Gestion des données clients

Loi anti-pourriel: 4 tactiques pour confirmer le consentement

Le 1er juillet cogne à nos portes. Il ne vous reste donc plus que quelques jours pour vous conformer à la nouvelle Loi canadienne anti-pourriel (C-28). Vous avez sans doute déjà vous-même reçu des courriels vous invitant à confirmer vos abonnements pour continuer de les recevoir. Du point de vue marketing, quels sont les résultats que vous pouvez espérer avec ce type d’envois?

Voici quelques données intéressantes et quelques trucs pour optimiser votre campagne de confirmation d’abonnement.

 

  • Une campagne courriel s’adressant aux consommateurs, sans lien d’affaires, recevra entre 5% et 7% de confirmations après 2 envois.
  • Dans un scénario d’envoi, les résultats à partir du 3e message tendent à diminuer.
  • S’il existe une relation d’affaires avec les consommateurs (clients), les résultats sont plus élevés, atteignant jusqu’à 25% en 2 envois.
  • Lorsque la campagne est réalisée pour une association ou un programme de fidélité, les résultats sont plus importants puisqu’il y a une relation d’affaires continue. La récupération de consentement peut atteindre 50% après 2 envois.
  • L’intercepteur, décrit plus loin, connaît de très bons résultats sur les infolettres. Entre 50% et 80% des gens accédant à l’intercepteur confirment leurs abonnements.
  • Les résultats sont les mêmes que l’on soit dans un contexte de ventes aux entreprises ou aux consommateurs.

 

Concours

Une campagne par courriel incluant un concours devrait vous permettre d’obtenir entre 2 % et 4 % de confirmations d’abonnement, et ce pour chacun de vos envois. Voici quelques pistes pour maximiser votre campagne :

  • Prix à gagner intéressant
  • Mécanisme de confirmation rapide – un seul clic
  • Texte court
  • Bouton d’action mis en évidence*
  • Un seul objectif par message

*Pour votre bouton, optez pour une zone HTML avec fond coloré plutôt qu’une image. Ainsi vos clients n’auront pas besoin de télécharger les images pour le voir.

 

Coupon rabais

L’offre d’un coupon rabais est un autre moyen pour inciter vos abonnés à confirmer leur désir de recevoir vos communications. Que ce soit un pourcentage de rabais ou un montant d’argent, choisissez le type qui vous convient le mieux.

  • Offre différente pour chaque message (exemple : % vs $)
  • Un seul objectif par message
  • Texte court
  • Appel à l’action très clair
  • Offre personnalisée selon le client

 

Présentation d’avantages

Cette communication a pour objectif de démontrer les avantages d’être abonné à vos communications électroniques. Elle sert à renforcer le sentiment d’appartenance à votre marque.

  • Objet incitant à l’action
  • Description claire
  • Texte court
  • Démontrer l’importance de faire une action
  • Un seul appel à l’action**

**Nul besoin de spécifier ce qui adviendra si la personne ne fait pas l’action. Cependant, il peut être important de spécifier que l’option de désabonnement sera toujours disponible par la suite.

 

Intercepteur

Les gens effectuant une action sur vos communications sont vos plus fidèles lecteurs. Profitez de leur intérêt pour récupérer leur consentement, si vous ne l’avez pas déjà. L’intercepteur s’affiche entre le clic dans le message et l’affichage de la page de contenu associée au lien. Il offre à votre abonné la possibilité de confirmer son consentement en un seul clic. Voici les options offertes par cet intercepteur:

  • Contenu spécifiant les avantages d’être abonné
  • Options pour confirmer maintenant ou plus tard
  • Délai d’affichage (une fois par jour, par semaine, etc.)
  • Règles d’affaires selon le type de communication (infolettre, promotion, invitation, etc.)

Voici un exemple d’intercepteur:

Bien que le 1er juillet soit la date d’entrée en vigueur de la nouvelle Loi, vous avez un certain délai pour récupérer vos consentements (jusqu’à 3 ans). Cliquez ici pour en savoir davantage. Pensez à une campagne intégrant message électronique, intercepteur et nouveau formulaire. Vous obtiendrez ainsi de meilleurs résultats et ne perdrez pas le droit de communiquer avec vos abonnés.