Quand envoyer une newsletter?

À quel moment faut-il expédier une newsletter? L’intervalle entre chaque envoi d’email est un aspect qui préoccupe grandement vos abonnés. C’est pourquoi il est crucial de le considérer soigneusement lors de la planification de vos campagnes d’emailing.
Sophie Lamarche
1 mars 2024
Campagnes marketing et omnicanal
4
quand envoyer une newsletter

Déterminer la fréquence idéale

Envoyer un nombre important d’emails sur une courte période peut influencer considérablement vos revenus ainsi que votre taux d’engagement. Cependant, il est important de noter qu’une augmentation de la fréquence d’envoi ne se traduit pas systématiquement par une hausse des revenus.

Selon une étude menée par MarketingSherpa, Email Marketing Chart : Why consumers unsubscribe from brands’ email, une pression commerciale trop élevée est d’ailleurs la raison principale pour laquelle les gens se désabonnent des envois promotionnels. 

Comment faire alors pour déterminer le nombre d’envois qui fonctionne le mieux? Plusieurs critères sont à prendre en considération. Vous devez également déterminer le meilleur moment pour envoyer une newsletter.

La fréquence d’envoi des newsletters est un élément crucial qui influence directement l’intérêt et l’engagement de vos abonnés. Trouver l’équilibre parfait entre communiquer trop souvent et pas assez est essentiel pour maintenir une relation de qualité avec votre audience. Ce guide vous aide à naviguer entre les attentes variées des abonnés et les meilleures pratiques du marché pour optimiser vos campagnes d’emailing.

Les impacts d’une fréquence d’envoi trop élevée ou trop faible

Envoyer une newsletter trop fréquemment peut avoir un impact négatif sur vos résultats :

  • Perte d’intérêt et déclin du taux d’engagement
  • Hausse du taux de désabonnement
  • Hausse du taux de plainte de spam
  • Problèmes de livraison reliés aux taux de plaintes élevés
  • Perception négative de l’entreprise

Ne pas envoyer une newsletter assez fréquemment peut également avoir un impact négatif sur vos résultats :

  • Opportunités de revenus manquées
  • Hausse du taux de plainte lié à l’oubli
  • Passer inaperçu dans la boîte de réception

Augmentation du risque de tomber dans une « spam trap » 

Du point de vue des marketeurs

L’industrie dans laquelle vous opérez joue un rôle significatif dans la détermination de la fréquence d’envoi idéale. Par exemple, dans le secteur de la vente au détail, les abonnés peuvent s’attendre à des offres fréquentes, surtout pendant les périodes de soldes. En revanche, dans des secteurs comme les services financiers ou l’éducation, une fréquence plus modérée avec des contenus informatifs et des mises à jour pertinentes est souvent privilégiée. Comprendre les attentes de votre audience spécifique est crucial pour ajuster votre fréquence d’envoi de manière à maximiser l’engagement tout en minimisant le risque de désabonnement.

Selon l’étude Marketer email tracker de la Data & Marketing Association :

  • 61 % des marketeurs envoient entre 1 et 3 emails par mois
  • 17 % envoient 4 ou 5 emails par mois
  • 16 % envoient plus de 6 emails par mois 

Du point de vue du consommateur

80 % des consommateurs préfèrent recevoir des emails promotionnels au moins une fois par mois alors que 20 % aimeraient recevoir un email par jour.  

Quand envoyer une newsletter?  

Le moment de l’envoi est un facteur important dont il faut tenir compte dans les campagnes d’emails marketing. Les gens consultent leurs emails à différents moments dans la journée. 

Dépendamment de votre secteur d’activité, il est possible de déterminer le meilleur jour pour envoyer une newsletter et la meilleure heure d’envoi. Il est généralement déconseillé d’envoyer ses emails le lundi, le vendredi et durant la fin de semaine. Il est donc préférable de choisir une journée pour envoyer une newsletter durant les jours de la semaine et pendant les heures de travail.

Néanmoins, vous seul pouvez déterminer quand envoyer une newsletter auprès de votre audience. En effet, c’est vous qui êtes le plus à même de trouver les moments les plus pertinents et ceux durant lesquels votre audience réagira le plus. La meilleure façon de le découvrir est en réalisant des tests, et ensuite analyser les KPI emailing de votre campagne, comme par exemple la délivrabilité, le taux d’ouverture ou encore le taux de clic. 

À quelle fréquence envoyer une newsletter? 

Se comparer à la compétition

Regardez vos compétiteurs. Combien d’emails envoient-ils par semaine? Par mois? Sans copier aveuglément leur stratégie, celle-ci pourra vous donner un point de référence pour déterminer votre fréquence idéale. 

Si vous envoyez beaucoup moins que vos compétiteurs, vous ratez peut-être une occasion. Si vous envoyez beaucoup plus, vous pourriez considérer diminuer légèrement afin de voir l’impact sur votre taux d’engagement.

Analyser vos statistiques

Analysez également vos taux de plaintes de spam et de désabonnement. Si ceux-ci sont très élevés, vous envoyez possiblement trop d’emails. N’hésitez pas à demander aux gens pourquoi ils vous quittent sur votre formulaire de désabonnement.

Ajuster selon la nature de vos produits et services

Le nombre d’emails envoyés dépendra en grande partie de ce que vous offrez. Par exemple, si vous vendez un produit saisonnier, vous enverrez certainement plus de communications à un moment particulier de l’année. Par contre, si vous êtes un média, vous aurez intérêt à communiquer vos nouvelles quotidiennement.

La saisonnalité est un autre facteur clé à prendre en compte lors de la planification de la fréquence de vos newsletters. Les habitudes de consommation changent en fonction des saisons, des vacances et des événements spéciaux, ce qui peut influencer quand et combien de fois vous devriez communiquer avec votre audience. Par exemple, pendant les fêtes de fin d’année, il peut être judicieux d’augmenter la fréquence de vos envois pour tirer parti de l’augmentation des achats. En revanche, une approche plus mesurée peut être préférable pendant les mois d’été lorsque les gens sont souvent en vacances.

Donner le choix au consommateur

Lors de l’inscription ou à travers un formulaire de préférences, demandez à votre contact la fréquence à laquelle il désire recevoir vos communications.

Ajuster pour différents segments

Testez-la sur différents segments de votre liste, par exemple : nouveaux abonnés vs anciens abonnés, milléniaux vs génération X et Y, clients vs prospects. Si vous vous apercevez que le taux de clic et le taux d’ouverture sont plus faibles pour un certain segment, diminuez la fréquence. 

Ajuster selon l’engagement

Calculez le niveau d’engagement de chaque contact basé sur ses actions (visite au site, ouvertures et clics d’emails, achats, etc.) puis ajustez la fréquence d’envoi de vos emails en fonction du niveau d’engagement.

Vous pouvez également déclencher des emails automatisés directement sur les actions du contact. De cette façon, les personnes les plus engagées recevront plus de emails alors que les autres en recevront moins.

En fin de compte, déterminer la fréquence d’envoi idéale de vos newsletters est un exercice d’équilibre qui nécessite une compréhension approfondie de votre audience et une volonté de s’adapter et d’expérimenter. Les recommandations fournies ici servent de point de départ, mais l’écoute active de vos abonnés et l’analyse des données de performance sont essentielles pour affiner votre approche et maximiser l’impact de vos campagnes d’emailing.

Découvrez comment votre entreprise peut bénéficier de Dialog Insight.

À lire aussi

Gestion des donnees clients

4 étapes pour optimiser votre campagne d’acquisition

Comment simplifier le processus d’acquisition de prospects pour satisfaire les besoins des marketeurs et des vendeurs qui ont des objectifs différents, bien que complémentaires?

Blogue

Transformer l’engagement des clients : Marketing personnalisé

Le marketing personnalisé a le pouvoir de transformer l'engagement client. Apprenez les stratégies efficaces pour fidéliser et captiver votre audience. Découvrez comment la personnalisation peut devenir un avantage concurrentiel majeur en répondant aux attentes individuelles des clients.

Campagnes marketing et omnicanal

Le marketing relationnel : du magasin général au Smart Data

Avec les sources et la qualité d’informations obtenues sur les clients, les environnements et les marchés, le Big Data peut générer des indicateurs aidant à la prise de décision. Mais comment l’utiliser en marketing relationnel?

Gestion des donnees clients

Comment identifier vos meilleurs clients à l’aide de la segmentation RFM

Il existe de nombreuses notions marketing autour du client : coût d'acquisition, rétention, cycle de vie (appelée aussi lifetime value), attrition... Afin d’optimiser leurs résultats, de nombreuses entreprises font le choix d’implémenter une segmentation de leur base de contact client. Différentes méthodes existent, une des méthodes les plus connues : la segmentation RFM.

Campagnes marketing et omnicanal

5 trucs pour augmenter les clics dans vos courriels

L’appel à l’action dans un courriel est indispensable pour atteindre vos objectifs en matière d’engagement client. Un appel à l’action efficace pourrait faire augmenter vos clics et possiblement votre ROI.

Analytique

Prenez de meilleures décisions stratégiques grâce aux tableaux de bord

Dans les entreprises, la nécessité de mettre en place des tableaux de bord enlignés avec ses objectifs peut grandement aider dans la prise de décision stratégique, entre autres pour les équipes marketing.