Campagnes marketing et omnicanal

4 questions fréquentes sur les emojis dans les objets de courriels

Ils ont déjà envahi nos textos. Et voici que les emojis prennent d’assaut les objets de courriels. Des visages souriants, des soleils ou encore des petits animaux, ces pictogrammes de la vie de tous les jours sont maintenant un moyen de communiquer.

Inclure un symbole dans l’objet d’un courriel n’est pas une idée totalement nouvelle, mais puisque de plus en plus de fournisseurs de services courriels les supportent, ils sont devenus une pratique courante pour attirer l’attention dans une boîte de réception surchargée.

 

On les aime un peu, beaucoup, passionnément, ou pas du tout?

Amusants, enfantins, efficaces, irritants,… de nombreux qualificatifs ont été attribués aux emojis. Mais leur popularité grandissante est indéniable. Vous avez certainement votre propre opinion sur le sujet. Selon Marketing Profs, 64% des gens de tous âges disent aimer les emojis tandis que 29% sont neutres et 6% affirment ne pas les aimer. Le pourcentage favorable grimpe à 70% chez les jeunes de 14 à 24 ans.

Une bonne façon de vérifier si l’utilisation d’emojis aura un impact positif sur vos résultats est de le tester en envoyant une version de votre message avec un emoji et une autre, sans; vous pourrez ainsi comparer les résultats. Selon une étude d’Experian, 56% des marques qui utilisent des emojis dans leurs objets de courriels récoltent un taux d’ouverture plus élevé.

 

Quand doit-on les utiliser?

Bien que la majorité des gens soit favorable à voir apparaître des émoticônes dans leur boîte de réception, il faut savoir les utiliser intelligemment. Alors quand doit-on inclure un emoji dans l’objet du message? La réponse – seulement lorsque c’est logique et à propos. N’utilisez pas un emoji seulement parce que vous n’avez rien d’intéressant à dire.

Inclure un emoji ne fait pas non plus automatiquement de votre objet un bon objet. Utilisez-le pour renforcer votre message et ajouter une petite touche ludique. Attention de ne pas surcharger votre objet avec une ribambelle d’images. Et ne les utilisez pas non plus dans tous vos envois, ce qui pourrait blaser votre auditoire. Surprenez-les plutôt de temps à autre.

 

Est-ce que c’est pour tout le monde?

Les emojis ne conviennent malheureusement pas à tous les publics. Assurez-vous que l’utilisation d’emojis correspond au ton de votre entreprise.

Si, par exemple, vous œuvrez au sein d’une organisation bancaire au ton plutôt conservateur, il vaudrait peut-être mieux éviter les emojis; ils pourraient être perçus comme non professionnels ou même comme du spam. Prenez également en considération les destinataires internationaux. Certaines représentations peuvent être interprétées différemment selon la culture, la région et la langue du destinataire.

 

Est-ce que l’affichage est garanti?

Sachez que les emojis ne sont pas supportés partout et que ce ne sont pas tous les symboles qui seront nécessairement affichés. Il est primordial de faire plusieurs tests avant de faire votre envoi car il est tout à fait possible que votre destinataire ne voit qu’un carré vide au lieu du cœur que vous désiriez lui présenter.

De plus, rien ne démontre ni garantit que les courriels sont bien reçus. Chaque domaine, boîte de messagerie et filtre anti-spam est configuré différemment, ou presque. Chacun de vos destinataires risque donc d’avoir des règles de configuration différentes qui feront en sorte que les caractères spéciaux dans l’objet du message s’affichent ou pas.

Voici un tableau qui peut donner une bonne idée des symboles supportés dans les objets de courriels par les principaux services de messagerie.

Support des emojis dans les objets de courriels des services de messagerie

Source : https://www.campaignmonitor.com/dev-resources/will-it-work/symbols/

Au final, la règle d’or qui prévaut dans l’envoi de courriels est toujours la même: Testez… Et amusez-vous! Emoji clin d'oeil