sur un déclencheur

Elles sont déclenchées par une action exécutée par le contact. Par exemple, un article abandonné dans un panier d’achat, une visite sur un article en particulier… Pour le premier, le contact pourrait recevoir une notification lui annoncant une chute de prix pour un article du panier. Plusieurs options sont possibles.

3. Les notifications basées sur la segmentation

Ces notifications sont envoyées selon un groupe ayant des caractéristiques semblables comme le sexe, l’âge, la situation géographique, les habitudes d’achats, etc. Cette forme de notification étant très ciblée, elle peut augmenter considérablement votre taux de clic.

 

Au niveau du contenu, les Web push notifications s’adaptent à différents objectifs marketing d’une organisation. Elles permettent de réengager un contact, partager des rabais, faire part d’une nouvelle importante, et bien plus (voir image ci-bas pour un exemple). Elles accompagnent aussi très bien les autres moyens de distributions des différents contenus d’une organisation (courriels, médias sociaux, SMS, etc.).

En fait, les web push notifications sont parfaites pour:

  • Des messages courts urgents
  • Ajouter un nouveau canal à votre stratégie omnicanal
  • Envoyer des messages de réengagement
  • Encourager vos nouveaux prospects à finir votre processus d’onboarding
  • Les entreprises qui n’ont pas d’application mobile

Elles s’intègrent aussi très bien dans différents contextes:

  • Alerte des dernières nouvelles
  • Campagne d’abandon de panier d’achat
  • Nouvel article de blogue
  • Notification d’événements
  • Rappel de rendez-vous

En bref, ces petites fenêtres contextuelles et opportunes constituent un excellent moyen de communiquer avec les prospects, les abonnés et les clients existants!

 

C’est pour le B2B ou le B2C?

J’ai l’impression que les Web push notifications sont perçues comme une tactique marketing propre au B2C. Pourtant, ce n’est pas le cas! Elles peuvent profiter à toutes organisations, suffit que celles-ci identifient le quand et le quoi.

Tout d’abord, il faut mentionner l’importance de la fréquence au niveau des Web push. Plusieurs études publiées en ligne démontrent qu’elle est LA chose la plus importante à surveiller. En effet, le ‘’soft spot’’ au niveau des envois n’est pas facile à trouver. Contrairement aux courriels, ou encore aux notifications mobiles, les personnes ne sont pas prêtes à recevoir des alertes tous les jours. Encore moins si elles sont envoyées plus d’une fois par jour! Cependant, une alerte placée à un moment opportun dans le parcours client peut être très payante.

Il faut aussi soigner le contenu. Des informations à très petites valeurs ajoutées pour l’individu ne valent pas la peine d’être envoyées en Web push. Gardez-les pour vos médias sociaux ou encore votre infolettre.

Ainsi, pour le B2B, des informations en lien avec les webinaires, le contenu Web, les événements en personnes, l’arrivée de nouveaux produits (et bien plus!) peuvent être mises de l’avant. Elles sont définitivement intéressantes pour le client. Par contre, éviter des alertes touchant à des nouvelles plus générales, comme l’annonce d’un nouveau compte d’envergure ou encore le fait d’avoir gagné un prix dans votre industrie. Bien qu’elles soient importantes pour votre entreprise, elles n’affecteront pas les comportements de la personne qui les reçoit.

Du côté du B2C, les alertes de rabais, de nouveaux produits, ou de la mise en vente de plusieurs produits sont définitivement intéressantes. Par contre, à défaut des envois de courriels, là aussi il faut jouer de parcimonie. N’abusez pas du privilège d’être en relation avec ces personnes.

Voici une image qui vous démontre le positionnement des Web push notifications dans votre stratégie omnicanal, pour vous aider à y voir plus clair:

Positionnement

 

Pourquoi utiliser les Web push notifications?

1. Facile à programmer

En fait, elles nécessitent qu’un petit snippet de code qui doit être connecté à l’URL d’un site Web. À titre d’exemple, Dialog Insight offre l’installation des Web push notifications de cette façon. Il est possible de les tester puis de les modifier au gré des campagnes et des besoins des organisations.

Au-delà de cela, c’est un outil facile à utiliser qui se prend bien en parallèle à d’autres outils marketing. Par exemple, vous faites une campagne d’upselling en marketing B2B pour l’un de vos forfaits haut de gamme. Vous pourriez créer une alerte sur un contenu vantant les avantages de ce dernier. Elle pourra s’insérer dans la séquence d’automatisation créée pour cette campagne, qui naviguera les courriels, les publications et votre webinaire, par exemple.

 

2. Gestion facile des permissions

Nous vivons à une ère où les gens sont de plus en plus réticents à fournir leurs informations. Un numéro de téléphone en magasin? Non. Votre courriel sur une page Web? Pas trop souvent. Cela fait d’ailleurs partie des difficultés d’un marketeur. Jusqu’où pouvons-nous aller?

Ce qui est intéressant des Web push notifications, c’est qu’elles ne sont pas intrusives dans la demande d’information. Premièrement, la personne peut accepter ou refuser directement sur l’alerte. De plus, aucune adresse courriel n’est requise, ce qui permet de contacter des visiteurs anonymes qui sont habituellement timides au fait de donner cette information. C’est d’ailleurs ce qui explique que les Web push notifications ont un meilleur taux d’abonnement que la majorité des canaux.

Il ne faut pas non plus penser que parce qu’ils sont inconnus, ils ne sont pas avantageux à avoir. Au contraire, avec un bon outil de marketing, il est possible de monter des campagnes d’acquisition pouvant les faire passer dans le funnel marketing, puis de vente. C’est d’ailleurs le cas de notre outil, qui pourrait vous permettre d’augmenter le nombre d’inscrits tout en haut de l’entonnoir de conversion.

 

3. Communication au moment opportun

Les alertes de type Web push notifications agissent de façon stratégique dans les communications. Une fois bien programmées, elles apparaissent selon les comportements de navigation, l’emplacement du visiteur, ou encore selon une position dans l’entonnoir. Le tout, en temps réel. C’est d’ailleurs ce qui rend un outil comme Dialog Insight aussi ingénieux dans la planification communicationnelle.

 

Quel est l’impact sur mon SEO?

Depuis l’apparition des Web push notifications, plusieurs marketeurs se demandent si l’utilisation des Web push notifications a un impact négatif sur leur SEO… Eh bien la réponse est non. Et si elles sont bien faites, elles peuvent même avoir un impact positif sur votre référencement.

Premièrement, le fait que les Web push génère un traffic récurrent peut vous aider de ce côté. Bien sûr, vous devez diriger vos utilisateurs sur votre site Web et avoir déjà une stratégie SEO en place.

C’est également le cas avec plusieurs autres métriques. En gros, si votre Web push notification est bien faite, que vous envoyez du contenu de qualité, vous aurez un faible taux de rebond, les gens resteront plus longtemps sur votre site Web et ils visiteront plus de pages. Ce sont tous des éléments qui peuvent aider à votre SEO en général.

Ensuite, la mise en place de Web push sur votre site Web demande que celui-ci soit en https. Les sites qui utilisent cette mesure de sécurité de site Web sont priorisés par rapport aux autres dans le classement SEO, ce qui vous avantage également de ce côté.

On peut donc dire que les Web push peuvent aider votre référencement, à condition qu’elles soient bien exécutées.

 

Conclusion

En conclusion, c’est vrai, les Web push notifications deviennent de plus en plus populaires auprès des spécialistes du marketing numérique! Elles sont un mécanisme de distribution optimal en ce qui a trait aux communications.

Lorsqu’elles sont utilisées de manière stratégique, en prenant compte des données internes, des comportements du client, puis des besoins de l’organisation, elles peuvent être très positives pour tous les partis.

Puisque Dialog Insight gère, depuis le 18 septembre, tout ce qu’il faut en rapport au Web push notifications, je vous invite à visiter notre aide en ligne pour en savoir plus!

 

Vous désirez exploiter un nouveau canal très efficace?

Ce livre blanc vous fait découvrir les Web push notifications et vous donne les meilleurs conseils pour bien les optimiser et obtenir de meilleurs résultats!

Télécharger la ressource

Dans une réalité où les entreprises se doivent d’adopter une stratégie omnicanale, et où de nombreux canaux sont déjà saturés, il devient nécessaire de penser à de nouvelles manières d’atteindre de nouvelles personnes. Les Web push notifications deviennent alors une excellente alternative pour connecter avec vos contacts directement, puisque c’est un nouveau canal qui est loin d’être saturé. Il est aussi très rare de voir des canaux émergents qui fournissent des résultats percutants, et ce dès leur lancement, comme c’est le cas des Web push notifications.

Elles sont apparues en 2015 sur Chrome, et bien qu’elles soient maintenant disponibles sur plusieurs navigateurs, elles continuent d’impressionner les marketeurs. Certaines entreprises affirment avoir un taux d’inscription 10x plus efficace que tout autre canal!

Vous ne vous en servez pas? Découvrez-les ici, puisque vous devriez les installer rapidement.

 

Qu’est-ce qu’une Web push notification?

Une Web push est un court message d’alerte envoyé en temps-réel lorsque vos abonnés utilisent un navigateur web. Ils doivent d’abord activer celle-ci sur ce même navigateur pour pouvoir les recevoir. Vous avez surement déjà vu l’alerte d’opt-in comme le présente l’image ci-dessous. En cliquant sur ‘’allow’’, vous souscrivez à la liste de contacts d’une entreprise, et lui permettez de vous envoyer des messages push.

C’est un moyen beaucoup plus simple et sans ambiguïté pour obtenir un consentement qu’un formulaire classique utilisé pour les autres canaux. Cela constitue un obstacle de moins à l’abonnement, ce qui explique que le taux d’abonnement est plus élevé que la plupart des autres canaux.

Le principal avantage des Web push notifications vient du fait que le destinataire n’a pas besoin d’avoir une page de navigateur ouverte pour recevoir les alertes. En retenant que les navigateurs sont installés à la fois sur un mobile et un ordinateur, la personne inscrite les reçoit partout! Vous ne manquez ainsi aucune opportunité d’atteindre vos abonnés. Ainsi, le taux de clic d’une campagne de Web push est souvent très élevé et vous vous assurez d’un trafic récurrent, ce qui contribue à un meilleur ROI.

Il faut aussi spécifier la différence entre les Web notifications et les Web push notifications. Même si les deux fonctionnent sur les navigateurs internet, les notifications Web ne fonctionnent que si le visiteur est sur le site Web. Au contraire, les web push notifications fonctionnent même quand le visiteur navigue sur un autre site Web et se fait en temps réel.

 

Ce qui compose une Web push notifications

Décortiquons maintenant les éléments qui composent une Web push notification.

Web push notification

1. Le titre est l’élément le plus important de votre message. Le nombre de caractères étant limité, prenez le temps d’écrire un titre court et accrocheur qui incite les gens à cliquer directement. Créer un sentiment d’urgence est un bon moyen de le faire.

2. Le message correspond à votre proposition de valeur. Il devrait donc être complémentaire à votre titre et expliquer les bénéfices de cliquer sur la notification. Le texte doit être court, convainquant et direct. Il doit aussi refléter le contenu de la page d’atterrissage vers lequel vous dirigez votre contact.

3. Vous devriez également toujours ajouter le logo de votre entreprise dans vos Web push notifications pour créer un rappel identitaire dans l’esprit des contacts.

4. Insérer une image dans votre Web push notification rend votre message plus attirant. Même si elle est optionnelle, celle-ci contribue à obtenir un meilleur taux de clic. De plus, elle vous permet de vous distinguer des concurrents. La taille d’image suggérée pour les Web push notifications est de 360 x 240 px.

Par contre, faites attention à ne pas mettre une image simplement parce que vous avez l’option. Elle doit supporter votre message et apporter de la valeur à votre communication. Intégrer une mauvaise image peut rendre l’utilisateur confus et dans certains cas, cela peut diriger l’attention ailleurs que sur le message.

5. Finalement, vous devez indiquer clairement à l’utilisateur ce qu’il doit faire. C’est pourquoi ajouter un appel à l’action à la fin de votre message est important. Le but est toujours de faire cliquer donc choisissez un CTA accrocheur et qui donne le goût d’en savoir plus. Dirigez vos contacts vers une page de destination pertinente et en lien avec votre campagne. Ainsi, vous ne laisserez échapper aucune opportunité.

Petit truc bonus : Utiliser des emojis dans vos Web push notifications rend la chose plus personnelle. Selon une étude, insérer des émojis dans votre message augmenterait le taux de conversion de 85%!

 

Conseils et astuces pour utiliser efficacement les Web push notifications

Tout d’abord, segmentez et personnalisez vos messages en fonction des besoins et des comportements des visiteurs. Ne gaspillez pas une web push sur quelque chose de non pertinent ou simplement pour pousser tout type d’information. N’oubliez pas qu’il existe différents types de notifications Web: celles transactionnelles, éducatives, promotionnelles et celle en lien avec le cycle client.

Comme mentionné plus haut, le timing est primordial. Gardez à l’esprit les routines de vos clients. Par exemple, si vous ciblez des professionnels de la finance, les Web push envoyées à l’ouverture de la bourse passeront définitivement inaperçues.

Finalement, faites attention au texte et aux images. La plupart des navigateurs ont une limite de caractères sur les Web push qui oscillent autour de 41 à 120 caractères. Cela signifie que vous devez frapper comme un coup de poing, et ce avec le moins de mots possible.

 

Types et contenus

Il existe 3 types de Web push notification:

1. Les notifications basées sur les alertes

Elles sont générées par l’entreprise pour informer les contacts d’une nouvelle activité. Ce peut être un nouvel article de blogue, une nouvelle vente flash, une offre exclusive, etc.

2. Les notifications basées sur un déclencheur

Elles sont déclenchées par une action exécutée par le contact. Par exemple, un article abandonné dans un panier d’achat, une visite sur un article en particulier… Pour le premier, le contact pourrait recevoir une notification lui annoncant une chute de prix pour un article du panier. Plusieurs options sont possibles.

3. Les notifications basées sur la segmentation

Ces notifications sont envoyées selon un groupe ayant des caractéristiques semblables comme le sexe, l’âge, la situation géographique, les habitudes d’achats, etc. Cette forme de notification étant très ciblée, elle peut augmenter considérablement votre taux de clic.

 

Au niveau du contenu, les Web push notifications s’adaptent à différents objectifs marketing d’une organisation. Elles permettent de réengager un contact, partager des rabais, faire part d’une nouvelle importante, et bien plus (voir image ci-bas pour un exemple). Elles accompagnent aussi très bien les autres moyens de distributions des différents contenus d’une organisation (courriels, médias sociaux, SMS, etc.).

En fait, les web push notifications sont parfaites pour:

  • Des messages courts urgents
  • Ajouter un nouveau canal à votre stratégie omnicanal
  • Envoyer des messages de réengagement
  • Encourager vos nouveaux prospects à finir votre processus d’onboarding
  • Les entreprises qui n’ont pas d’application mobile

Elles s’intègrent aussi très bien dans différents contextes:

  • Alerte des dernières nouvelles
  • Campagne d’abandon de panier d’achat
  • Nouvel article de blogue
  • Notification d’événements
  • Rappel de rendez-vous

En bref, ces petites fenêtres contextuelles et opportunes constituent un excellent moyen de communiquer avec les prospects, les abonnés et les clients existants!

 

C’est pour le B2B ou le B2C?

J’ai l’impression que les Web push notifications sont perçues comme une tactique marketing propre au B2C. Pourtant, ce n’est pas le cas! Elles peuvent profiter à toutes organisations, suffit que celles-ci identifient le quand et le quoi.

Tout d’abord, il faut mentionner l’importance de la fréquence au niveau des Web push. Plusieurs études publiées en ligne démontrent qu’elle est LA chose la plus importante à surveiller. En effet, le ‘’soft spot’’ au niveau des envois n’est pas facile à trouver. Contrairement aux courriels, ou encore aux notifications mobiles, les personnes ne sont pas prêtes à recevoir des alertes tous les jours. Encore moins si elles sont envoyées plus d’une fois par jour! Cependant, une alerte placée à un moment opportun dans le parcours client peut être très payante.

Il faut aussi soigner le contenu. Des informations à très petites valeurs ajoutées pour l’individu ne valent pas la peine d’être envoyées en Web push. Gardez-les pour vos médias sociaux ou encore votre infolettre.

Ainsi, pour le B2B, des informations en lien avec les webinaires, le contenu Web, les événements en personnes, l’arrivée de nouveaux produits (et bien plus!) peuvent être mises de l’avant. Elles sont définitivement intéressantes pour le client. Par contre, éviter des alertes touchant à des nouvelles plus générales, comme l’annonce d’un nouveau compte d’envergure ou encore le fait d’avoir gagné un prix dans votre industrie. Bien qu’elles soient importantes pour votre entreprise, elles n’affecteront pas les comportements de la personne qui les reçoit.

Du côté du B2C, les alertes de rabais, de nouveaux produits, ou de la mise en vente de plusieurs produits sont définitivement intéressantes. Par contre, à défaut des envois de courriels, là aussi il faut jouer de parcimonie. N’abusez pas du privilège d’être en relation avec ces personnes.

Voici une image qui vous démontre le positionnement des Web push notifications dans votre stratégie omnicanal, pour vous aider à y voir plus clair:

Positionnement

 

Pourquoi utiliser les Web push notifications?

1. Facile à programmer

En fait, elles nécessitent qu’un petit snippet de code qui doit être connecté à l’URL d’un site Web. À titre d’exemple, Dialog Insight offre l’installation des Web push notifications de cette façon. Il est possible de les tester puis de les modifier au gré des campagnes et des besoins des organisations.

Au-delà de cela, c’est un outil facile à utiliser qui se prend bien en parallèle à d’autres outils marketing. Par exemple, vous faites une campagne d’upselling en marketing B2B pour l’un de vos forfaits haut de gamme. Vous pourriez créer une alerte sur un contenu vantant les avantages de ce dernier. Elle pourra s’insérer dans la séquence d’automatisation créée pour cette campagne, qui naviguera les courriels, les publications et votre webinaire, par exemple.

 

2. Gestion facile des permissions

Nous vivons à une ère où les gens sont de plus en plus réticents à fournir leurs informations. Un numéro de téléphone en magasin? Non. Votre courriel sur une page Web? Pas trop souvent. Cela fait d’ailleurs partie des difficultés d’un marketeur. Jusqu’où pouvons-nous aller?

Ce qui est intéressant des Web push notifications, c’est qu’elles ne sont pas intrusives dans la demande d’information. Premièrement, la personne peut accepter ou refuser directement sur l’alerte. De plus, aucune adresse courriel n’est requise, ce qui permet de contacter des visiteurs anonymes qui sont habituellement timides au fait de donner cette information. C’est d’ailleurs ce qui explique que les Web push notifications ont un meilleur taux d’abonnement que la majorité des canaux.

Il ne faut pas non plus penser que parce qu’ils sont inconnus, ils ne sont pas avantageux à avoir. Au contraire, avec un bon outil de marketing, il est possible de monter des campagnes d’acquisition pouvant les faire passer dans le funnel marketing, puis de vente. C’est d’ailleurs le cas de notre outil, qui pourrait vous permettre d’augmenter le nombre d’inscrits tout en haut de l’entonnoir de conversion.

 

3. Communication au moment opportun

Les alertes de type Web push notifications agissent de façon stratégique dans les communications. Une fois bien programmées, elles apparaissent selon les comportements de navigation, l’emplacement du visiteur, ou encore selon une position dans l’entonnoir. Le tout, en temps réel. C’est d’ailleurs ce qui rend un outil comme Dialog Insight aussi ingénieux dans la planification communicationnelle.

 

Quel est l’impact sur mon SEO?

Depuis l’apparition des Web push notifications, plusieurs marketeurs se demandent si l’utilisation des Web push notifications a un impact négatif sur leur SEO… Eh bien la réponse est non. Et si elles sont bien faites, elles peuvent même avoir un impact positif sur votre référencement.

Premièrement, le fait que les Web push génère un traffic récurrent peut vous aider de ce côté. Bien sûr, vous devez diriger vos utilisateurs sur votre site Web et avoir déjà une stratégie SEO en place.

C’est également le cas avec plusieurs autres métriques. En gros, si votre Web push notification est bien faite, que vous envoyez du contenu de qualité, vous aurez un faible taux de rebond, les gens resteront plus longtemps sur votre site Web et ils visiteront plus de pages. Ce sont tous des éléments qui peuvent aider à votre SEO en général.

Ensuite, la mise en place de Web push sur votre site Web demande que celui-ci soit en https. Les sites qui utilisent cette mesure de sécurité de site Web sont priorisés par rapport aux autres dans le classement SEO, ce qui vous avantage également de ce côté.

On peut donc dire que les Web push peuvent aider votre référencement, à condition qu’elles soient bien exécutées.

 

Conclusion

En conclusion, c’est vrai, les Web push notifications deviennent de plus en plus populaires auprès des spécialistes du marketing numérique! Elles sont un mécanisme de distribution optimal en ce qui a trait aux communications.

Lorsqu’elles sont utilisées de manière stratégique, en prenant compte des données internes, des comportements du client, puis des besoins de l’organisation, elles peuvent être très positives pour tous les partis.

Puisque Dialog Insight gère, depuis le 18 septembre, tout ce qu’il faut en rapport au Web push notifications, je vous invite à visiter notre aide en ligne pour en savoir plus!

 

Vous désirez exploiter un nouveau canal très efficace?

Ce livre blanc vous fait découvrir les Web push notifications et vous donne les meilleurs conseils pour bien les optimiser et obtenir de meilleurs résultats!

Télécharger la ressource

Dans une réalité où les entreprises se doivent d’adopter une stratégie omnicanale, et où de nombreux canaux sont déjà saturés, il devient nécessaire de penser à de nouvelles manières d’atteindre de nouvelles personnes. Les Web push notifications deviennent alors une excellente alternative pour connecter avec vos contacts directement, puisque c’est un nouveau canal qui est loin d’être saturé. Il est aussi très rare de voir des canaux émergents qui fournissent des résultats percutants, et ce dès leur lancement, comme c’est le cas des Web push notifications.

Elles sont apparues en 2015 sur Chrome, et bien qu’elles soient maintenant disponibles sur plusieurs navigateurs, elles continuent d’impressionner les marketeurs. Certaines entreprises affirment avoir un taux d’inscription 10x plus efficace que tout autre canal!

Vous ne vous en servez pas? Découvrez-les ici, puisque vous devriez les installer rapidement.

 

Qu’est-ce qu’une Web push notification?

Une Web push est un court message d’alerte envoyé en temps-réel lorsque vos abonnés utilisent un navigateur web. Ils doivent d’abord activer celle-ci sur ce même navigateur pour pouvoir les recevoir. Vous avez surement déjà vu l’alerte d’opt-in comme le présente l’image ci-dessous. En cliquant sur ‘’allow’’, vous souscrivez à la liste de contacts d’une entreprise, et lui permettez de vous envoyer des messages push.

C’est un moyen beaucoup plus simple et sans ambiguïté pour obtenir un consentement qu’un formulaire classique utilisé pour les autres canaux. Cela constitue un obstacle de moins à l’abonnement, ce qui explique que le taux d’abonnement est plus élevé que la plupart des autres canaux.

Le principal avantage des Web push notifications vient du fait que le destinataire n’a pas besoin d’avoir une page de navigateur ouverte pour recevoir les alertes. En retenant que les navigateurs sont installés à la fois sur un mobile et un ordinateur, la personne inscrite les reçoit partout! Vous ne manquez ainsi aucune opportunité d’atteindre vos abonnés. Ainsi, le taux de clic d’une campagne de Web push est souvent très élevé et vous vous assurez d’un trafic récurrent, ce qui contribue à un meilleur ROI.

Il faut aussi spécifier la différence entre les Web notifications et les Web push notifications. Même si les deux fonctionnent sur les navigateurs internet, les notifications Web ne fonctionnent que si le visiteur est sur le site Web. Au contraire, les web push notifications fonctionnent même quand le visiteur navigue sur un autre site Web et se fait en temps réel.

 

Ce qui compose une Web push notifications

Décortiquons maintenant les éléments qui composent une Web push notification.

Web push notification

1. Le titre est l’élément le plus important de votre message. Le nombre de caractères étant limité, prenez le temps d’écrire un titre court et accrocheur qui incite les gens à cliquer directement. Créer un sentiment d’urgence est un bon moyen de le faire.

2. Le message correspond à votre proposition de valeur. Il devrait donc être complémentaire à votre titre et expliquer les bénéfices de cliquer sur la notification. Le texte doit être court, convainquant et direct. Il doit aussi refléter le contenu de la page d’atterrissage vers lequel vous dirigez votre contact.

3. Vous devriez également toujours ajouter le logo de votre entreprise dans vos Web push notifications pour créer un rappel identitaire dans l’esprit des contacts.

4. Insérer une image dans votre Web push notification rend votre message plus attirant. Même si elle est optionnelle, celle-ci contribue à obtenir un meilleur taux de clic. De plus, elle vous permet de vous distinguer des concurrents. La taille d’image suggérée pour les Web push notifications est de 360 x 240 px.

Par contre, faites attention à ne pas mettre une image simplement parce que vous avez l’option. Elle doit supporter votre message et apporter de la valeur à votre communication. Intégrer une mauvaise image peut rendre l’utilisateur confus et dans certains cas, cela peut diriger l’attention ailleurs que sur le message.

5. Finalement, vous devez indiquer clairement à l’utilisateur ce qu’il doit faire. C’est pourquoi ajouter un appel à l’action à la fin de votre message est important. Le but est toujours de faire cliquer donc choisissez un CTA accrocheur et qui donne le goût d’en savoir plus. Dirigez vos contacts vers une page de destination pertinente et en lien avec votre campagne. Ainsi, vous ne laisserez échapper aucune opportunité.

Petit truc bonus : Utiliser des emojis dans vos Web push notifications rend la chose plus personnelle. Selon une étude, insérer des émojis dans votre message augmenterait le taux de conversion de 85%!

 

Conseils et astuces pour utiliser efficacement les Web push notifications

Tout d’abord, segmentez et personnalisez vos messages en fonction des besoins et des comportements des visiteurs. Ne gaspillez pas une web push sur quelque chose de non pertinent ou simplement pour pousser tout type d’information. N’oubliez pas qu’il existe différents types de notifications Web: celles transactionnelles, éducatives, promotionnelles et celle en lien avec le cycle client.

Comme mentionné plus haut, le timing est primordial. Gardez à l’esprit les routines de vos clients. Par exemple, si vous ciblez des professionnels de la finance, les Web push envoyées à l’ouverture de la bourse passeront définitivement inaperçues.

Finalement, faites attention au texte et aux images. La plupart des navigateurs ont une limite de caractères sur les Web push qui oscillent autour de 41 à 120 caractères. Cela signifie que vous devez frapper comme un coup de poing, et ce avec le moins de mots possible.

 

Types et contenus

Il existe 3 types de Web push notification:

1. Les notifications basées sur les alertes

Elles sont générées par l’entreprise pour informer les contacts d’une nouvelle activité. Ce peut être un nouvel article de blogue, une nouvelle vente flash, une offre exclusive, etc.

2. Les notifications basées sur un déclencheur

Elles sont déclenchées par une action exécutée par le contact. Par exemple, un article abandonné dans un panier d’achat, une visite sur un article en particulier… Pour le premier, le contact pourrait recevoir une notification lui annoncant une chute de prix pour un article du panier. Plusieurs options sont possibles.

3. Les notifications basées sur la segmentation

Ces notifications sont envoyées selon un groupe ayant des caractéristiques semblables comme le sexe, l’âge, la situation géographique, les habitudes d’achats, etc. Cette forme de notification étant très ciblée, elle peut augmenter considérablement votre taux de clic.

 

Au niveau du contenu, les Web push notifications s’adaptent à différents objectifs marketing d’une organisation. Elles permettent de réengager un contact, partager des rabais, faire part d’une nouvelle importante, et bien plus (voir image ci-bas pour un exemple). Elles accompagnent aussi très bien les autres moyens de distributions des différents contenus d’une organisation (courriels, médias sociaux, SMS, etc.).

En fait, les web push notifications sont parfaites pour:

  • Des messages courts urgents
  • Ajouter un nouveau canal à votre stratégie omnicanal
  • Envoyer des messages de réengagement
  • Encourager vos nouveaux prospects à finir votre processus d’onboarding
  • Les entreprises qui n’ont pas d’application mobile

Elles s’intègrent aussi très bien dans différents contextes:

  • Alerte des dernières nouvelles
  • Campagne d’abandon de panier d’achat
  • Nouvel article de blogue
  • Notification d’événements
  • Rappel de rendez-vous

En bref, ces petites fenêtres contextuelles et opportunes constituent un excellent moyen de communiquer avec les prospects, les abonnés et les clients existants!

 

C’est pour le B2B ou le B2C?

J’ai l’impression que les Web push notifications sont perçues comme une tactique marketing propre au B2C. Pourtant, ce n’est pas le cas! Elles peuvent profiter à toutes organisations, suffit que celles-ci identifient le quand et le quoi.

Tout d’abord, il faut mentionner l’importance de la fréquence au niveau des Web push. Plusieurs études publiées en ligne démontrent qu’elle est LA chose la plus importante à surveiller. En effet, le ‘’soft spot’’ au niveau des envois n’est pas facile à trouver. Contrairement aux courriels, ou encore aux notifications mobiles, les personnes ne sont pas prêtes à recevoir des alertes tous les jours. Encore moins si elles sont envoyées plus d’une fois par jour! Cependant, une alerte placée à un moment opportun dans le parcours client peut être très payante.

Il faut aussi soigner le contenu. Des informations à très petites valeurs ajoutées pour l’individu ne valent pas la peine d’être envoyées en Web push. Gardez-les pour vos médias sociaux ou encore votre infolettre.

Ainsi, pour le B2B, des informations en lien avec les webinaires, le contenu Web, les événements en personnes, l’arrivée de nouveaux produits (et bien plus!) peuvent être mises de l’avant. Elles sont définitivement intéressantes pour le client. Par contre, éviter des alertes touchant à des nouvelles plus générales, comme l’annonce d’un nouveau compte d’envergure ou encore le fait d’avoir gagné un prix dans votre industrie. Bien qu’elles soient importantes pour votre entreprise, elles n’affecteront pas les comportements de la personne qui les reçoit.

Du côté du B2C, les alertes de rabais, de nouveaux produits, ou de la mise en vente de plusieurs produits sont définitivement intéressantes. Par contre, à défaut des envois de courriels, là aussi il faut jouer de parcimonie. N’abusez pas du privilège d’être en relation avec ces personnes.

Voici une image qui vous démontre le positionnement des Web push notifications dans votre stratégie omnicanal, pour vous aider à y voir plus clair:

Positionnement

 

Pourquoi utiliser les Web push notifications?

1. Facile à programmer

En fait, elles nécessitent qu’un petit snippet de code qui doit être connecté à l’URL d’un site Web. À titre d’exemple, Dialog Insight offre l’installation des Web push notifications de cette façon. Il est possible de les tester puis de les modifier au gré des campagnes et des besoins des organisations.

Au-delà de cela, c’est un outil facile à utiliser qui se prend bien en parallèle à d’autres outils marketing. Par exemple, vous faites une campagne d’upselling en marketing B2B pour l’un de vos forfaits haut de gamme. Vous pourriez créer une alerte sur un contenu vantant les avantages de ce dernier. Elle pourra s’insérer dans la séquence d’automatisation créée pour cette campagne, qui naviguera les courriels, les publications et votre webinaire, par exemple.

 

2. Gestion facile des permissions

Nous vivons à une ère où les gens sont de plus en plus réticents à fournir leurs informations. Un numéro de téléphone en magasin? Non. Votre courriel sur une page Web? Pas trop souvent. Cela fait d’ailleurs partie des difficultés d’un marketeur. Jusqu’où pouvons-nous aller?

Ce qui est intéressant des Web push notifications, c’est qu’elles ne sont pas intrusives dans la demande d’information. Premièrement, la personne peut accepter ou refuser directement sur l’alerte. De plus, aucune adresse courriel n’est requise, ce qui permet de contacter des visiteurs anonymes qui sont habituellement timides au fait de donner cette information. C’est d’ailleurs ce qui explique que les Web push notifications ont un meilleur taux d’abonnement que la majorité des canaux.

Il ne faut pas non plus penser que parce qu’ils sont inconnus, ils ne sont pas avantageux à avoir. Au contraire, avec un bon outil de marketing, il est possible de monter des campagnes d’acquisition pouvant les faire passer dans le funnel marketing, puis de vente. C’est d’ailleurs le cas de notre outil, qui pourrait vous permettre d’augmenter le nombre d’inscrits tout en haut de l’entonnoir de conversion.

 

3. Communication au moment opportun

Les alertes de type Web push notifications agissent de façon stratégique dans les communications. Une fois bien programmées, elles apparaissent selon les comportements de navigation, l’emplacement du visiteur, ou encore selon une position dans l’entonnoir. Le tout, en temps réel. C’est d’ailleurs ce qui rend un outil comme Dialog Insight aussi ingénieux dans la planification communicationnelle.

 

Quel est l’impact sur mon SEO?

Depuis l’apparition des Web push notifications, plusieurs marketeurs se demandent si l’utilisation des Web push notifications a un impact négatif sur leur SEO… Eh bien la réponse est non. Et si elles sont bien faites, elles peuvent même avoir un impact positif sur votre référencement.

Premièrement, le fait que les Web push génère un traffic récurrent peut vous aider de ce côté. Bien sûr, vous devez diriger vos utilisateurs sur votre site Web et avoir déjà une stratégie SEO en place.

C’est également le cas avec plusieurs autres métriques. En gros, si votre Web push notification est bien faite, que vous envoyez du contenu de qualité, vous aurez un faible taux de rebond, les gens resteront plus longtemps sur votre site Web et ils visiteront plus de pages. Ce sont tous des éléments qui peuvent aider à votre SEO en général.

Ensuite, la mise en place de Web push sur votre site Web demande que celui-ci soit en https. Les sites qui utilisent cette mesure de sécurité de site Web sont priorisés par rapport aux autres dans le classement SEO, ce qui vous avantage également de ce côté.

On peut donc dire que les Web push peuvent aider votre référencement, à condition qu’elles soient bien exécutées.

 

Conclusion

En conclusion, c’est vrai, les Web push notifications deviennent de plus en plus populaires auprès des spécialistes du marketing numérique! Elles sont un mécanisme de distribution optimal en ce qui a trait aux communications.

Lorsqu’elles sont utilisées de manière stratégique, en prenant compte des données internes, des comportements du client, puis des besoins de l’organisation, elles peuvent être très positives pour tous les partis.

Puisque Dialog Insight gère, depuis le 18 septembre, tout ce qu’il faut en rapport au Web push notifications, je vous invite à visiter notre aide en ligne pour en savoir plus!

 

Vous désirez exploiter un nouveau canal très efficace?

Ce livre blanc vous fait découvrir les Web push notifications et vous donne les meilleurs conseils pour bien les optimiser et obtenir de meilleurs résultats!

Télécharger la ressource

Dans une réalité où les entreprises se doivent d’adopter une stratégie omnicanale, et où de nombreux canaux sont déjà saturés, il devient nécessaire de penser à de nouvelles manières d’atteindre de nouvelles personnes. Les Web push notifications deviennent alors une excellente alternative pour connecter avec vos contacts directement, puisque c’est un nouveau canal qui est loin d’être saturé. Il est aussi très rare de voir des canaux émergents qui fournissent des résultats percutants, et ce dès leur lancement, comme c’est le cas des Web push notifications.

Elles sont apparues en 2015 sur Chrome, et bien qu’elles soient maintenant disponibles sur plusieurs navigateurs, elles continuent d’impressionner les marketeurs. Certaines entreprises affirment avoir un taux d’inscription 10x plus efficace que tout autre canal!

Vous ne vous en servez pas? Découvrez-les ici, puisque vous devriez les installer rapidement.

 

Qu’est-ce qu’une Web push notification?

Une Web push est un court message d’alerte envoyé en temps-réel lorsque vos abonnés utilisent un navigateur web. Ils doivent d’abord activer celle-ci sur ce même navigateur pour pouvoir les recevoir. Vous avez surement déjà vu l’alerte d’opt-in comme le présente l’image ci-dessous. En cliquant sur ‘’allow’’, vous souscrivez à la liste de contacts d’une entreprise, et lui permettez de vous envoyer des messages push.

C’est un moyen beaucoup plus simple et sans ambiguïté pour obtenir un consentement qu’un formulaire classique utilisé pour les autres canaux. Cela constitue un obstacle de moins à l’abonnement, ce qui explique que le taux d’abonnement est plus élevé que la plupart des autres canaux.

Le principal avantage des Web push notifications vient du fait que le destinataire n’a pas besoin d’avoir une page de navigateur ouverte pour recevoir les alertes. En retenant que les navigateurs sont installés à la fois sur un mobile et un ordinateur, la personne inscrite les reçoit partout! Vous ne manquez ainsi aucune opportunité d’atteindre vos abonnés. Ainsi, le taux de clic d’une campagne de Web push est souvent très élevé et vous vous assurez d’un trafic récurrent, ce qui contribue à un meilleur ROI.

Il faut aussi spécifier la différence entre les Web notifications et les Web push notifications. Même si les deux fonctionnent sur les navigateurs internet, les notifications Web ne fonctionnent que si le visiteur est sur le site Web. Au contraire, les web push notifications fonctionnent même quand le visiteur navigue sur un autre site Web et se fait en temps réel.

 

Ce qui compose une Web push notifications

Décortiquons maintenant les éléments qui composent une Web push notification.

Web push notification

1. Le titre est l’élément le plus important de votre message. Le nombre de caractères étant limité, prenez le temps d’écrire un titre court et accrocheur qui incite les gens à cliquer directement. Créer un sentiment d’urgence est un bon moyen de le faire.

2. Le message correspond à votre proposition de valeur. Il devrait donc être complémentaire à votre titre et expliquer les bénéfices de cliquer sur la notification. Le texte doit être court, convainquant et direct. Il doit aussi refléter le contenu de la page d’atterrissage vers lequel vous dirigez votre contact.

3. Vous devriez également toujours ajouter le logo de votre entreprise dans vos Web push notifications pour créer un rappel identitaire dans l’esprit des contacts.

4. Insérer une image dans votre Web push notification rend votre message plus attirant. Même si elle est optionnelle, celle-ci contribue à obtenir un meilleur taux de clic. De plus, elle vous permet de vous distinguer des concurrents. La taille d’image suggérée pour les Web push notifications est de 360 x 240 px.

Par contre, faites attention à ne pas mettre une image simplement parce que vous avez l’option. Elle doit supporter votre message et apporter de la valeur à votre communication. Intégrer une mauvaise image peut rendre l’utilisateur confus et dans certains cas, cela peut diriger l’attention ailleurs que sur le message.

5. Finalement, vous devez indiquer clairement à l’utilisateur ce qu’il doit faire. C’est pourquoi ajouter un appel à l’action à la fin de votre message est important. Le but est toujours de faire cliquer donc choisissez un CTA accrocheur et qui donne le goût d’en savoir plus. Dirigez vos contacts vers une page de destination pertinente et en lien avec votre campagne. Ainsi, vous ne laisserez échapper aucune opportunité.

Petit truc bonus : Utiliser des emojis dans vos Web push notifications rend la chose plus personnelle. Selon une étude, insérer des émojis dans votre message augmenterait le taux de conversion de 85%!

 

Conseils et astuces pour utiliser efficacement les Web push notifications

Tout d’abord, segmentez et personnalisez vos messages en fonction des besoins et des comportements des visiteurs. Ne gaspillez pas une web push sur quelque chose de non pertinent ou simplement pour pousser tout type d’information. N’oubliez pas qu’il existe différents types de notifications Web: celles transactionnelles, éducatives, promotionnelles et celle en lien avec le cycle client.

Comme mentionné plus haut, le timing est primordial. Gardez à l’esprit les routines de vos clients. Par exemple, si vous ciblez des professionnels de la finance, les Web push envoyées à l’ouverture de la bourse passeront définitivement inaperçues.

Finalement, faites attention au texte et aux images. La plupart des navigateurs ont une limite de caractères sur les Web push qui oscillent autour de 41 à 120 caractères. Cela signifie que vous devez frapper comme un coup de poing, et ce avec le moins de mots possible.

 

Types et contenus

Il existe 3 types de Web push notification:

1. Les notifications basées sur les alertes

Elles sont générées par l’entreprise pour informer les contacts d’une nouvelle activité. Ce peut être un nouvel article de blogue, une nouvelle vente flash, une offre exclusive, etc.

2. Les notifications basées sur un déclencheur

Elles sont déclenchées par une action exécutée par le contact. Par exemple, un article abandonné dans un panier d’achat, une visite sur un article en particulier… Pour le premier, le contact pourrait recevoir une notification lui annoncant une chute de prix pour un article du panier. Plusieurs options sont possibles.

3. Les notifications basées sur la segmentation

Ces notifications sont envoyées selon un groupe ayant des caractéristiques semblables comme le sexe, l’âge, la situation géographique, les habitudes d’achats, etc. Cette forme de notification étant très ciblée, elle peut augmenter considérablement votre taux de clic.

 

Au niveau du contenu, les Web push notifications s’adaptent à différents objectifs marketing d’une organisation. Elles permettent de réengager un contact, partager des rabais, faire part d’une nouvelle importante, et bien plus (voir image ci-bas pour un exemple). Elles accompagnent aussi très bien les autres moyens de distributions des différents contenus d’une organisation (courriels, médias sociaux, SMS, etc.).

En fait, les web push notifications sont parfaites pour:

  • Des messages courts urgents
  • Ajouter un nouveau canal à votre stratégie omnicanal
  • Envoyer des messages de réengagement
  • Encourager vos nouveaux prospects à finir votre processus d’onboarding
  • Les entreprises qui n’ont pas d’application mobile

Elles s’intègrent aussi très bien dans différents contextes:

  • Alerte des dernières nouvelles
  • Campagne d’abandon de panier d’achat
  • Nouvel article de blogue
  • Notification d’événements
  • Rappel de rendez-vous

En bref, ces petites fenêtres contextuelles et opportunes constituent un excellent moyen de communiquer avec les prospects, les abonnés et les clients existants!

 

C’est pour le B2B ou le B2C?

J’ai l’impression que les Web push notifications sont perçues comme une tactique marketing propre au B2C. Pourtant, ce n’est pas le cas! Elles peuvent profiter à toutes organisations, suffit que celles-ci identifient le quand et le quoi.

Tout d’abord, il faut mentionner l’importance de la fréquence au niveau des Web push. Plusieurs études publiées en ligne démontrent qu’elle est LA chose la plus importante à surveiller. En effet, le ‘’soft spot’’ au niveau des envois n’est pas facile à trouver. Contrairement aux courriels, ou encore aux notifications mobiles, les personnes ne sont pas prêtes à recevoir des alertes tous les jours. Encore moins si elles sont envoyées plus d’une fois par jour! Cependant, une alerte placée à un moment opportun dans le parcours client peut être très payante.

Il faut aussi soigner le contenu. Des informations à très petites valeurs ajoutées pour l’individu ne valent pas la peine d’être envoyées en Web push. Gardez-les pour vos médias sociaux ou encore votre infolettre.

Ainsi, pour le B2B, des informations en lien avec les webinaires, le contenu Web, les événements en personnes, l’arrivée de nouveaux produits (et bien plus!) peuvent être mises de l’avant. Elles sont définitivement intéressantes pour le client. Par contre, éviter des alertes touchant à des nouvelles plus générales, comme l’annonce d’un nouveau compte d’envergure ou encore le fait d’avoir gagné un prix dans votre industrie. Bien qu’elles soient importantes pour votre entreprise, elles n’affecteront pas les comportements de la personne qui les reçoit.

Du côté du B2C, les alertes de rabais, de nouveaux produits, ou de la mise en vente de plusieurs produits sont définitivement intéressantes. Par contre, à défaut des envois de courriels, là aussi il faut jouer de parcimonie. N’abusez pas du privilège d’être en relation avec ces personnes.

Voici une image qui vous démontre le positionnement des Web push notifications dans votre stratégie omnicanal, pour vous aider à y voir plus clair:

Positionnement

 

Pourquoi utiliser les Web push notifications?

1. Facile à programmer

En fait, elles nécessitent qu’un petit snippet de code qui doit être connecté à l’URL d’un site Web. À titre d’exemple, Dialog Insight offre l’installation des Web push notifications de cette façon. Il est possible de les tester puis de les modifier au gré des campagnes et des besoins des organisations.

Au-delà de cela, c’est un outil facile à utiliser qui se prend bien en parallèle à d’autres outils marketing. Par exemple, vous faites une campagne d’upselling en marketing B2B pour l’un de vos forfaits haut de gamme. Vous pourriez créer une alerte sur un contenu vantant les avantages de ce dernier. Elle pourra s’insérer dans la séquence d’automatisation créée pour cette campagne, qui naviguera les courriels, les publications et votre webinaire, par exemple.

 

2. Gestion facile des permissions

Nous vivons à une ère où les gens sont de plus en plus réticents à fournir leurs informations. Un numéro de téléphone en magasin? Non. Votre courriel sur une page Web? Pas trop souvent. Cela fait d’ailleurs partie des difficultés d’un marketeur. Jusqu’où pouvons-nous aller?

Ce qui est intéressant des Web push notifications, c’est qu’elles ne sont pas intrusives dans la demande d’information. Premièrement, la personne peut accepter ou refuser directement sur l’alerte. De plus, aucune adresse courriel n’est requise, ce qui permet de contacter des visiteurs anonymes qui sont habituellement timides au fait de donner cette information. C’est d’ailleurs ce qui explique que les Web push notifications ont un meilleur taux d’abonnement que la majorité des canaux.

Il ne faut pas non plus penser que parce qu’ils sont inconnus, ils ne sont pas avantageux à avoir. Au contraire, avec un bon outil de marketing, il est possible de monter des campagnes d’acquisition pouvant les faire passer dans le funnel marketing, puis de vente. C’est d’ailleurs le cas de notre outil, qui pourrait vous permettre d’augmenter le nombre d’inscrits tout en haut de l’entonnoir de conversion.

 

3. Communication au moment opportun

Les alertes de type Web push notifications agissent de façon stratégique dans les communications. Une fois bien programmées, elles apparaissent selon les comportements de navigation, l’emplacement du visiteur, ou encore selon une position dans l’entonnoir. Le tout, en temps réel. C’est d’ailleurs ce qui rend un outil comme Dialog Insight aussi ingénieux dans la planification communicationnelle.

 

Quel est l’impact sur mon SEO?

Depuis l’apparition des Web push notifications, plusieurs marketeurs se demandent si l’utilisation des Web push notifications a un impact négatif sur leur SEO… Eh bien la réponse est non. Et si elles sont bien faites, elles peuvent même avoir un impact positif sur votre référencement.

Premièrement, le fait que les Web push génère un traffic récurrent peut vous aider de ce côté. Bien sûr, vous devez diriger vos utilisateurs sur votre site Web et avoir déjà une stratégie SEO en place.

C’est également le cas avec plusieurs autres métriques. En gros, si votre Web push notification est bien faite, que vous envoyez du contenu de qualité, vous aurez un faible taux de rebond, les gens resteront plus longtemps sur votre site Web et ils visiteront plus de pages. Ce sont tous des éléments qui peuvent aider à votre SEO en général.

Ensuite, la mise en place de Web push sur votre site Web demande que celui-ci soit en https. Les sites qui utilisent cette mesure de sécurité de site Web sont priorisés par rapport aux autres dans le classement SEO, ce qui vous avantage également de ce côté.

On peut donc dire que les Web push peuvent aider votre référencement, à condition qu’elles soient bien exécutées.

 

Conclusion

En conclusion, c’est vrai, les Web push notifications deviennent de plus en plus populaires auprès des spécialistes du marketing numérique! Elles sont un mécanisme de distribution optimal en ce qui a trait aux communications.

Lorsqu’elles sont utilisées de manière stratégique, en prenant compte des données internes, des comportements du client, puis des besoins de l’organisation, elles peuvent être très positives pour tous les partis.

Puisque Dialog Insight gère, depuis le 18 septembre, tout ce qu’il faut en rapport au Web push notifications, je vous invite à visiter notre aide en ligne pour en savoir plus!

 

Vous désirez exploiter un nouveau canal très efficace?

Ce livre blanc vous fait découvrir les Web push notifications et vous donne les meilleurs conseils pour bien les optimiser et obtenir de meilleurs résultats!

Télécharger la ressource