Campagnes marketing et omnicanal

A|B testing : pour qui, pour quoi ?

Très peu d’entreprises font des tests. Pourtant, c’est simple et pratique et ça rapporte!

Plusieurs consultent les statistiques de façon générale, sans porter attention à la variation de leurs résultats. En effet, je remarque que la consultation des statistiques de mes clients se limite souvent au sommaire d’un envoi qui affiche le nombre de messages envoyés, les erreurs de livraison, les ouvertures, les clics et les désabonnements. Bien peu comparent les résultats de plusieurs campagnes, donc analyse l’ensemble de leurs résultats. Ils ne se rendent donc pas compte que certains éléments peuvent avoir des répercussions sur les résultats de leur campagne par courriels.

C’est encore plus rare pour mes clients de tester leur formulaire d’inscription au bulletin, de participation à un concours, leur sondage. Pourtant, quelle est la meilleure méthode pour récolter des données, quels formulaires fonctionnent le mieux, en une étape, plusieurs, courriel avant…

Les ressources et délais sont souvent limités, ce qui nécessairement est une raison valable pour ne pas tester un ensemble de facteurs mais quelque fois un simple test peut prendre moins de 5 minutes et augmenter les résultats d’une campagne substantiellement.

Les gens qui ont été en mesure de voir la différence de résultats entre deux tests sont les plus susceptibles de continuer à le faire. Il faut cependant bien comprendre les résultats.

Que tester ?

Sujet

Le premier élément, le plus susceptible d’affecter le taux de réponse est l’objet du message qui est affiché à l’internaute. Il peut faire la différence aussi entre un message performant et un autre qui n’atteint pas sa cible. Tester un message, prend pas plus de 5 minutes. Il suffit tout simplement d’identifier deux objets différents ou plus et de les transmettre à votre auditoire.

Expéditeur

Tout comme le sujet, pour tester les résultats d’un expéditeur versus un autre, il suffit d’identifier deux expéditeurs différents. Vous pouvez tester le nom de votre organisation, le nom d’une personne, ou le nom de votre bulletin.

Moment

Si vous envoyez un bulletin quotidien, testez l’heure, pour un bulletin hebdomadaire, testez la journée aussi. C’est souvent une question que les clients nous posent. Quel est le meilleur moment ? Définissez votre meilleur moment selon votre auditoire et votre message.

Contenu, design et autre

Les autres tests sont tout aussi concluants, cependant vous devez vous attaquez à un seul test à la fois. Ne testez pas un sujet et un contenu différent. Testez un élément à la fois.

Comment tester ?

Les bons outils de tests répartiront votre auditoire en groupe aléatoire et vous permettront de sélectionner un pourcentage ou un nombre de contacts de votre base de données. Ainsi, vous serez en mesure en quelques minutes de créer un message A, le dupliquer (message B) et lui assigner un nouvel objet. Ensuite, vous sélectionnez 10% de votre base de données pour le message A et 10 % pour le message B. Après quelques minutes ou quelques heures, vous serez en mesure de voir quel message doit être transmis au reste de votre auditoire (80 %).

Faites vous un plan pour vos tests. Ne conservez que ce qui vous rapporte de meilleurs résultats. Et n’oubliez pas, au-delà de l’ouverture et du clic, votre résultat demeure votre taux de conversion.