Analytique

Mesurez vos campagnes de Web push notifications avec les bons KPIs

Bien que les Web push notifications sont l’une des meilleures façons d’engager directement avec vos clients ou prospects, pour pouvoir tirer le meilleur de celles-ci, vous vous devez de bien comprendre et suivre certains indicateurs de performance.

Donc, maintenant que vous avez mis en place plusieurs campagnes de Web push notifications, que vous avez fait un travail de segmentation et de ciblage approprié, vous avez élaboré votre stratégie de communication et tous les détails entourant votre campagne : timing, fréquence, etc. Il ne vous reste plus qu’à attendre les résultats… Eh bien ce n’est pas tout à fait vrai!

En fait, une fois que vous avez parti votre campagne de notifications, il vous faut déterminer des indicateurs précis qui vous indiqueront la réussite (ou l’échec) de votre campagne. Donc, que voulez-vous mesurer lorsque viendra le temps d’analyser les résultats?

Pour trouver ces indicateurs, vous devez vous baser sur votre objectif initial de campagne. Par exemple, pour un objectif de notoriété, vous allez vouloir afficher votre message au plus de personnes possible (taux d’affichage) et même, idéalement, les amener sur votre site Web (taux de clics). Pour un objectif de vente de billet pour un événement, vous voudrez mesurer le taux de conversion et le revenu généré, etc. Les possibilités sont multiples!

Ces métriques que vous devez déterminer seront utiles pour plusieurs choses, dont, bien sûr, la principale : mesurer le succès de votre stratégie. Mais aussi, pour savoir ce qui fonctionne avec votre audience et ce qui fonctionne moins bien. Vous pourrez donc utiliser ces informations pour optimiser vos notifications et votre stratégie, mais aussi pour mieux cerner et comprendre vos abonnés.

En effet, votre cible (qui est au cœur de votre stratégie) change continuellement : elle développe de nouvelles habitudes de vies, de nouveaux intérêts, de nouveaux goûts, bref, elle s’adapte à son environnement et à son ère. C’est pourquoi vous devez avoir des informations pertinentes en tout temps sur quoi vous baser pour faire évoluer vos stratégies marketing au même rythme que votre cible.

 

Les métriques d’audience

Comme mentionné précédemment, votre audience est au cœur de votre stratégie. Et pour optimiser votre stratégie, vous devez connaître et comprendre votre audience. Certaines métriques sont donc moins importantes pour ce qui est de mesurer directement l’efficacité de votre campagne, mais elles le sont quand même pour ce qui est de mieux comprendre votre cible et leurs habitudes, ce qui, par ricochet, affectera justement l’efficacité de votre campagne.

En effet, plus vous connaissez votre cible, plus vous serez en mesure d’envoyer des messages pertinents, qui sont alignés avec ce qui les intéresse. Ce qui résulte en de meilleurs résultats pour vous. C’est pourquoi ce sont des indicateurs que vous devriez suivre en tout temps.

Par exemple, le nombre de notifications envoyées et la fréquence d’envoi sont deux éléments que vous pouvez suivre pour savoir ce qui fonctionne auprès de votre audience en ce qui concerne la forme, et ensuite utiliser ces informations pour envoyer le nombre de notifications qui fonctionne le plus avec votre audience ainsi que la fréquence idéale. Il s’agit d’un apprentissage continuel, car ces données vont certainement changer au fil du temps.

 

Maintenant, pour ce qui est des métriques plus importantes…

 

Taux d’abonnement

Comme toute stratégie de communications qui se respecte, pour que la vôtre ait du succès, vous devez avoir une bonne base d’abonnés. C’est probablement la donnée la plus importante de toutes.

C’est pourquoi il est important de ne rien laisser au hasard. Par exemple, la fenêtre de demande d’abonnement : configurez-là au goût de vos contacts, testez différents placements et options d’affichages disponibles sur les navigateurs pour obtenir une fenêtre qui vous rapportera le plus d’abonnements possible.

 

Taux d’affichage

Formule :

Taux d’affichage = Nombre total d’affichages / Nombre total envoyé

Votre but devrait évidemment être que tous vos contacts abonnés voient vos notifications, ce qui devrait effectivement être le cas (ou en tout cas, un très haut pourcentage), à moins que vos contacts ne naviguent pas sur Internet pendant la durée de vos notifications… Ce qui n’indiquerait qu’une seule chose : le timing de vos envois push est problématique.

Cela veut dire que vous envoyez vos notifications quand vos abonnés ne sont pas connectés. Cela reflète un manque de connaissance flagrant de votre audience. Pour y remédier, faites des tests sur le long terme pour savoir ce qui fonctionne pour vous et dans quelles périodes de l’année. Analysez vos données pour repérer les patterns, et les exploiter ensuite. Ces patterns vont probablement être différents d’une journée à l’autre et d’un mois à l’autre dans une année, c’est pourquoi vous serez continuellement en mode test et apprentissage.

Mais l’important, c’est d’écouter ce que vos abonnés vous disent par leurs comportements et ne pas vous fier à votre feeling, car votre intuition peut se tromper, mais les données comportementales, elles, ne se trompent pas.

De plus, il s’agit de la première métrique à régler en cas de faible rendement, car elle influence toutes les autres. Par exemple, si votre taux d’engagement avec vos notifications est bas et que votre taux d’affichage l’est aussi, il faut avant tout régler le problème relié à l’affichage, car pour répondre à vos notifications, il faut avant tout les voir. C’est pourquoi votre but serait de toujours avoir cette métrique avec la plus haute valeur possible.

 

Taux de clic (CTR)

Une deuxième métrique importante à suivre est, bien évidemment, le taux de clics. Bien sûr, pour que vos abonnés aient envie de cliquer sur votre notification, il faut que celle-ci soit bien montée. Référez-vous à cet article qui vous explique les étapes pour faire des Web push notifications qui font cliquer.

Un autre élément qui influence le taux de clic est la pertinence de l’offre. Si vos abonnés ne sont pas intéressés par ce que vous avez à offrir, il y a un problème de taille : soit vos abonnés ne sont tout simplement pas intéressés par votre entreprise (mais c’est très peu probable s’ils sont abonnés à vos Web push) ou il vous faut trouver une offre qui plait à vos abonnés. C’est très important, car chaque notification push envoyée est une chance de connecter avec vos utilisateurs, il faut saisir cette opportunité et en faire bon usage.

Voici la formule pour le calculer :

Taux de clic = Nb de clics totaux / Nombre total d’affichages

Un bon taux de clic signifie plus d’engagement client, et c’est ce que tout marketeur veut : avoir des contacts engagés. L’utilisation d’offres, de rabais et de promotions est toujours une bonne tactique pour cela, mais c’est à utiliser avec parcimonie. Sinon, les campagnes de retargeting et d’abandon de paniers sont aussi de bonnes façons d’obtenir un bon taux de clic. Ainsi que de créer des campagnes promotionnelles à durée limitée, ou pour des occasions spéciales comme la Saint-Valentin par exemple.

Ce sont quelques exemples qui fonctionnent bien, mais il y en a plusieurs autres. Laissez aller votre créativité et testez de nouvelles tactiques. Qui sait, peut-être serez-vous surpris des résultats!

 

Les revenus générés et taux de conversion

La métrique revenus générés s’applique généralement aux entreprises qui envoient des contenus promotionnels avec les Web push notifications ou des campagnes avec un objectif monétaire. Si vous envoyez seulement du contenu éducatif, par exemple, suivez plutôt le taux de conversion qui lui, mesure l’efficacité de votre page de destination, peu importe l’action désirée. Les explications qui suivent s’appliquent aux deux situations.

Si votre communication est bien faite, normalement, votre Web push notification devrait diriger vers une page d’atterrissage une fois cliquée. Bien sûr, votre landing page doit être pertinente et complémentaire au message contenu dans votre notification. Sinon, vous perdrez directement vos visiteurs à cette étape et personne n’achètera votre produit ou ne convertira.

Ce qui est particulier avec les Web push notifications, c’est qu’elles sont consommées en temps réel et donc, elles ne sont pas stockées et qu’une fois cliquée ou expirée personne ne pourra se rappeler de ce qu’elle contenait. C’est la principale raison pour laquelle votre landing page est si importante. Celle-ci doit contenir toutes les informations nécessaires à l’achat, quitte à répéter ce qu’il y avait sur la notification.

Donc, si vous avez un taux de clics élevé sur votre Web push notification, mais que votre taux de conversion final est bas, ne vous posez pas plus de questions : le problème réside dans votre landing page. Suivez nos trucs pour monter une landing page qui converti.

 

Conclusion

L’analyse de performance est parfois prise à la légère par les marketeurs, car c’est un travail qui semble fastidieux et moins concentrée sur client. Par contre, comme vous avez pu le lire au cours de cet article, c’est aussi une tâche essentielle pour avoir une connaissance accrue de vos abonnés et qui vous donne plusieurs insights intéressants pour toujours rester pertinents.

Si vous trouvez difficile de garder le cap sur toutes les données à suivre, l’utilisation de tableaux de bord peut vous aider à intégrer toutes les métriques importantes à un seul endroit et vous faciliter la tâche. De plus, avec Dialog Insight, vous pouvez créer des rapports personnalisés et automatisés après chaque campagne effectuée, ce qui vous fait économiser un temps fou. Bref, plusieurs outils sont disponibles, consultez la page dédiée à l’analyse de performance de notre site Web pour savoir tout ce que la plateforme Dialog Insight vous permet de faire.